Amiens. France (4-0) Mexique. Les Bleues terminent cette première mi-temps de la rentrée en ayant le sentiment de la domination sans qu’elle se soit manifestée de manière conséquente au tableau d’affichage (1-0)

Dans une composition équilibrée entre défense, récupération et potentiel de vitesse offensive, Corinne Diacre pouvait attendre mieux au tableau d’affichage. Et les occasions des Bleues ne pouvaient que lui donner raison.

Un florilège de domination dans les vingt premières minutes.

El Tri a pu se rendre compte de la différence entre sa 25e place mondiale et la 3e Fifa occupée par la France. Dès la seconde minute, Gaetane Thiney se propose en dix, démarquée, pour servir son ex-coéquipière du Paris FC (ex Juviy) face aux buts de la barcelonaise Pamela Tajonar. Le but est tout proche, sauf que Bianca Sierra (Thor) ira chercher le tacle qui convient.

A la 7′, déjà deux corners comptabilisés à l’actif des joueuses de Corinne Diacre et une pression constante des dix joueuses, maîtres dans le terrain de leur adversaire. Inévitablement, les opportunités surgissent. Eugènie Le Sommer bénéficiera d’une balle au second poteau (7′) sur un centre de Delphine Cascarino qui butera sur la défense, pour un contrôle de trop. La minute suivante, c’est Gaetane Thiney qui a sa chance (8′) sur un centre de Marion Torrent. La tête sort du cadre.

Enfin, à la 9′, les mexicaines craqueront sur une sortie prématurée et hors de sa surface, de sa gardienne. La parisienne Kadidiatou Diani ne rate pas son duel et fait glisser une balle au fond des filets (9′, 1-0).

Le public, toujours aussi enthousiaste, est ravi. La France mène rapidement et Diani score son troisième but pour quasiment sa première en tant qu’avant-centre.

“Le bonheur est dans le pré” rappelle le film. Il aurait pu être encore plus présent sur le pré du stade de la Licorne, avec un nouveau centre en retrait de Delphine Cascarino qui trouve une kadidiatou Diani, placée avant-centre, pour un lob -plat du pied- qui finira poteau opposé et dans les mains -inespérées- de Pamela Tajomar (11′).

Le Mexique, dans les cordes, ne rompt pas.

Comme un boxeur dans les cordes, El Tri a quelques réactions, rares mais déterminées. Sa capitaine Stephany Mayor, trouve un espace à droite pour un premier centre qui relève de l’exploit. (20′).

Le jeu s’installe d’un côté comme de l’autre. Les Bleues, le pied sur le ballon. El Tri à la recherche du ballon.

Il faudra attendre la 31′ pour revoir la France jouer des coudes avec un centre d’Amel Majri, en jambes dans cette seconde partie du premier acte, pour Delphine Cascarino. Elle qui a beaucoup servie, reçoit un ballon. Pied droit, elle bute sur le retour de Cristina Murillo. Pour autant, l’occasion n’est pas perdue. Eugènie Le Sommer, campant dans cette surface cherche le coin opposé. Elle trouvera la Barcelonaise Tajomar pour une horizontale bien maitrisée (31′).

Un dernier tiers dans l’attente.

Diani ne sera pas loin de son doublé une minute plus tard (32′) pour terminer trente minutes de forte présence, au quelle Charlyn Corral ne répondra que par un tir bien excentré. Il faudra attendre deux coups de sifflets de l’arbitre qui ne sont pas venus (40′ et 41′) pour espérer une aggravation du score dans ce dernier quart d’heure. Un temps de pause normale pour un premier match de rentrée.

Les mexicaines prisent à la gorge dans le second acte. 

Quatre minutes de possession et Gaetane Thiney bénéficie d’une balle mal dégagée par la défense centrale pour placer un petit pointu qui portera le score à (2-0, 49′) pour son 57e but et 146 sélections.  Il ne faudra que six minutes de plus pour qu’Eugènie Le Sommer l’accompagne (3-0, 55′) d’une superbe frappe croisée qui finira pleine lucarne opposée. Marquant là son 69e but pour 154 sélections.

Corinne Diacre profite de ce succès et de cette domination pour faire souffler et entrer. Viviane Asseyi prend la place de la lyonnaise Delphine Cascarino, auteure de nombreux et judicieux centres en retrait (61′) et Charlotte Bilbault prend celle d’Amandine Henry qui donne le brassard à Eugènie Le Sommer (72′).

L’ex marseillaise et maintenant bordelaise ne met pas longtemps à se mettre au niveau de l’enjeu. Sur une balle de Gaetane Thiney, elle délivre un centre fort, ras de terre sur Kadidiatou Diani, qui en deux contacts, frappe croisée, oblige Pamela Tajonar à une belle horizontale (73′).

Le moment pour Kenza Dali de faire son retour sur le pré des Bleues. Gaetane Thiney laisse sa place (81′) et la dijonnaise se place en animatrice du jeu offensif.

Les mexicaines prendront l’eau définitivement au stade de la Licorne avec le 70e but d’Eugènie Le Sommer (4-0) sur un pénalty obtenu par Amel Majri pour une faute de la gardienne, crochetant de sa main, la percée assurée de la lyonnaise.

Au bilan, un match de rentrée assuré et abouti des Bleues qui ont su s’imposer -sans contexte et sans contestation- face à une équipe mexicaine faible qui n’a pas vu beaucoup le ballon et encore moins les gants de Sarah Bouhaddi.

A venir : Prochain match à Saint-Etienne contre un tout autre adversaire, l’Australie, dans le Top 6 mondial pour suivre par le Cameroun (Grenoble) et terminer en Novembre contre le Brésil à Nice.

William Commegrain lesfeminines.fr