France (0-0) Nouvelle-Zélande. En ne prenant pas les trois points de la victoire face à la Nouvelle-Zélande, les Bleuettes n’ont pas trouvé les forces pour s’imposer face à une équipe qui jouait sa dernière chance pour ne pas sortir. Un résultat (0-0), au réveil, qui pourrait correspondre à une fin de soirée. On en sait pas ce qui s’est passé, ni pourquoi ni comment, mais on s’est juste que cela s’est réellement passée. Une soirée vite oubliée ou vite à oublier.

19 h30. Deuxième RDV au stade de la Rabine avec un stade plein (5.031). Près à partir avec les Bleuettes en quart de finale, avec la tête de groupe pour une croisière idéale.

Sauf que si cela devait se passer ainsi, c’est aussi avec la tête coupée de la Nouvelle-Zélande. Ce qu’elles ne voulaient pas. Quand on fait un tel voyage dans une compétition aussi importante qu’un Mondial, l’esprit sportif adverse est animé d’un sacrifice que les Bleuettes avaient mal estimées.

Gilles Eyquem (source footofeminin) tonnant de la voix en rappelant “Ce n’est pas simplement jouer au foot mais c’est jouer au foot pour faire mal à l’adversaire, pour aller gagner surtout.” Pour finir par décider : “S’il n’y a pas plus de défense, de don de soi, je ferai des choix. Je n’hésiterai pas à faire des choix, ça c’est clair.”

Il est clair que le jeu placé ne vaut qu’à la condition d’être animé d’initiatives dans les appuis et soutiens qui doivent surprendre l’adversaire. A défaut, on ne peut entrer dans la surface, notamment contre une équipe déterminée à subir pour atteindre son objectif.

Le résultat est sans appel. Il ne reste qu’un match pour conclure.

Ne pas perdre contre les Pays-Bas

La France reste en chambre d’appel pour une deuxième et première places à la condition de ne pas perdre contre les Pays-Bas. Un nul et une victoire la qualifierait.

D’autant si le Ghana fait match nul ou remporte la victoire.

Et si le Ghana avait le bonheur de remporter leur première victoire face à la Nouvelle-Zélande voire de faire match nul, les Blacks Princesses enverraient les Bleuettes faire leur quart de finale.

Il s’agit bien juste d’une soirée “Gueule de bois” et qui ne deviendrait un désastre, pour un Mondial à la maison, qu’à la condition d’une défaite face aux Pays-bas associée à une victoire de la Nouvelle-Zélande contre le Ghana.

Pays-Bas (4-0) Ghana

Les Oranje en football féminin sont à l’opposée du football masculin. A l’image de la France de 2011, les féminines donnent des couleurs au plat pays, empereur des orchidées avec l’avantage supplémentaire que procure un football féminin bien plus reconnue en cette fin de décennie (2008) qu’à son début (2010).

“Du coup”, ce sont toutes les générations féminines de la Knvb qui tiennent à monter d’un ou de plusieurs crans. Après avoir vu Viviane Miedema exploser en 2014 en U19, c’est au tour d’Anna KALMA de marquer sa présence, meilleure joueuse du match, avec deux buts d’avant-centre et une passe décisive.

Les Blacks Princesses n’ont rien pu faire contre un des favoris de ce mondial. Il ne leur reste que dimanche pour arracher une première victoire.

Les Oranje, assurées de leur qualification vont chercher à s’imposer contre la France, pour identifier le présent mais surtout prendre une série d’avance sur le futur, après une première substitution des U19F en 2017. Un match nul qui leur avait permis de prendre la première place du Tour Elite 2017. Elles essayeront d’aller plus loin dans cette opposition.

groupe A

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points
1 FRANCE – U20 6 3 1 2 10 - 3 7 11
2 PAYS-BAS – 20 4 2 2 0 7 - 7 0 6
3 GHANA – U20 3 1 2 0 2 - 8 -6 3
4 N-ZELANDE U20 3 0 2 1 1 - 3 -2 1

Groupe B : Brésil (1-1) Angleterre : “Le Brésil sur le fil !”

L’Angleterre a ouvert la marque sur un accrochage que l’arbitre a logiquement transformé en pénalty, en début de rencontre (Stenway, 11′). Les Brésiliennes, condamnées à revenir après une seconde défaite qui s’annonçait n’ont trouvé l’ouverture qu’à la 93′ par la remplaçante Ariadina !

Un soulagement qui laisse à chacune des quatre équipes du groupe B, les mêmes possibilités de qualification.

Le premier comme le second de ce groupe sera l’adversaire de la France si elle se qualifie.

groupe B : Corée du Nord (2-1) Mexique : “un jeu brouillon”

Les images de la Corée du Nord montrent une équipe brouillonne, mal équilibrée devant, “se marchant quasiment sur les pieds”. Souvent, cela marque le signe de joueuses qui sont dans l’incertitude de pouvoir s’imposer dans leur rôle, dézonant pour trouver du toucher ou le simple fait d’avoir le ballon.

Pour autant, elles ont remporté leur match face au Mexique qui a baissé pavillon au fil de la rencontre.

Le troisième match de ces deux équipes sera soit un indicateur de limite, soit au contraire, la fin d’une mise en jambe, notamment pour une Corée du Nord, surprenante par sa faiblesse collective, malgré ses deux titres mondiaux en U17F et U20F.

groupe B

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points
1 ANGLETERRE U20 6 3 1 2 13 - 7 6 11
2 Corée du Nord U20 4 2 2 0 5 - 6 -1 6
3 Mexique U20 3 1 2 0 5 - 10 -5 3
4 BRESIL – U20 3 0 2 1 4 - 6 -2 1

William Commegrain lesfeminines.fr