La Suède, médaille d’Argent aux JO de Rio perd contre l’Ukraine (1-0) et laisse sa 1ère place au Danemark qui pourtant, aurait dû être éliminée de la compétition qualificative après leur forfait face aux suédoises pour cause de grève ! Les suédoises, déjà passées par des play-off pour les JO, ont l’air d’aimer “de se faire peur”. Ce qu’ont déjà réalisé les allemandes (3e FIFA), devancées par l’Islande et ce qui pourrait arriver à l’Angleterre (2e FIFA) contre le Pays de Galles.

La dernière semaine de qualification FIFA de fin Août au quatre septembre va valoir très cher.

Groupe 1 L’Angleterre, seconde mondiale depuis peu est soumise à la pression de son voisin, le très surprenant Pays de Galles (1er, 17 points, 7 matches) en tête du groupe ! Les Lionesses (2e, 16 points, 6 matches), à un point derrière et un match en moins pourraient remporter les suffrages compte tenu que les Galloises n’ont plus qu’un match à jouer …

Sauf que ce match est justement face à l’Angleterre, lors de la dernière semaine FIFA consacrée aux qualifications UEFA pour le mondial, qu’elles recevront à la maison. En ayant en mémoire, l’exploit fait en avril 2018 (0-0) contre l’Angleterre, une simple victoire des Galloises les feraient terminer à la première place, obligeant les anglaises, troisième du dernier mondial, à postuler à la dernière place qualificative, dans un play-off à quatre voire au pire à être éliminées si quatre meilleurs seconds sortaient des six autres groupes de qualification.

Une élimination mettrait à mal le nouveau championnat anglais, totalement professionnel et sur franchise (sans descente) pour une équipe anglaise qui a déjà raté les Jeux Olympiques, faute d’entente sur une équipe commune du Royaume-Uni.

  • Pays de Galles (17 points), Angleterre (16 points), Russie, Kazakhstan, Bosnie.

Groupe 2 : La Suisse (1er, 18 points) mène la danse devant l’Ecosse (15 points). Leur opposition dès le 30 Août décidera de la suite. L’Ecosse pourrait surprendre avec un dernier match à réaliser face à l’Albanie plus facile que celui de la future sélectionneuse de la Mannschaft qui devra s’opposer à la Pologne.

  • Suisse (18 pts), Ecosse (15 points), Pologne, Albanie, Belarus. 

Groupe 3 : Les Pays-Bas (19 points) ont un souffle d’avance sur la Norvège (15 points). Tout devrait se jouer le 4 septembre entre la nouvelle force européenne des Pays-Bas (championne d’Europe 2017) et l’ancienne force norvégienne (Championne du Monde en 95), toujours privée des soeurs Hegerberg.

  • Pays-Bas (19 pts), Norvège (15 points), Républic of Ireland, Northern Ireland, Slovakia.

Groupe 4 : Danemark (15 points) a repris la tête du groupe à la Suède (15 points) après une défaire surprenante des suédoises face à l’Ukraine ! Le Danemark qui avait bousculé les codes européens en réalisant une grève obligeant sa fédération à ne pas se présenter lors de la rencontre qualificative contre la Suède, pourrait se qualifier directement à la World Cup. Tout se jouera le 4 Septembre entre les deux nations cousines.

Le pire pour la Suède serait d’être directement éliminée, faute d’être dans les quatre meilleurs deuxièmes. Son match face à l’Ukraine, à domicile, sera essentiel afin d’éviter l’affront d’une non qualification pour les médaillés d’Argent des derniers Jeux Olympiques du Brésil (2016).

La Suède s’était déjà qualifiée dans un play off pour ces JO en laissant à quai les Pays-Bas, la Suisse et la Norvège.

  • Danemark (15 points), Suède (15 points), Ukraine, Hongrie, Croatie. 

Groupe 5 : l’Islande (16 points) devant l’Allemagne (15 points). Cela laisse rêveur mais c’est toujours le cas depuis que l’Allemagne a perdu à domicile contre les islandaises. La 3è équipe mondiale, médaille d’Or des derniers JO n’a plus qu’à attendre sa rencontre du 1er Septembre pour connaître son sort.

Tremblement de terre en Allemagne ? Elles qui avaient déjà raté les JO de Londres en 2012 pour s’être faite éliminer en quart de leur Mondial de 2011. Possible, pour la nation double championne du monde (2003 et 2007) qui collectionne les hauts et les bas.

  • Islande (16 points), Allemagne (15 points), République Tchèque, Slovénie, Ile Féroé. 

Groupe 6 : l’Italie est qualifiée pour la Coupe du Monde et la Belgique a deux matches pour essayer de faire partie des quatre meilleurs deuxième.

  • Italie (21 points), Belgique (13 points), Portugal, Roumanie, Moldavie.

Groupe 7 : L’Espagne (18 points) est qualifiée pour la Coupe du Monde et l’Autriche, demi-finaliste de l’Euro 2017, devra se battre pour espérer faire partie des quatre meilleurs deuxièmes.

  • Espagne (18 points), Autriche (13 points), Finlande, Serbie, Israël. 

William Commegrain lesfeminines.fr