Une D1F qui bouge aussitôt le rideau tiré.

D’abord Patrice Lair qui part tenter un sacré challenge (contrat de deux ans) en s’occupant des Chamois Niortais. Un club depuis vingt six ans en Ligue 2 pour 1 saison en L1 et trois en National. Le coach parisien (2016-2018), opéré en Décembre, officiellement en arrêt maladie pour repos préconisé par son medecin, ne sera pas sur le banc parisien pour la prochaine Coupe de France, Jeudi 31 mai, à Strasbourg face à l’Olympique Lyonnais. Ce seront ses adjoints qui officieront.

Une situation unique et surprenante quand on connaît le tempérament du breton, titulaire de deux Ligues des Champions avec l’OL (2011, 2012) et avec trois finales de Coupes (2017 (2) et 2018) sous les couleurs du PSG, qui ne cachait pas son envie de gagner un titre.

Un départ mouvementé, du côté de Paris.

Sarah M’Barek part avec le sentiment du devoir accompli, au bout de cinq saisons à l’EA Guingamp. Sauvé par un but de Marine Pervier “alors qu’elle n’avait pas démarré la semaine dernière, elle n’a rien lâché”, la coach confirmait qu’elle avait eu “la boule au ventre” pendant tout le reste du match, condamné si l’OM avait à égaliser. Un match préparé sur le détail “avec des petites choses préparées pendant la causerie, pour un groupe qui réagissait bien à l’émotion”, la coach terminant sur l’idée “que Guingamp ne méritait pas de descendre”. (source En Avant de Guingamp).

Jérémie Descamps quitte le banc Lillois « D’un point de vue perso, j’ai choisi d’arrêter cette merveilleuse aventure au LOSC. C’est une grosse émotion, j’ai vécu des moments extraordinaires. Et les filles m’ont fait un beau cadeau avec cette victoire, tout comme la petite vidéo qu’on a diffusé la veille à l’hôtel. Cela m’a beaucoup touché et je les remercie. Ma plus belle récompense est d’avoir vécu de belles histoires, dans un foot féminin où il existe de vraies valeurs. Je suis aussi très heureux d’avoir réussi cette opération maintien, car j’aurais vraiment été déçu avec un contrat pas abouti. La suite ? Du repos pour l’instant et une vie moins mouvementée, car cette année a été trépidante et fatigante. » (source Losc féminin).

En attendant d’autres mouvements.

William Commegrain lesfeminines.fr