Personne ne veut descendre, personne ne veut perdre. Pas de nouveautés dans ces deux phrases en fin de championnat. Et pourtant ! La grande nouveauté, c’est que personne ne mérite de descendre et que tout le monde peut gagner.

Cinq rencontres au couteau. Trois pénaltys. Trois matches nuls. Quatre scores serrés. 

Bordeaux, cinquième (22 points, 5e) a inquiété Montpellier (2e 43 points), second à plus de 20 points de différence et les bordelaises auraient pu même l’emporter si le pénalty de Lardez n’avait pas trouvé le poteau de Murphy. Les deux équipes se quittent sur un score vierge (0-0), mérité pour Jérôme Dauba “Le plan de jeu était parfait, on a fait quelques ajustements à la mi-temps. On a les situations en deuxième période pour gagner le match mais on peut aussi le perdre à la fin, le match nul est logique. On n’est pas loin de réaliser l’exploit.” Alors que Montpellier, descendu à la troisième place, a probablement laissé sa chance européenne en Aquitaine avec un match en plus par rapport au PSG (maintenant 2e avec +2).

Le Paris FC (4e, 23 points) ne sait plus gagner. Cinq défaites et quatre nuls. Et pourtant toujours quatrième de la D1F avec un petit point d’avance sur Bordeaux. Là, face à Soyaux (6e, 21 points), demi-finaliste de la Coupe de France contre le PSG, les parisiennes n’ont tenu la marque, obtenu au retour des vestiaires par Gaetane Thiney (49′) que quelques minutes, puisque l’égalisation est arrivée à la 51′ par Laura Bourguoin. Les deux équipes se quittent sur le score de (1-1) donnant de la motivation aux sojaldiciennes pour la prochaine demi-finale et un strapontin de confort aux parisiennes, toujours accrochées à leur quatrième place. Un cadeau divin ?

Albi (10e, 16 points) s’opposait à Rodez (11e, 15 points). Dans un derby au couteau. Les deux équipes sont côte à côte. L’une est relégable après huit années de D1F (15 points), l’autre est la première non relégable avec 16 points. Les deux équipes n’ont rien lâché et si Kimberley Cazeau a ouvert le score à la 23′ pour les locales, Rodez a répondu par Flavie Lemaître sur pénalty (66′). Les deux teams se quitteront sur un score de parité (1-1). Avec la même problématique, juste en regardant l’avenir : la prochaine journée.

Lille (9e, 17 points) recevait Guingamp (7e, 19 points). La partie se jouera à la 83′ sur un but de Lernon qui envoie Guingamp au tapis et permet à Lille, pour sa première saison en D1F, à sortir de l’ornière du risque de la descente. Lille, certainement maintenu quand Guingamp, devra attendre pour le confirmer en ayant la chance incroyable de voir les autres équipes faire quasiment du surplace avec cette série de nuls.

Une journée où seul le score du PSG a renversé la vapeur (4-0). Donnant le maillot européen aux parisiennes et une seconde place de buteuse bien plus affirmée à Marie Antoinette Katoto. Dans l’attente de Fleury contre l’OL, match reporté pour cause de Coupe d’Europe lyonnaise.

William Commegrain lesfeminines.fr

Classement D1F - 19e journée. Crédit lesfeminines.fr

Classement D1F – 19e journée. Crédit lesfeminines.fr