Corinne Diacre, à l’analyse du match face au Canada (1-0) qualifie l’année 2018 comme celle déjà de la Coupe du Monde 2019 avec quelques matches référence à gagner dont celui face aux canadiennes, 4e FIFA, qui devancent de très peu les Bleues (5e).

Un match solide défensivement de la France, jamais inquiétée qui donne des bases solides après une période plus trouble qui s’est évaporée aux Etats-Unis lors de la SheBelievesCup avec un nul contre les USA et une balle victoire contre l’Allemagne (3-0).

La sélectionneuse française, toujours entre “le zig et le zag” sur le plan de la communication et de l’action, surprend toujours son monde et confirme l’idée que la France, en quelque sorte, a commencé sa Coupe du Monde

Les temps forts de la rencontre :