La France B s’impose avec la manière sur des filles de la même génération !

L’équipe de France B constituée de joueuses de 23 ans et moins pour être en phase avec le tournoi U23 de la Manga (Espagne) vient de remporter son second match face à la Suède, sur le score de 4-1, après une première et large victoire contre l’Italie (6-0). Clara Matéo (Paris FC) y est allée d’un doublé prometteur (44′, 84′) après une période de moins bien pour l’attaquante vice-championne du monde U20 en 2016, suivie des deux flèches de l’Equipe de France, Lindsey Thomas (79′) et Mylaine Tarrieu (92′). La Suède avait égalisé sur un csc (48′) français.

Clara Mateo. source fff.fr

Clara Mateo. source fff.fr

Les buts face à l’Italie avait été marqué avec un doublé de Danielle Tolmais (19′, 50′), Sandie Toletti (32′), Anissa Lahmari (47′), Lindsey Thomas (82′) et Théa Greboval (88′).

A l’issue de la rencontre, le sélectionneur français Jean-François Niemezcki s’est exprimé : “La première période a été plutôt équilibrée, avec davantage de maîtrise technique de notre côté et d’impact physique pour les Suédoises. Mais nous avons finalement réussi à faire la différence en deuxième mi-temps. Nous avons vu aujourd’hui un vrai bon match de football.” Prochain rendez-vous pour la France, lundi (18h) face à la Norvège.

Prochain match contre la Norvège le lundi 9 avril (18h00), sur la pelouse de Carthagène.

La France U20 s’impose au physique sans être inquiété par une bonne équipe japonaise.

Gilles Eyquem cherchait de la différence pour sa préparation au Mondial U20 d’Août 2018 en Bretagne. Après les USA et leur physique, ce sont les japonaises et leur jeu en triangle (appui, soutien) que les Bleuettes françaises ont dû essayer de maîtriser après une défaite 2-0, mercredi dernier.

Si le Japon a d’excellents schémas de transition offensive, apparaissant dominatrice dans la construction de leurs initiatives, elles sont d’un format “trop petit” pour mettre à mal une défense U20 qui joue au niveau de la D1F. N’arrivant pas à inquiéter la gardienne française autrement que sur une belle frappe de Fuka Kono consécutive à un corner (26′), les japonaises ont permis à l’impact physique offensif français de s’imposer.

Une première fois sur un excellent corner de Gavory qui a permis à Marie Antoinette Katoto de s’élancer sans opposition, son adversaire à la traîne derrière, pour place une tête vainqueur (1-0, 67′). L’addition se corsera sur un contre français fait d’une belle profondeur de Katoto pour Melvine Mallard qui enlève tout sur son passage et met le second but français en coin (2-0, 77′).

Le match se terminera sur ce score qui montrera les limites japonaises face à l’Equipe de France. Pas assez physique et trop lentes pour s’imposer sur cette rencontre quand pour la France, patiente, elle aura joué de ses certitudes défensives pour laisser sa force offensive s’exprimer, un peu trop dépendante du rendement de Marie Antoinette Katoto (19 ans) seconde buteuse de la D1F.

Prochains matches des U20 : tournoi avec les USA, l’Allemagne et Haïti. Dernier match de préparation contre le Mexique.

William Commegrain lesfeminines.fr