8

Mars 2018

Coupe du Monde 2018
Tirage au sort

Jeudi 8 mars 2018. 11 heures. La Coupe du Monde U20 va se lancer à Rennes, Jeudi 8 mars, journée internationale des droits de la femme avec le tirage au sort des poules qui constituent la compétition, sous l’autorité de Sarai Bareman, Directrice du Football Féminin à la FIFA, et de Rihannon Martin, responsable des tournois féminins à la FIFA.

 

Présenté par Romain Balland et Mary Patrux, dans le lieu prestigieux de l’Opéra de Rennes, les seize nations qualifiées verront leur sort décidé par :

  • Camille Abily, ex-internationale française (183 sélections) et ambassadrice officielle de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018. Née et ayant grandie en Bretagne.
  • Mikaël SILVESTRE, « FIFA Legend », ex-international français (40 sélections) et ex- joueur du Stade Rennais formé au club (1993-1998),
  • Damien SEGUIN, Médaillé d’Or à la voile aux Jeux Paralympiques d’Athènes 2004 et de Rio 2016,
  • Aéla MOCAER, jeune licenciée de 15 ans du CPB Bréquigny Rennes et éducatrice à l’école de foot du club.

Opéra de Rennes

Photographie par Rennes office du Tourisme

Les règles : quatre chapeaux ou pots ont été constitués selon un classement crée en appliquant les règles suivantes : “Ce classement se base sur le total de points obtenus durant les cinq dernières Coupes du Monde Féminine U-20 de la FIFA (3 points pour une victoire, 1 point pour un match nul, 0 pour une défaite). Il prend donc en compte les résultats des Coupes du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016, 2014, 2012, 2010 et 2008.” (extrait du communiqué de presse).

Pour actualiser ce classement historique, un barème dégressif de 20% en 20% sera appliqué par Coupe du monde en attribuant logiquement 100% à la dernière Coupe du Monde U20 de 2016 pour finir par ne tenir compte que de 20% du résultat en points obtenu par la Coupe du Monde 2008. De plus, chaque vainqueur de titre continental ayant permis la qualification à la Coupe du monde 2018 reçoit un bonus de 5 points.

Enfin, comme à son habitude, la FIFA souhaite que deux équipes d’un même continent ne se retrouve pas dans le même chapeau. Exceptionnellement, l’UEFA ayant cinq représentants, un groupe (A, B, C, D) recevra nécessairement deux équipes européennes.

Enfin la France, en tant que pays organisateur, est versée dans le groupe A, avec la position A1.

“Gilles Eyquem et la coach américaine seront présents à 11h à Rennes après le match de Mardi à Saint-Malo pour leur second match amical !”

Les chapeaux : Dans le pot n°1 se trouve la France, le Japon, la Corée du Nord et l’Allemagne. Le pot n°2 est constitué de la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, le Nigéria et le Mexique. Le n°3 reçoit le Brésil, l’Espagne, la Chine et le Ghana. Enfin le n°4 aura l’Angleterre, Haïti, les Pays-bas et le Praguay.

L’Espagne (Champion d’Europe U19 2017) et les Pays-bas sont les deux pays montants du football féminin quand la Nouvelle-Zélande, facilement qualifiée pour toutes les coupes du monde faute de concurrence en Océanie, n’a jamais réalisé la moindre performance.

La France aura de beaux adversaires

Les Bleuettes ont buté dans les derniers instants face à l’Espagne lors du dernier Championnat d’Europe 2017. Médaille d’argent du Mondial 2016, bronze au Canada 2014, les françaises ne sont pas loin du titre final avec quatre titres de Championnes d’Europe U19 (2003, 2010, 2013, 2016). Mais les U20 acceuillent par principe de nouvelles joueuses tous les deux ans, la difficulté est donc de renouveler la performance “Bleuettes” avec des joueuses toujours différentes.

La génération 2018, faite de joueuses nées en 1998-1999 et 2000 est faite de titulaires en D2F, D1F avec deux joueuses qui jouent à l’étranger (Espagne et Suède). Elle a des armes pour remporter le titre mais devra batailler ferme face à des adversaires qui ont l’habitude des titres chez les jeunes : la Corée du Nord, le Japon, l’Allemagne et les Etats-Unis.

William Commegrain lesfeminines.fr