En dehors de la période de transfert, Véro Boquete et le PSG conviennent à l’amiable d’une rupture de contrat pour voir l’internationale espagnole, éloignée depuis 2017 de la sélection, s’envoler pour la Chine.

[row]

[column size=’1/3′]La France, 1er fournisseur du football féminin chinois ? [/column]

[column size=’2/3′]

Communiqué du PSG : “Le Paris Saint-Germain et l’internationale espagnole (51 sélections, 30 buts) ont résilié le contrat qui les liait jusqu’au 30 juin 2018. La milieu de terrain s’est engagée, ce mercredi, avec un club chinois, le Beijing BG Phoenix Women’s Football Club.

Agée de 30 ans, la native de Saint-Jacques-de-Compostelle évoluait au Paris Saint-Germain depuis 2016. Celle qui fut capitaine de la Roja aura disputé au total 42 matchs et marqué 12 buts sous le maillot Rouge et Bleu. Lors de la saison 2016-2017, elle a également délivré 15 passes décisives en 33 rencontres, contribuant notamment à la belle campagne de Ligue des Champions qui vit les Parisiennes arriver en finale de la compétition pour la deuxième fois en trois ans.

Le Club tient à remercier Veronica pour son investissement durant ces deux saisons et lui souhaite le meilleur dans les nouveaux challenges qui l’attendent en Chine.”

La France n’est pas loin d’être le premier fournisseur du football féminin chinois avec Bruno Bini, Farid Benstiti et Gérard Prêcheur. Et, avec un Paris Saint Germain bien placé : Cristiane (Bra), Shirley Cruz (Costa Rica) et maintenant Véro Boquete (Espagne).

[/column]

[/row]

 

William Commegrain lesfeminines.fr