Réactions de Corinne Diacre en zone mixte. 

C’est une victoire malgré tout. C’est déjà ça quand même. On a vu aujourd’hui un groupe France solide sur l’aspect défensif. Dans l’utilisation du ballon, cela a été plus difficile. Mais on n’a pas lâché, on est restés solides de manière collective. On a réussi à marquer le petit but sur pratiquement notre seule occasion.

Sur les essais de joueuses
Il y a encore des joueuses à voir. Certaines ne seront pas appelées le mois prochain, d’autres vont venir. Lundi, ce sera une autre équipe pour voir un maximum de joueuses. Si je veux voir si elles ont le niveau international, ce n’est pas à l’entrainement, c’est dans le jeu.
Je suis satisfaite car même dans la difficulté comme ce soir avec un groupe inexpérimenté, on a gagné ce genre de match. Ce n’est pas anodin, il y a un état d’esprit mais il reste beaucoup de travail à faire. A partir d’un certain moment, les choses seront figées, et on pourra travailler les automatismes avec un onze-type à une ou deux joueuses près, et les mêmes 22.

Sur le capitanat à Le Sommer
C’est quelqu’un d’expérimentée, même si c’est une personne réservée. Elle a la légitimité du terrain, elle était très ravie ce soir de porter le brassard

Valérie Gauvin (attaquante) : “Cela fait du bien au moral”

On a réussi à être présentes au duel. On a été compactes pour pouvoir les gêner. On a beaucoup défendu, il fallait être fortes physiquement, dans les duels. C’est important, on a réussi à mettre cette occasion au fond. Cela fait du bien au moral. Cela fait une victoire de plus. Il faudra encore améliorer les petits points pour que l’on puisse trouver les automatismes, pour que ce soit encore meilleur sur les matchs à venir.
En deuxième mi-temps, il fallait rectifier ce que l’on ne faisait pas bien. Il faut que l’on apporte offensivement encore plus, dans le décrochage, mettre encore plus de mouvements pour les déséquilibrer.
On me demande de garder le ballon, de décrocher et de faire des appels aussi pour pouvoir embêter la défense. Je prends mes marques petit à petit, et je travaillerais toujours pour apporter le meilleur à l’équipe et pour que ce soit plus simple de jouer entre nous.

Viviane Asseyi (buteuse) : “C’est grâce à Ouleye”

Marquer contre une grande nation, cela fait du bien. Sur le but, je sais qu’Amel allait centrer. C’est grâce à Ouleye (Sarr), à son travail devant moi, que je peux marquer le but. Quand je rentre avec l’Equipe de France, j’ai plaisir à jouer.
Dans l’équipe, c’est un beau mélange, cela prend du temps. Il faut que l’on travaille. On n’a pas été assez efficace.

Sarah Bouhaddi (gardienne) : On a été costaudes défensivement”

On a continué à travailler tout le monde du match. On a pour objectif de bien se préparer pour la Coupe du Monde. Ce soir, avec un peu moins d’expérience, on n’a pas lâché, c’est ce que l’on recherche aujourd’hui.
A la pause, Corinne Diacre nous a qu’il fallait qu’on se lâche. Il avait des joueuses qui avaient moins d’expériences, il fallait qu’elles fassent un peu plus. On est là pour travailler. Les erreurs, tout le monde va en faire, elle a demandé de se libérer, de ne pas jouer à 50%, c’est que l’on a essayé de faire en deuxième temps. On travaille l’aspect offensif et défensif mais c’est vrai que sur l’aspect défensif, on a été très costaudes défensivement et cela s’est vu ce soir. Il n’y a pas eu de but encaissé. Il y a un groupe, la coach est là pour essayer beaucoup de filles. Cela a donné satisfaction ce soir en défense.
(Sur le retour de Majri) Amel peut apporter énormément offensivement. Ce soir, cela a été un peu plus difficile parce que l’on avait une belle équipe anglaise en face, et Amel qui a joué un peu avec le frein à main et n’a pas voulu trop prendre de risque pour son retour. Avec le temps, elle va se lâcher et cela ira. C’est une joueuse qui fait du bien”.

Aminata Diallo (1re sélection) : J’ai eu de bonnes sensations”

Ça a été un match difficile. On a beaucoup couru. Physiquement, il y avait un beau combat. Elles nous ont proposé un défi physique. On a essayé de répondre, on a bien défendu. Après on aurait pu faire un peu plus offensif. On a réussi à marquer ce but et à marquer ce match.
Une victoire contre une grande nation du football, l’Angleterre, qui a beaucoup progressé, et est l’une des meilleures, c’est important. Cette victoire fait vraiment du bien pour la confiance.
Cette première s’est bien plutôt bien passée. Avec Grace (Geyoro), on se connait. Cela fait plus d’un an que l’on joue ensemble au Paris-Saint-Germain. J’ai joué des gros matchs à Paris, des matchs de Ligue des Champions, des finales, la pression maintenant, je sais la gérer. J’ai eu des bonnes sensations. J’ai essayé de faire ce que je sais faire de mieux.
On ne se connait pas encore assez bien, il y a pas mal de joueuses, on manque d’automatismes. On va essayer de travailler notre animation offensive pour avoir plus d’occasions, poser plus de problèmes offensivement aux autres équipes. Il y avait la place de gagner, à partir du moment où l’on se projetait vite vers l’avant, on pouvait déséquilibrer cette équipe. On a eu de la chance, on a poussé pour à la fin marquer ce but. Je n’ai pas senti que l’on pouvait prendre ce match. L’Angleterre avait plus le ballon mais ne nous mettait pas forcément en difficulté. J’étais confiante.
J’ai bossé et aujourd’hui je suis récompensée et ce n’est que le début. Cela fait un moment que mon objectif est la Coupe du Monde 2019. Je ne pensais pas joué autant en arrivant au Paris-Saint-Germain. Je prends, je continue à travailler et j’espère gagner des titres avec mon club, et gagner la Coupe du Monde 2019 en France. J’ai changé de club pour passer un cap, en allant dans un club qui avait des structures meilleures que mon ancien club. Aujourd’hui, je suis dans l’un des meilleurs européens. Si cela se passe bien, je ne me vois pas changer de club pour changer de club”

 Inès Jaurena (1re sélection) : “J’ai été prise par le jeu”

“Cette première sélection, c’est beaucoup de plaisir. Je suis très contente que l’on m’ait donné ma chance. L’environnement était super. La pelouse superbe et en plus on gagne. Belle soirée.
Je ne suis pas mécontente de ma première mais après j’aimerai bien revoir les images pour voir comment cela était réellement (rires). De manière générale, on a eu du mal à apporter des solutions au porteur, forcément cela nous a amené à jouer un peu vers l’arrière. J’espère que l’on fera mieux pour la suite. L’Angleterre avait une équipe plus expérimentée que nous, du coup cela était un match intéressant, de tout de suite voir le haut niveau et une équipe qui est demi-finaliste du dernier Euro. Franchement bonne équipe.
(Sur son placement avec deux Geyoro et Diallo dans le même registre) On avait pas mal de liberté, même si cela ne s’est peut-être pas trop vu parce que l’on n’a pas d’automatismes avec Grace (Geyoro) et Ami(nata Diallo). J’avais le loisir de décrocher si je le voulais. J’ai été prise par le jeu, c’était beaucoup de plaisir. On était préparées et en plus, Grace et Ami, sont deux joueuses que j’aime bien et je me suis dit qu’il n’y aurait pas de soucis même si j’aurai aimé que l’on joue un peu plus au football. Si par la suite, on venait à jouer à ensemble. Je pense que cela s’améliorait.”.

Eugénie Le Sommer (capitaine) : “Je fais partie des plus anciennes aussi”

“La première mi-temps n’a pas été très bonne après on avait une équipe difficile à jouer. On a essayé de bien respecter les consignes dans un premier temps. respecté les consignes même si c’est sûr que l’on a eu du mal à se projeter offensivement. On a été solides, on n’a pas concédé d’occasions.
(sur le rôle de capitaine) Je ne vais pas changer ma façon d’être, me transformer. Je fais partie des plus anciennes dans cette équipe. Je peux faire bénéficier de mon expérience. j’ai essayé d’apporter ça. J’étais la capitaine ce soir, on verra sur les prochains matches.”

Grace Geyoro : “C’est l’efficacité qui a fait la différence”

Jouer contre l’Angleterre, ce n’est jamais facile. Je pense que l’on a eu l’efficacité. On n’a pas beaucoup d’occasions mais au final on remporte le match ce soir. Elles étaient bien en place en face, et nous il y avait peu moins d’automatismes. Défensivement, on travaille bien aussi. On essaye de continuer à produire du jeu même si cela a été plus difficile aujourd’hui. On a été solides et c’est l’efficacité qui a fait la différence.
On a l’impression que je ne stresse pas trop que je joue assez facile mais au fond de moi, je stresse quand même. Cela fait partie de mon jeu.

Amel Majri : J’étais un peu en manque de rythme”

“Je suis super contente de revenir en sélection, c’est toujours une fierté de porter le maillot bleu. J’étais un peu en manque de rythme après mon retour de blessure, mais petit à petit ça revient. La victoire est une énorme satisfaction, les joueuses qui étaient à l’Euro avaient encore la défaite en travers de la gorge. On sait que les Anglaises sont dures à gagner, et c’est d’autant plus satisfaisant de l’avoir fait. Défensivement on a fait notre travail, on savait que les latérales anglaises représentaient un danger. On a eu plus de mal à se projeter vers l’avant, mais on s’en est bien sorti. J’ai fait une passe décisive, je suis contente. On essaye de retrouver des automatismes”

source : zone mixte. lesfeminines.fr et Footofeminin.