EURO U19F. 1/2 finale de l’Euro 2017. En direct sur Eurosport. 17 Août 2017. 20h00. “On va tenter un coup !”. C’est ainsi que concluait le coach français après France-Angleterre (1-0) donnant la seconde place du groupe auprès de Sylvain Jamet de Footofeminin. Aucun doute sur le fait que l’Equipe de France U19 s’est qualifiée pour ses demi-finales en allant chercher un exploit que la solidarité collective a rendu possible avec une sécurité nommée Mylène Chavas, gardienne et capitaine française, qui porte les équipes U19 et U20 vers les plus hautes performances : championne d’Europe U19 et vice-championne du monde U20 en 2016.

La France lutte. C’est une nouvelle tendance qui a donné de bons résultats à l’Euro 2017 chez les A.

Il reste que cette jeune équipe de France qualifiée dans la difficulté depuis le Tour Elite (meilleur seconde) donne un sens au mot “lutter” et cela lui donne toutes ses chances face à l’Allemagne, pourtant toujours dominatrice dans les qualifications avec 11 buts dans ce championnat sur 3 matches.

La France a bien toutes ses chances car le groupe A de l’Allemagne a été facile au regard de celui de la France (7 buts marqués) avec l’Ecosse (3-0) et l’Irlande du Nord (6-0) rangées loin et très loin dans les classements FIFA et UEFA. En fait, l’adversaire de l’Equipe de France n’a qu’un seul match de référence dans ce tournoi, celui face à l’Espagne, remporté (2-0). C’est peu pour affronter la détermination française.

Les statistiques de l’UEFA permettent de constater que l’Espagne (24) n’a pas à rougir de ses possessions dangereuses face à l’Allemagne (31) d’autant plus que cela se termine par quasiment le même nombre de tirs. 7 pour la jeune Mannschaft contre 6 pour la Roja.

La France ne se trompe pas. Elle joue bien en U19 et ne s’invente pas une sélection en A.

Alors si Mylène Chavas représente une vraie garantie en U19, plus qu’elle n’a présenté de clean sheet en D1F (48 buts encaissés en D1F) ; l’équipe de France, de la même manière a des joueuses qui ont encore, comme leur capitaine, à travailler pour s’imposer et exister dans la division d’élite française mais qui sont, pour autant, très compétitives en U19, tant sur le plan défensif qu’offensif.

C’est en ayant bien les pieds sur terre que la France pourra remporter cette rencontre. Elles ne sont pas là pour jouer en A à la fin de saison. Elles sont là, pour gagner ce championnat d’Europe, qui est à leur portée de mains ou de pieds, comme pour les quatre équipes qualifiées (Allemagne, France, Pays-Bas, Espagne) et se tracer LEUR ROUTE pour le championnat du monde U20 qu’elles vont vivre à la maison en 2018.

Dans ce cadre, à cet âge, il faudra se “vider les tripes” avec un jeu U19 qui, naturellement est porté vers la profondeur, le duel, l’intimidation réciproque entraînant de la fatigue, des déchets techniques, la volonté commune des vingt deux actrices de se donner à fond, pour constater, bonheur à la fin, la victoire au tableau d’affichage sans imaginer une défaite qui ne s’imagine pas et suffit à se constater. Amèrement. Perdre en 1/2F d’un Euro que tu ne rejoueras plus. Je ne sais pas s’il y a pire à 19 ans ?

La France passera par une montée en niveau de toutes ses joueuses.

La France a ses armes. Visiblement, des joueuses sans les nommer “ont tenu la baraque” face aux anglaises. Il faudra que d’autres sortent et s’imposent. On ne gagne pas l’Allemagne dans une 1/2 Finale sur la réussite de quelques joueuses. Il faut un collectif.

Douadi Sana a été performante sur les trois matches. Bourdieu a su imposer sa détermination devant. Karadjov sait fatiguer la défense centrale. Emelyne Laurent fait reculer toutes les défenseures avec sa vitesse, etc .. mais la force de l’équipe, c’est qu’elle sait que tout va dépendre de son collectif.

Incroyable que tous les buts aient été marqués par des remplaçantes devenues ou postulantes à la titularisation. C’est aussi une des faiblesses françaises. Personne ne peut garantir la différence.

Un staff expérimenté qui sait gagner.

Coup de chance ou réalité du football féminin. L’Equipe de France a le staff le plus expérimenté de la compétition : championnat d’Europe en 2013 et 2016, Bronze mondial en 2014, argent en 2016. Avec la qualité de faire des choix avant le match, pour ne pas avoir peur de les changer si le vent tourbillonnant de la compétition, montrait autre chose à compenser.

Ce staff sait comment gagner des compétitions chez les jeunes. C’est une arme et les joueuses peuvent totalement leur faire confiance. Elles, sur le terrain, à appliquer ou modifier quelque chose de demandé.

C’est certainement parce qu’il y a ces deux dimensions : des joueuses qui savent qu’elles jouent en U19 et ont des qualités à exprimer pour gagner à ce niveau et d’un autre côté, un staff qui a montré qu’il savait gagner que la France peut gagner l’Allemagne, ce soit à 20h00 sur Eurosport, quel que soit le score et aller, penser non pas à défendre un titre mais à ACQUERIR le titre de Championne d’Europe 2016 qui les mettraient dans de bonnes dispositions de confiance pour PRENDRE CELUI INCROYABLE DE CHAMPIONNE DU MONDE U20, offert à la maison.

La décision se fera à 20 heures, sur Eurosport pour Allemagne-France et à 16h00 pour Pays-Bas contre l’Espagne, sur la même chaîne.

William Commegrain lesfeminines.fr