Pour ce premier match de préparation à l’Euro qui se déroulera du 16 Juillet 2017 au 6 Août, la France après trois bonnes semaines de préparation avait choisi de rencontrer la Belgique, à la Mosson, qui n’avait pas reçu l’équipe de France depuis longtemps et prête à s’embellir, étant l’un des neuf stades qui accueillera les rencontres de la prochaine Coupe du Monde organisée en France en 2019.

Les premiers mots sont réservés à l’émotion avec une minute de silence remplacée par une salve d’applaudissements en la mémoire de Louis Nicollin, le Président de Montpellier, décédé le Jeudi 29 Juin 2017.

Une première mi-temps classique

Le jeu est déposé entre les mains de l’expérimentée Camille Abily (32 ans, OL, 177 sélections) qui aime tisser une toile dans le milieu et les défenses adverses avant de trouver, souvent, Eugénie Le Sommer (28 ans, OL, 135 sélections, 60 buts) pour un but salvateur.

Dans ce style de jeu qui est fait de passes courtes et qui demandent de la vitesse de transmission, les belges, pas encore entamées par le match, ne se sont pas faites prendre de telle manière qu’elles arrivaient à récupérer le ballon pour placer des banderilles qui faisaient descendre les françaises dans leur surface de réparation.

Rien de spécialement inquiétant si ce n’est cette balle chipée sur les côtés par Van Gorp, très en forme, sur une passe en retrait de Jessica Houara D’Hommeaux pour servir Tessa Wullaert qui arrivait à cadrer sa balle, néanmoins sans danger pour Sarah Bouhaddi (30′).

Comme la Belgique arrivait à tenir face à la 3ème équipe mondiale, elle ne pouvait que regretter le but encaissé contre son camp par la défenseuse centrale Jaques à la 16′, sur un centre immédiat de Claire Lavogez, que la belge, partie trop tard, accompagna dans les filets plutôt que de maitriser la balle (1-0, 16′).

Ce coup du sort aurait pu faire chanter les belges. Mais ce serait oublier la magnifique reprise de volée de Camille Abily (7′) sur un corner de Claire Lavogez que la gardienne Odeurs, vit arriver dans ses mains, avec un “sacré coup de chance” ! Bien heureuse, elle qui n’en demandait pas moins après le 7-1 qu’elle avait subi en Espagne.

Gaetane Thiney sert du Champagne à Montpellier

Il fallait du jeu pétillant et c’est la champenoise Gaetane Thiney (31 ans, Paris FC, 136 sélections) qui s’est mise à la baguette de l’équipe de France.

Entrée en seconde mi-temps avec Marie-Laure Delie et la montpelliéraine Sandie Toletti, postée en neuf et demi, plus haut dans le jeu français, elle a pu insuffler de la rapidité dans la dernière passe.

La France avec cette initiative et la fatigue inévitable de ses adversaires belges a planté le drapeau “Bleu, Blanc, Rouge” dans le camp belge qui n’ont jamais pu mener une seule véritable incursion dans la défense française.

Eugénie Le Sommer verra sa balle s’écraser sur le haut de la transversale après avoir coupé un centre au cordeau de Gaetane Thiney (54′) ; Odeurs, la jeune gardienne belge sortira vainqueur d’un duel (78′) avec la meilleure buteuse actuelle en Equipe de France, la parisienne Marie Laure Delie (29 ans, PSG, 115 sélections, 65 buts), initié sur une superbe balle longue de Wendie Renard, (26 ans, 89 sélections, OL, 19 buts) ; Clarisse Le Bihan (80′) se fera reprendre du bout du soulier sur un superbe décalage Thiney, Elise Bussaglia ; Gaetane Thiney (85′) aurait pu rouvrir son compteur en Equipe de France avec une superbe balle piquée qui s’échappe au-dessus des buts et Sandie Toletti (21 ans, Montpellier, 11 sélections) était à deux doigts de marquer son premier but (89′) avec un tir qui s’est écarté d’un souffle du poteau droit d’Odeurs, restée totalement spectatrice de l’initiative.

L’Histoire aurait pu s’arrêter là avec comme seul plat à digérer, un but csc, après tant d’occasions. Elle octroyera un signe à l’Equipe de France lorsque à la 93′, sur un corner d’Elise Bussaglia, ex-Wolfsburg et maintenant Barcelonaise, au souffle insatiable, qui va trouver la tête de Marie -laure Delie, pour finir dans les pieds de Camille Catala (26 ans, Paris FC, 27 sélections, 2 buts), toute heureuse de marquer après une longue période d’absence en équipe de France.

Le score en restera là et Olivier Echouafni reconnaitra que si le score “a été long à venir, il faut tenir compte d’une longue préparation et des besoins de récupération”, en constatant ” le manque d’efficacité offensive demandant plus de concentrations devant le but” mais soulignant l’efficacité défensive “avec aucune occasion de cédée”.

La capitaine Wendie Renard, soulignant, avant de manifester sa reconnaissance “à Louis Nicollin”, “le déchet technique” qui a été compensée en seconde mi-temps, par “une meilleure vitesse de transmission” ayant donné à l’équipe de France “un ascendant sur les adversaires” donnant des certitudes sur la victoire de ce soir.

Prochain RDV Mardi face à la Norvège, 11è FIFA et vice-championne d’Europe 2013 où la France aura un autre adversaire, plus physique et affutée, dont la lyonnaise Ada Hegerberg, sacrée meilleure joueuse UEFA et de la D1F en 2016.

William Commegrain lesfeminines.fr

Source footofeminin. Match de préparation à l’Euro 2017
Vendredi 7 juillet 2017 – 21h00
FRANCE – BELGIQUE : 2-0 (1-0)
Montpellier (Stade de la Mosson)
Temps chaud – Terrain bon
Arbitres : Krisztina Gyöngyi Gaal (Hongrie) assistée de Katalin Torok (Hongrie) et Brigitta Makkosné Petz (Hongrie). 4e arbitre : Solenne Bartnik (France)
Buts : Heleen JAQUES 15′ c.s.c., Camille CATALA 90+1′
Aucun avertissement

France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d’Hommeaux, 4-Laura Georges, 3-Wendie Renard (cap.), 2-Eve Périsset (14-Aïssatou Tounkara 86′) ; 23-Onema Grace Geyoro (5-Sandie Toletti 46′), 15-Elise Bussaglia ; 20-Kadidiatou Diani (13-Camille Catala 86′), 10-Camille Abily (17-Gaëtane Thiney 46′), 11-Claire Lavogez (18-Marie-Laure Delie 46′) ; 9-Eugénie Le Sommer (7-Clarisse Le Bihan 62′). Entr.: Olivier Echouafni
Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 6-Amandine Henry, 12-Elodie Thomis, 19-Marion Torrent, 22-Aminata Diallo, 24-Griedge Mbock Bathy Nka, 25-Sakina Karchaoui
Belgique : 1-Justien Odeurs ; 2-Davina Philtjens (18-Laura De Neve 88′), 10-Aline Zeler (cap.), 3-Heleen Jaques (17-Jana Coryn 88′), 4-Maud Coutereels ; 8-Lenie Onzia, 6-Tine De Caigny, 20-Julie Biesmans (5-Lorca Van de Putte 77′), 7-Elke Van Gorp (14-Davinia Vanmechelen 66′) ; 11-Janice Cayman, 9-Tessa Wullaert. Entr.: Ives Serneels
Non utilisées : 12-Diede Lemey, 21-Nicky Evrard, 13-Sara Yüceil, 15-Yana Daniëls, 16-Nicky Van Der Abbeele, 19-Imke Courtois, 22-Sarah Wunants, 23-Elien Van Wynendaele