“T’es où ?” Cette question rituelle qui doit avoir plus d’un million d’auteurs de SMS en France par mois ; le coach prévu de Rodez Aveyron Football Nicolas Piresse l’a certainement reçu un bon nombre de fois de la part des dirigeants de la section amateure du RAF, dont l’équipe masculine monte en N1 (ex-National, 3è Division française).

Il a bien fallu que quelqu’un réponde à un moment. Peut-être pas le coach d’ailleurs, occupé, tranquillement à diriger un entraînement de reprise de L2 masculine à Tours.

“Mais si t’es à Tours, c’est que tu n’es pas à Rodez ?”. Voilà un message d’incrédulité qui aurait pu s’écrire et dont on peut penser, avec certitudes, qu’il s’est dit dans les rangs de l’Aveyron, à voix haute tellement la surprise a été énorme.

Et le déménageur, aux commandes de son camion, qui dit : “Alors moi, je vais où ? A Rodez ou à Tours ?”.

Silence dans les rangs. Il y a des fois des questions qui ne devraient jamais se poser tellement elles mettent les personnes devant une certitude. Le gars est bien à Tours. Définitivement.

Nicolas PIRESSE, coach des feminines de Rodez. Crédit : OL.

Nicolas PIRESSE, coach des feminines de Rodez. Crédit : OL.

Bon les filles, on va s’entraîner. On va trouver. Les filles ne disent rien mais elle se disent que s’il existe un Chemin de Compostelle pour aller en Espagne, il doit bien y avoir une route pour aller à Tours et “botter le ….” à ce coach qui s’est engagé sans se désengager alors qu’il connaissait bien le milieu du monde féminin pour avoir fait les deux dernières saisons avec l’Olympique Lyonnais (couronné d’ailleurs par six titres sur six).

Vient-il de découvrir que le football féminin est réellement amateur et occasionnellement professionnel ? Vient-il de découvrir que Rodez n’est pas Lyon ? En attendant les filles n’ont pas de coach, et elles savent exactement ce qu’est le football féminin.

L’Homme a dû avoir un traumatisme avec Luzenac (interdit de monter en L2) et maintenant, l’idée du chômage l’interpelle si fort qu’il écouterait toutes les sirènes du Monde pour avoir une solution. Rodez s’est présenté quand il n’avait pas de solutions. Il a bondi dessus. J’espère qu’il avait identifié que Rodez n’est pas Lyon. Tours en a rajouté, il a aussitôt changé de destination.

Le Monsieur ne sait pas que le football féminin, s’il n’est pas du même niveau que le football masculin, est stratégiquement aussi important dans la cathédrale de la fédération de football, 87 Boulevard de Grenelle, 75.015 Paris. Le Monsieur n’a pas intégré que la vice-présidente déléguée du football est une ancienne joueuse de football féminin et que la secrétaire générale est une joueuse actuelle de football féminin. Le Monsieur n’a pas ouvert les yeux car depuis mi-2017, c’est une femme qui est à la tête de la Ligue de Football Professionnel.

Le Monsieur a intérêt à s’expliquer avec la manière, car Rodez a l’air d’avoir découvert la situation. Le football féminin est fragile et si certains s’amuse avec lui, cela va pas l’aider, notamment à deux ans de la Coupe du Monde 2019 en France.

En attendant, Rodez Aveyron Football cherche un coach. Sympa comme démarrage.

William Commegrain lesfeminines.fr

source : footpy.fr