L’Angleterre tente une nouvelle fois sa chance.

L’Angleterre, sortie au premier tour lors de l’Euro 2013 est un candidat à la course au titre européen depuis que les Lionesses ont réussi à obtenir une médaille de bronze historique face à l’Allemagne lors du Mondial canadien de 2015.

Une saison en demi-saison et neuf clubs dans un championnat de l’Elite.

Depuis lors, il est difficile de se faire une idée juste de la qualité anglaise. Les clubs anglais, à cheval sur une saison qui se termine mi-mars (changement en 2017-2018 en se calant sur les championnats européens), n’ayant jamais réussi à dépasser le stade des quarts de finale de la Women’s Champions League depuis les années 2010, hors des apparitions ponctuelles de Birmingham.

Classement 2016-2017 du championnat anglais.Lesfeminines.fr

Classement 2016-2017 du championnat anglais.Lesfeminines.fr

Une médaille mondiale et les clubs masculins qui financent le féminin.

La donne a changé et le résultat très positif de l’équipe de Mark Sampson lors de la Coupe du Monde, venu un peu comme un aviateur de Spitfire, redorer le blason anglais a motivé les clubs professionnels de Premier League à prendre pied dans le football féminin.

Pour y être d’ailleurs bien chaussé, en prélevant à la source des droits TV, une somme à réinvestir dans des talons hauts plutôt que des mocassins. Les joueuses étrangères ont commencé à s’installer outre-manche et Kosovare Asllani, ex-parisienne, comme dernièrement Carli Lloyd ont été charmées par le message “anglais” qui visiblement, n’a pas été loin d’être entendu par la capitaine de l’équipe de France Wendie Renard, bien récupérée du bras par Jean-Michel Aulas (contrat 2022).

2017, Demi-finale européenne. Manchester City va s’opposer à l’Olympique Lyonnais.

Manchester City s’annonce en demi-finale européenne face à l’Olympique Lyonnais. Chelsea a réussi à avoir son premier titre national l’an dernier. D’autres s’annoncent. Le football féminin anglais comme espagnol (Barcelone) se met au diapason des efforts français pour récupérer le niveau allemand.

Sauf que le succès d’un club ne fait pas celui d’une équipe nationale. La France en est l’exemple premier. Et l’inverse est tout autant vrai avec le succès d’une équipe nationale ne se traduisant pas par celui d’un club (Rosengard, éliminé en quart depuis 2010) avec la Suède, médaille d’Argent à Rio, comme argument raisonné.

Mark Sampson privilégie le groupe du Mondial 2015.

En attendant, l’équipe anglaise sera constitué, pour 19 joueuses sur 23 de celles qui ont fait partie de groupe du Canada 2015 avec le  retour de la jeune star Fran Kirby (Chelsea) qui avait bénéficié de l’aura 2015 pour s’écrouler, comme souvent dans le football féminin. Et revenir peut-être.

Eniola Aluko sous le maillot de Chelsea. 30 ans, plus de 100 sélections. Crédit lesfeminines.fr

Eniola Aluko sous le maillot de Chelsea. 30 ans, plus de 100 sélections. Crédit lesfeminines.fr

Aluko (Chelsea, 100 sélections, 30 ans), reste à la maison.

Ce n’est pas le cas de l’expérimentée Eniola Aluko, d’origine nigérienne, meilleure buteuse 2016 du championnat (9 buts), plus de 100 sélections qui à l’image d’un Ben Arfa parisien, à livré ses états d’âme en constatant sa non-sélection, reprochant à Mark Sampson de juger, non pas sur la forme mais sur la qualité relationnelle.

Un double enjeu : le verre à moitié vide ou à moitié plein.

N’ayant pas pu participer aux Jeux Olympiques de Rio pour cause de mésentente entre les différentes composantes du Royaume-Uni ; l’équipe anglaise vient avec beaucoup d’ambitions. Suivant son résultat, elle deviendra soit une équipe à la réputation de gagner dans les compétitions et souvent défaites en matches amicaux si la médaille d’Or ou d’Argent venait à pendre à son cou ; à l’inverse, elle prendra l’image d’un football féminin encore en cours de construction et qui aura eu la chance d’avoir une médaille mondiale en 2015.

L’Angleterre se trouve avec un groupe difficile dans lequel on trouve notamment l’Espagne, l’Ecosse et dans une moindre mesure le Portugal.

William Commegrain lesfeminines.fr

La sélection anglaise :

Goalkeepers: Karen Bardsley (Manchester City), Siobhan Chamberlain (Liverpool), Carly Telford (Notts County)

Defenders: Laura Bassett (Notts County), Lucy Bronze (Manchester City), Alex Greenwood (Liverpool), Steph Houghton (Manchester City), Jo Potter (Notts County), Alex Scott (Arsenal), Demi Stokes (Manchester City), Casey Stoney (Liverpool)

Midfielders: Millie Bright (Chelsea), Isobel Christiansen (Manchester City), Jade Moore (Notts County), Jordan Nobbs (Arsenal), Jill Scott (Manchester City), Fara Williams (Arsenal)

Forwards: Karen Carney (Chelsea), Toni Duggan (Manchester City), Fran Kirby (Chelsea), Nikita Parris (Manchester City), Jodie Taylor (Arsenal), Ellen White (Birmingham City)