Tard dans la nuit, le groupe G n’a pris aucun risque de bousculer le classement qui était déjà établi la veille. Avec deux scores nuls (0-0), les équipes sont restées au même place, chacune contente de son sort, même la Suède pourtant 3è alors que la mieux classée des trois équipes concernées : Brésil (1ère classée 8è FIFA), Chine (2ème classée 12è Fifa) et Suède (3ème, classée 6è FIFA).

Les équipes les moins bien classées sont toutes éliminées.

D’ailleurs au regard des classements, qui peut-être surpris des quatre équipes éliminées ?

  • Le Zimbabwe (93è Fifa) qui a réussi l’exploit de marquer contre toutes les équipes du Top 10 qu’elle a rencontré (Allemagne, Canada, Australie).
  • L’Afrique du Sud (52è Fifa), équipe qui a produit un jeu défensif et de contres de qualité mais qui a échoué faite de pouvoir aller dans la surface adverse et qui finit avec un très bon (0-0) face au Brésil.
  • Enfin, comme prévu les deux autres équipes se sont trouvées dans le groupe de la France (G) avec la Colombie (24è), qui peut s’enorgueillir d’avoir fait match nul avec les Etats-Unis (2-2) lors de la dernière journée sur deux erreurs très inhabituelles d’Hope Solo et la Nouvelle-Zélande, 17è FIFA qui n’arrive jamais à passer le stade des quarts et dont les priorités nationales étaient focalisées sur la finale perdue face à l’Australie en rugby féminin à 7.

Les huit meilleures équipes du classement FIFA sont en quart.

Des quarts d’une qualité incroyable. Cela ne va pas au-delà de la 12è place FIFA. 

On a donc en quart Olympique, les USA (1er, 4 Or et 1 argent), l’Allemagne (2è bronze 2000, 2004, 2008), la France (3è), l’Australie (5è), la Suède (6è), le Brésil (8è, Argent 2004 et 2008), le Canada (10è, bronze 2012), et la Chine (12è, argent 1996).

Dans ce classement, sur le plan Olympique il ne manque que le Japon (7è, Argent, 2012) et la Norvège (11è, Bronze 96, Or 2000).

Elles ne sont pas toutes qualifiées de la même manière. 

1er quart : BRESIL (8è Fifa) – AUSTRALIE (5è FIFA) : deux équipes très offensives. 

Le Brésil a fait forte impression avec 8 buts marqués lors des deux premiers matches avec un trio offensif du diable : Marta, Cristiane, Beatriz. (5 buts face à la Suède, 3 face à la Chine). Elles n’ont concédé qu’un seul but et le (0-0) du dernier match est anecdotique compte tenu que le trio offensif était au repos. L’Australie a été excellente dans le contenu mais malheureuse dans le résultat ce qui lui a attribué la 3ème place qualificative de son groupe. Elle a eu le mérite de ne pas se désolidariser et finisse avec un 6-1 sur le Zimbabwe qui a dû donner un sentiment très positif au Matildas. Elles sont en forme croissante et du niveau de la 1ère place qu’elles ont prise au Tournoi qualificatif du Japon.

2ème quart : USA (1er) – SUEDE (6è) : La Suède sans oxygène. 

la Suède a été inexistante dans ce tournoi avec une victoire difficile sur l’AFS (1-0), une défaite rocambolesque face au Brésil (5-1) et un match nul sans occasion face à la Chine (0-0) mais pourtant elle se qualifie au mérite de sa seconde place comme meilleur 3è. Exactement dans la droite ligne de sa qualification pour les JO. Tirée par les cheveux. Les USA ont été grandiose face à la France en trouvant la force de s’imposer après une tempête française de très bonne qualité, montrant là leurs qualités de compétiteurs. Un seul bémol, et quelle surprise, le match nul concédé face à la Colombie sur deux erreurs impensables d’Hope Solo (2-2). Les stars américaines passent rarement “au travers”. Buts d’Alex Morgan, Carli Lloyd (x2), Dunn.

3ème quart : CANADA (10è) – FRANCE (3è) : deux équipes en confiance.

Le Canada, excellent dans ce groupe qui s’est avéré le plus difficile sort 1er avec 3 victoires et un jeu puissant dans la verticalité. L’expérience offensive d’une Cristine Sinclair et Melissa Tancredi se marient avec le plus grand des bonheurs à la jeunesse de Jessie Fleming et de Janine Beckie. La France a produit un contenu du meilleur niveau et s’est adaptée, à chaque fois, à son adversaire. Ne perdant que face aux Etats-Unis, sur un détail. Elle a produit un jeu de qualité, dans la facilité (Colombie) comme dans l’adversité, Etats-Unis (défaite) et Nouvelle Zélande (victoire). Le groupe France a des certitudes.

4ème quart : CHINE (12è) – ALLEMAGNE (2è) : L’Allemagne sans ressort. Une Chine 2è, pleine d’espoirs. 

L’Allemagne est une équipe qui n’a rien montré au regard de son classement FIFA. Elle ne s’est pas remise de sa défaite canadienne du 1er tour et le contenu est plus qu’interrogatif face aux équipes du top Ten. Sa prestation face à l’Australie (2-2) où elle est menée 0-2 n’a pas donné le ton positif qui amène la confiance. C’est une équipe qui ne s’est pas si elle est du passé et si elle a un avenir. La Chine pointe et tire. Elle a pointé en se présentant au tournoi Olympique, ayant très peu de chances d’y postuler. Elle a tiré en jouant son dernier match pour ne pas se faire éliminer avec un 0-0 qui la met à la seconde place du classement. Qui aurait cru ? La Chine ne s’interroge pas.

S’il n’y a pas eu de surprises dans les équipes qualifiées pour les quarts. Il va y en avoir dans celles qui seront éliminées.

William Commegrain lesfeminines.fr