La remarque d’Eugénie Le Sommer à la veille d’USA-France “d’un match à l’autre, c’est différent” est empreinte de la vérité des sportives. Nous sommes au dernier tour des matches de poule et seul le Brésil (groupe E) est quasiment certaine de sa 1ère place avec un +7 que la Chine et la Suède ne pourront pas récupérer.

Sur les deux premiers tours, la France, les Etats-Unis, le Brésil et le Canada ont montré qu’elles pouvaient prétendre à une médaille, voire la meilleure. L’Allemagne ne se lancera qu’à compter des quarts. L’Australie a été trop soumise à la malchance pour que cela continue. Les deux autres équipes qualifiées en quarts “donneront le meilleur” et auront réalisé, quelque soit le résultat, leur objectif.

Aller en quart de finale. Il n’y  a pas d’autres objectifs.

[row]

[column size=’1/2′]

Classement du groupe E et F RIO 2016. Football féminin. Lesféminines.fr

Classement du groupe E et F RIO 2016. Football féminin. Lesféminines.fr

[/column]

[column size=’1/2′]

Classement du groupe G et meilleurs 3ème. Rio 2016. Crédit lesfeminines.fr

Classement du groupe G et meilleurs 3ème. Rio 2016. Crédit lesfeminines.fr

[/column]

[/row]

Sauf que toutes les équipes qui ont une défaite ne sont pas certaines d’y arriver et que tout se jouera sur un match.

Cela peut toucher n’importe quel groupe.

LE SCENARIO A EVITER.

Pour les couleurs françaises, d’après des calculs qui seraient à confirmer, si la France perd contre la Nouvelle-Zélande, sa qualification se jouerait en fonction du dernier match de la journée avec la Chine face à la Suède. Un match nul, en donnant un point à chacun des deux équipes (+4), condamnerait la France (+3).

UNE NOUVELLE ZELANDE EXPATRIEE.

Si les Néo-zélandaises ont des joueuses qui jouent de par le monde qu’il ne faut pas négliger, la France est faite de l’Olympique Lyonnais, championne d’Europe en titre. Elle est donc favori de cette rencontre et a les atouts pour la remporter. Après, cela reste un match de football avec les aléas du moment.

Cela se décidera, si les deux équipes se mettent au même niveau, sur la performance individuelle du moment.

Ce sont les Jeux Olympiques. C’est la signature des Jeux.

Groupe G. Défaite interdite. La France doit maintenir sa pression

Dans le chapitre des certitudes, les Etats-Unis ne devraient pas être inquiétés pour leur première place. On les voit mal perdre face à la Colombie, ce qui leur donnerait 9 points. A noter pour l’anecdote, qu’en cas de défaite américaine et de victoire française face à la Nouvelle-Zélande, la 1ère place du groupe G reviendrait à la France.

La Nouvelle-Zélande (17è Fifa) est au soir de la 2ème journée, classée 1ère des meilleurs 3ème et donc qualifiee mais une defaite face a la france devrait l eliminer. Elle serait d’autant plus qualifie si elle gagnait face à la France (3è Fifa). La France a réalisé deux superbes matches face à la Colombie (4-0) et les Etats-Unis (0-1), les poussant dans leur retranchement. Si elles arrivent à produire le même contenu, elles devraient assurer cette seconde place, victoire ou match nul, qui les feraient rencontrer le 1er du Groupe F (Canada ou Allemagne).

En cas de défaite française ou Néo-Zélandaise, de match nul entre la Suède et la Chine (Groupe E, dernier match de la journée) et d’une victoire de l’Australie (5è Fifa) sur le Zimbabwe (93è Fifa), le 3è du grouoe serait éliminée (moins bon 3ème).

  • Colombie – Etats Unis. Les ETATS-UNIS en roue libre. 09.08.2016 minuit.
  • Nouvelle Zélande – France. Prendre une seconde PLACE.  10.08.2016. Minuit.

Groupe F : Il faudrait être 2ème pour éviter la France, si elle est 2è du groupe G.

C’est le groupe le plus incertain pour la 1ère place, détenue actuellement par le Canada (+6) devant l’Allemagne (+4). Les deux équipes se rencontrent et le vainqueur devrait prendre la 1ère place, pour actuellement, s’opposer à la France. Il est évident que le calcul le plus profitable du groupe serait de finir second pour s’opposer au second de groupe E qui semble avoir contenu les équipes les plus “à portée de vue” des deux groupes (Suède et Chine).

L’Australie rencontre le Zimbabwe et aura pour stratégie de marquer un maximum de buts étant, actuellement, la dernière des “3ème” et donc non qualifié. En cas de qualification, elle pourrait s’opposer au Brésil ou aux Etats-Unis.

  • Australie – Zimbabwe. L’AUSTRALIE puissance 10. 09.08.2016. 21h00
  • Allemagne – Canada. 1er ou 2ème ? 2ème ou 1er ? Etre ou ne pas Être ? 09.08.2016. 21h00

Groupe E : Etre 2ème ou 3ème, c’est rencontrer l’Allemagne ou les Etats-Unis comme le Canada. 

Le Brésil caracole en tête avec un +7 au goal average et 6 points au compteur. Elle rencontre l’Afrique du Sud définitivement éliminée. Elle rencontrera en quartle 3ème du F ou G suivant celui qui est qualifié. Ce ne sera pas une partie de plaisirs pour l’équipe élue compte tenu que les hommes ne produisent pas le jeu d’un vainqueur en Or alors que les féminines, enfin, peuvent porter le drapeau brésilien au plus haut.

La Chine et la Suède vont se battre pour cette seconde place qui est actuellement la propriété des Roses d’Aciers. Un match nul suffirait à leur bonheur et elles rencontreraient en quart le seconde du groupe F .. Un sacré morceau. Soit l’Allemagne ou le Canada. Le menu serait le même pour les suédoises si elles devaient remporter le match qui, décidément, ont le don en compétition, d’être toujours face à des grosses équipes à partir des tours décisifs.

La position de 3ème dans ce groupe ferait rencontrer les USA.

  • Afrique du Sud – Brésil. Le BRESIL attend les QUARTS. 10.08.2016. 3h00
  • Chine – Suède. A 90′ des QUARTS. 10.08.2014. 3h00