Les féminines françaises ne connaissent pas leur bonheur d’être télévisées. Essayez de dire que le football féminin est ennuyeux en France et vous allez avoir une nuée de regards courroucés qui vont vous assassiner, sans se poser la moindre question quant à leur future culpabilité .. Au simple motif que de discréditer le football féminin semble être proche de la notion de “délit” -ayant largement dépassé celui de l’amende- tellement l’impact est ancré dans le quotidien de chacun qui, s’ils ne connaissent pas le contenu, ont identifié la qualité.

Pourtant, en Espagne, alors que la sélection espagnole des U19 féminines est pour la 4ème fois en finale sur les cinq dernières éditions et en 2016, en finale pour la troisième fois de suite ; après un match de qualité en demi-finale face aux Pays-Bas qui s’est terminé sur un 4-3 qui aurait été d’anthologie s’il s’était avéré venu de la gente masculine, on ne trouve aucune ligne sur le site internet de la fédération espagnole ..

Pas une ligne sur le résultat, encore moins sur la finale.

http://www.rfef.es

Seul sur As, le quotidien sportif espagnol, on va trouver assez loin dans la main page, le résultat du match avec quelques commentaires sur la prestation.

Quelques lignes sur le site AS quant à la finale de l'Euro Féminin U19 pour l'Espagne. Crédit As. lesfeminines.fr

Quelques lignes sur le site AS quant à la finale de l’Euro Féminin U19 pour l’Espagne. Crédit As. lesfeminines.fr

Pourtant sur le site de la fédération, on apprend que l’Espagne a crée une équipe de Beach soccer féminine qui va jouer son premier mondial (Espagne, Portugal, Hollande, Suisse, Angleterre et Grèce) alors que, bien que nous n’ayons pas la moindre équipe nationale féminine de Beach soccer dans un pays qui dispose – quand même- de côtes bien plus seyantes que celles de nos amies anglaises qui doivent pratiquer le Beach soccer en “anorak et parka” ; la France se gargarise de cette finale où les “Bleuettes” ont tout à fait la possibilité de remporter le titre.

Souvent, l’analyse fait dire que si l’équipe masculine est  forte, alors on oublie les féminines.

Cela pourrait être le cas avec l’Espagne qui possède le second marché européen de football masculin. Sauf qu’en l’espèce, il s’agirait plutôt d’un esprit latin un peu trop prononcé et on comprend pourquoi, des filles comme Véronica Boquete pour l’Espagne, Cristiane et Marta pour le Brésil, disent qu’il est impossible pour une fille de se faire reconnaître dans ces pays du football.

L’Italie est un peu sur la même “longueur d’onde” bien que ce soit l’illustre défenseur latéral Antonio Cabrini qui ait pris en mains le devenir de la sélection azzuri.

Si l’Espagne gagne ce titre U19F qui lui échappe depuis trois finales ; cela se fera dans la quasi-indifférence générale en Espagne. C’est bizarre quand on se souvient des photos qui ont circulé à la suite de la victoire en championnat de l’Atletico de Madrid face à Barcelone.

Par contre, ne comptez pas sur l’indifférence des joueuses espagnoles ! On l’a bien vu avec la demi-finale remportée face aux Pays-bas. Elles se sont données comme jamais pour revenir d’une situation où elle courrait après le score (deux fois menées) pour terminer en menant par deux fois au score à la fin de la rencontre (4-2 ; 4-3).

Les Espagnoles crient leur joie d'être en finale de l'euro U19F. Crédit lesfeminines.fr

Les Espagnoles crient leur joie d’être en finale de l’euro U19F. Crédit lesfeminines.fr

Faut-il un soutien populaire, télévisuel et institutionnel pour gagner ? Le défaut condamne-t-il à la défaite ?

Dimanche soir, on aura un début de réponse à ces deux questions.

William Commegrain lesfeminines.fr

Pour les françaises, l’Equipe 21 a diffusé la plupart des matches de cet Euro U19F et Eurosport le faisait depuis longtemps. L’équipe de France A détient le record de diffusion sur la TNT, toute émission confondue avec un pic à 5 millions lors du France-Allemagne 2015 pour le quart de finale.

L’Espagne n’est pas qualifiée pour les JO 2016. Elle s’est qualifiée pour l’Euro 2013 (éliminée en quart de finale par la Norvège) et pour le Mondial 2015 (éliminée en poule). Elle devrait se qualifier pour l’Euro 2017 qui va se jouer aux Pays-bas.

Les clubs espagnols n’ont jamais dépassé les quart de finale de la Women’s Champions League (Barcelone a été éliminé par le PSG en quart de finale de l’édition 2016 sur un score serré).