Le Canada vient aux Jeux Olympiques sans se préoccuper de son passé lointain mais en faisant de ses dernières Olympiades la vérité du moment : la médaille de Bronze de Londres en 2012 en oubliant qu’elle fut la première médaille canadienne dans un sport collectif aux JO d’été depuis 1936.

C’est vous dire si le but de Diane Mathenson à la 90′ face à la France pour la 3ème place à Londres a eu un impact phénoménal Outre-Atlantique, d’autant plus que le Canada recevait le football féminin mondial en Juillet 2015, après une sacré déconvenue avec une élimination en groupe du Mondial 2011.

Enfin, avec cette médaille de bronze, l’horizon canadien devenait clair. L’homme qui avait réussi ce renversement de situation entre 2011 et 2012 était l’anglais John Herdman, qui venait de quitter la sélection de la Nouvelle-Zélande.

Evolution du classement FIFA du Canada. Source FIFA. Lesfeminines.fr

Evolution du classement FIFA du Canada. Source FIFA. Lesfeminines.fr

Toujours à la tête de la sélection quatre ans plus tard, le Canada est classé 10è équipe mondiale (FIFA) et s’est faite éliminer en quart de finale de la Coupe du Monde qu’elle organisait par l’Angleterre (2-1) , future médaille de bronze, après avoir vaincu la Suisse en 1/8e de finale et être sorti 1ère son groupe devant la Chine, les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande.

Elle n’a donc aucune raison de se poser des questions pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Insérée dans un groupe où elle est quasiment certaine de sortir, soit avec la 1ère place, la seconde ou la troisième ; le Zimbabwe (93è Fifa) devant permettre aux attaquantes de l’Allemagne, de l’Australie, et du Canada de scorer de manière significative.

La sélection canadienne est très diversifiée quant à l’expérience des grands évènements, l’origine des clubs qui entraîne les joueuses, et la position de titulaire de certaines joueuses :

Un renouveau des gardiennes.

Sur le plan des gardiennes, il manque les deux goals “stars” de la sélection, retraiteées, avec Karine Leblanc et Erin Mac Leod, 33 ans, 110 sélections qui faisaient partie du groupe du Mondial pour lancer Stéphanie Labbé (29 ans), joueuse des Washington Spirit (USA) avec 14 sélections et 14 clean sheet. Le site de la FIFA nous apprend d’ailleurs que c’est une grande adepte de la méditation, tout en présentant sa qualité : le jeu au pied.

Les jeunes au milieu

On trouve des joueuses en Université comme celle qui a éclaté au dernier Mondial en prenant la récompense de la “meilleure jeune joueuse du mondial 2015”, la défenseure centrale Kadeisha Buchanan, 20 ans et déjà 56 sélections pour 3 buts. La plus jeune, Deanne Rose (17 ans, 12 sélections), supplée celle qui tenait ce “dossard” en 2015 : Jessie Fleming, 18 ans et 28 sélections.

Une attaque d’expérience

On le voit, John Herdman a fait appel à des jeunes. Pourtant, il ne les a pas sélectionnées devant. En effet, l’attaque reste la propriété des trentenaires Christine Sinclair (33 ans, 243 sélections, 162 buts), Melissa Tancredi (34 ans, 118 sélections, 25 buts) et Rhian Wilkinson (34 ans, 175 sélections, 7 buts).

Le Canada vient en n’ayant rien à craindre et le sentiment d’avoir fait le devoir accompli lors des dernières compétitions officielles, juste après 2011 : bronze en 2012 aux JO de Londres, quart de finale en 2015 au Mondial Canadien, finaliste de la Gold Cup en 2016 face aux Etats-Unis.

En général ce sont les Jeux d’hiver qui sont profitables aux canadiens. Si le football féminin renouvelle une performance, elles prendraient une sacré notoriété Outre-Manche. Comme les américaines venues gagner le Mondial chez elles en 2015.

Cela peut donner envie de vivre la même chose.

Pour le coup, ce serait la CONCACAF qui jubilerait. Mondial 2015 (USA) et Jeux Olympiques 2016 dans la poche.

William Commegrain les feminines.fr

[row]

[column size=’1/2′]logo-canada150[/column]

[column size=’1/2′]10è FIFA

Zone CONCACAF – Groupe F / Bronze 2012

Matchs JO

  • 03 Août 2016 : Canada – Australie
  • 06 Août 2016 : Canada – Zimbabwe
  • 09 Août 2016 : Allemagne – Australie. [/column]

[/row]

Liste des joueuses sélectionnées par John Herdman

Janine Beckie, Highlands Ranch (CO)  (21 ans, 18 sel, Houston Dash, USA)
Josée Bélanger, Coaticook (Qc)  (30 ans, 50 sel, Orlando, USA)
Kadeisha Buchanan, Brampton (Ont.) (20 ans, 56 sel, Virginia University, USA)
Allysha Chapman, Courtice (Ont.) (27 ans, 32 sel, Houston Dash, USA)
Sabrina D’Angelo, Welland (Ont.) (23 ans, 2 sel, New-York Flash, USA)
Jessie Fleming, London (Ont.) (18 ans, 28 sel)
Stephanie Labbé, Stony Plain (Alb.) (29 ans, 30 sel)
Ashley Lawrence, Caledon (Ont.) (21 ans, 38 sel, Virginia Univ, USA)
Diana Matheson, Oakville (Ont.) (32 ans, 183 sel)
Nichelle Prince, Ajax (Ont.) (21 ans, 16 sel, Ohio University, USA)
Rebecca Quinn, Toronto (Ont.) (20 ans, 20 sel, Duke University, USA)
Deanne Rose, Alliston (Ont.) (17 ans, 12 sel)
Sophie Schmidt, Abbotsford (C.-B.) (28 ans, 149 sel, Frankfurt, GER)
Desiree Scott, Winnipeg (Man.) (28 ans, 110 sel, kansas, USA)
Christine Sinclair, Burnaby (C.-B.) (33 ans, 243 sel, Portland, USA)
Melissa Tancredi, Ancaster (Ont.) (34 ans, 118 sel, Orebro, SWE)
Rhian Wilkinson, Baie-d’Urfé (Qc) (34 ans, 175 sel)
Shelina Zadorsky, London (Ont.) (23 ans, 15 sel, Washington Spirit, USA)

Entraîneur :
Entraîneur en chef John Herdman, Consett (R.-U.)

 Les derniers matches 2016 du Canada 

9V, 0N, 3D

  • 12/02/2016 TQO JO Canada (5-0) Guyane
  • 14/02/2016 TQO JO Trinitad & Tobago (0_6) Canada
  • 17/02/2016 TQO JO Canada (10-0) Guatalamela
  • 19/02/2016 TQO JO Canada (3-1) Costa-Rica
  • 21/02/2016 TQO JO Canada (0-2) Etats-Unis
  • 02/03/2016 Algarve JO Canada (0-1) Danemark
  • 04/03/2016 Algarve Canada (1-0) Belgique
  • 07/03/2016 Algarve Canada (1-0) Islande
  • 09/03/2016 Algarve Canada (2-1) Brésil
  • 10/04/2016 Algarve Pays-Bas (1-2) Canada
  • 04/06/2016 Amical Canada (0-2) Brésil
  • 08/06/2016 Amical Canada (1-0) Brésil

Dernières rencontres face aux adversaires. 

  • . Canada – Australie ?
  • . Canada – Zimbabwe ?
  • . Canada – Allemagne 19/06/2014 (1-2)