Eugènie Le Sommer est une bretonne née à Grasse (06). Eugènie Le Sommer a déjà 27 ans quand elle en parait 24. Eugènie Le Sommer est une des meilleures attaquantes du monde alors qu’elle ne mesure qu’1m61. Voilà 3 caractéristiques incongrues que la joueuse bretonne a transformé en qualités, tellement elle semble entêtée quand elle pense football.

Est-il possible de voir une joueuse plus happée par la balle et le but que l’internationale française aux 122 sélections et 53 buts ? Je ne sais pas.

Lorsqu’elle démarre, elle a une telle volonté d’aller au bout qu’elle semble catapultée de sa position pour finir son action comme une balle qui sort d’un fusil. Une projection incroyable qui lui permet de prendre toutes les défenses statiques de vitesse et oblige, lorsque l’on est en mouvement, de faire jouer son corps en barrage … sinon, vous êtes appelée à ne voir qu’une seule chose : son numéro dans le dos.

Sabrina Delannoy qui l’a souvent affrontée avec le PSG dans ces quatre années le sait bien. Je me souviens de cet épique match de championnat du 18 janvier 2014 qui avait fait le tour du monde et constaté la première défaite de l’Olympique Lyonnais depuis plus de quatre ans, de plus à Gerland, … comme de celui de la Ligue des Champions en Novembre de la même année, mais pour la saison 2015 : la capitaine parisienne avait utilisé plus d’une fois son corps pour empêcher le passage de la bretonne.

Si elle est tonique dans son jeu, la française a la même qualité dans le tir.

Il faudrait mesurer mais je pense qu’elle est la joueuse qui tire le plus vite au monde. Calamity Jane. Cette frappe est d’une telle vitesse, associée à sa tonicité, qu’elle en est imparable de puissance. Tout le monde se rappelle de cette reprise de volée face à la Nouvelle-Zélande et du ciseau qui a suivi.

Joueuse de l’Olympique Lyonnais l’année où les fenottes ont gagné leur premier titre européen (2011), depuis elle n’a connu que des titres : championne d’Europe 2011, 2012, 2016. Finaliste en 2013. Championnes de France en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. Coupes de France en 2012, 2013, 2014, 2015, 2016.

Auteur d’une superbe saison en 2014-2015 avec le trophée de l’UNFP de la meilleure joueuse ; elle a été considérée après le Mondial au Canada comme une des meilleures attaquantes du Monde. Connue à ce titre sur les terres de l’Oncle Sam.

Eugènie Le Sommer a certainement des défauts. Il ne sert à rien de les mettre en avant. Eugènie Le Sommer est une bretonne américaine. Elle marche au positif et à la confiance en soi. Cette fille est une Megan Rapinoe dans l’âme.

S’il y a un problème, il ne sert à rien de l’évaluer. Il faut s’y mesurer et travailler pour le renverser.

Quand on y pense, avec une telle tonicité et un tel esprit, elle aurait pu être une excellente judoka. Contact, épaule, retournement. En football, cela se traduit par “But”.

William Commegrain lesfeminines.fr