Ce match s’est gagné à la complicité et à la confiance entre les joueuses de Juvisy. Le club essonnien frappe un grand coup sur les terres de Montpellier. Elles mettent fin à quatre défaites de rang face a l equipe de Laurent Nicollin et Jean Louis Saez en prenant le meilleur 1-3 et, cerise sur le gâteau, une troisième place au classement de la D1 féminine pour la première fois de la saison. Assises au même rang que celui de l’an dernier.

Une surprise de Montpellier dès la 3′.

Pourtant, c’est Montpellier qui ouvre le score dès les premières minutes, sur un ballon sorti à la limite du corner, repris par Alves qui le donne à Agard pour une passe sur Marion Torrent au coin de la surface. Sans marquage. Centre aérien qui trouve Sofia Jakobsson, à la lutte avec Julie Soyer. Balle qui retombe sur le dos de l’essonnienne et qui finira dans les buts, sous le regard surpris de Karima Benameur. Un but casquette. Nous en sommes à la 3′. Pas facile pour la confiance.

Un match qui s’est gagné à la confiance.

C’est pourtant la confiance qui transformera le match de Juvisy en une nette victoire.

D’abord, dans la zone de vérité défensive, Sandrine Dusang intervient justement pour calmer le jeu et le feu. Puis ensuite, c’est l’ensemble de la défense qui prendra le dessus sur l’attaque montpelliéraine, formée de Sofia Jakobsson – meilleure joueuse de la D1 saison 2014-2015 – Viviane Asseyi et Andressa Alves.

Cette force défensive (Jaurena, Soyer, Tounkara, Dusang, Greboval) se verra soit dans la maitrise des profondeurs de Montpellier ou soit dans le tacle du geste défensif qui convient. On ne verra que rarement Montpellier passer devant cette défense. Cela bloquera toute les initiatives du club de l Herault et après les vingt premières minutes où la balle sera dans leurs pieds ; la balle sera récupérée par Juvisy et une Gaetane Thiney qui, descendue d’un cran, posera des problèmes à Montpellier.

Diani devant, fera parler sa puissance et sa volonté d’aller de l’avant avec un premier tir cadré, puis ensuite un duel qu’elle est à deux doigts de gagner en cherchant un petit pont involontaire que Laetitia Philippe détournera sur son poteau (28′). Dans la minute qui suivra, c’est sur un centré aérien de Théa Greboval que Gaetane Thiney, en totale maitrise, mettra le but égalisateur (29′, 1-1).

Diani retentera un tir cadré quand l’internationale belge Janice Cayman s’essayera aussi dans ce nouveau poste d’attaquante qu’elle assumera. Le choix tactique d’emmanuel Beauchet prend forme.

C’est ainsi qu’à la mi-temps, au micro de Romain Balland, Gaetane Thiney résumera le premier acte ainsi : “on a confiance, on prend plaisir et on a des initiatives”.

Gaetane Thiney , auteure d'un but et de deux pases décisives permet à Juvisy de reprendre la 3ème place à Montpellier.

Gaetane Thiney , auteure d’un but et de deux pases décisives permet à Juvisy de reprendre la 3ème place à Montpellier.

La mi-temps est le moment des mots. Est-ce qu’elle les a répété dans le vestiaire ? Ont-ils été dits ou entendus ? Les mots ont-ils accompagné ceux du coach emmanuel Beauchet ? Ce qui est sûr c’est que, dès la reprise, Juvisy mettra deux buts.

Le premier sur un corner de la capitaine de Juvisy (46′) où on verra Kadidiatou Diani excellement placée devant Laetitia Philippe, abandonnée par la défense pour récupérer un ballon perdu et le propulser sans se poser de questions au fond des buts (46′, 1-2). La même joueuse, armée de cette confiance, mettra une balle en profondeur à Gaetane Thiney qui la touchera uniquement pour servir Janice Cayman dans la surface, auteure d’un superbe tacle glissée et d’un geste maitrisé, qui finira au fond des filets. (49′, 1-3).

Montpellier au combat. Juvisy répond. 

Ensuite ce ne sera qu’oppositions et contacts (c’est un match à revoir et compter le nombre de tacles glissées deux deux côtés. Pas moins de 30 peut-être) qui montreront que le match a été de haut niveau et les gestes défensifs de très grandes qualités. Les intentions étaient bien là des deux côtés mais le niveau de l’opposition aussi.

L’arbitrage a été excellent et les joueuses ont pu donner ce qu’elles avaient à donner, tout en respectant les règles maitrisées par le trio arbitral, même si le premier but est peut-être discutable. (corner ou non).

Montpellier mené, croira en sa chance avec une superbe frappe d’Utsugi ou quand Marion Torrent touchera le poteau (90′) sur un corner détourné par Karima Benameur, auteure de six sorties réussies au minimum en dehors de sa surface, mais à chaque fois, Juvisy répond. Se télescope. Mais prend le ballon. Ce qui donnera dans la seconde qui suit, une chevauchée incroyable de Tatiana Coleman qui finira extérieur du cadre (90′).

Est-ce que le match se terminera ainsi ? Non. Sur une autre attaque de Montpellier, Gaetane Thiney récupère bas pour lancer Camille Catala, qui cherche le duel et oblige son adversaire à reculer .. et nous voyons dans l’écran un numéro 17 apparaître pour demander le ballon dans la surface (70 mètres de course, 93′) superbement servie par Camille Catala et très bien récupérée au final par Laetitia Philippe.

Le match se terminera ainsi. La capitaine de Juvisy parlant de “d’avoir bien défendu et bien attaqué”, “d’être récompensées”, “d’un beau mélange de joueuses de différentes générations”, et de conclure que l’équipe est faite avec des joueuses en construction de très haut niveau quand le PSG et l’Olympique Lyonnais ont des joueuses de très haut niveau.

Elle concluera positivement, comme d’habitude, car je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de gens qui puissent l’avoir entendu donner un message négatif ainsi : “l’an prochain, on aura une équipe de très haut niveau”.

Sur ce match, l’Ol et le PSG ont du se dire ou devrait se dire : “l’an prochain ? Peut-être bien avant si elles renouvellent leur confiance”.

En attendant, Juvisy est passé 3ème pour la première fois de la saison.  Ines Jaurena, à la question des sélections : “On joue pour être performante. Le reste ne nous appartient pas. On donne le meilleur pour notre club, ensuite on verra”. Gaetane Thiney finissant par terminer : “qu’elle aimerait bien chanter encore la Marseillaise”. 1 but, 2 passes décisives. Un match référence face au 3ème. Certainement une présence dans les vestiaires. Pas mal. Correct, non ?

L’équipe complète, staff et joueuses de Juvisy ont gagné leur match. Il y avait longtemps qu’on ne les avait pas vu à un tel niveau pendant 90 minutes. Un match qui pourrait bien être un match de référence.

L’Olympique Lyonnais et le PSG devraient s’y préparer.

William Commegrain lesfeminines.fr

Prochains matches de Juvisy : Olympique Lyonnais domicile/Nîmes extérieur/Guingamp domicile/PSG domicile.

 18è journée. Montpellier Hsc (3è, 56 pts) 1-3 Fcf Juvisy Essonne (4è, 55 pts).

  • Arbitres : Sabine Bonnin assistée de Vincent Dubroca et Julien Daumas
  • but : Soyer csc (3′ 1-0) ; Thiney (28′, 1-1) ; Diani (46′, 1-2) ; Cayman (49′, 1-3)
  • 10′ carton Karchoui, 84′ Torrent, 87′ Thiney.

Montpellier Hsc : Philippe – Agard, Gadea (cap), Sembrant, Karchaoui –  Utsugi, Toletti (62′, Torrecilla), Torrent- Andressa Alves (46’Léger), Asseyi (77′, Gauvin), Jakobsson. Coach : Saez JL. Banc : Durand, Romanelli, ,
Juvisy : Benameur – Soyer, Dusang, Tounkara, Greboval – Jaurena, A.Butel, Thiney – Diani, Cayman (83′, Coleman), Coquet (71′, Catala). Coach : Beauchet E. Banc : Deville, Guilbert, , Bilbault, Catala