Sur cette vidéo de la fédération américaine, il est impressionnant de voir les américaine perforer à chaque fois dans des espaces libres ou occupés. Comment peuvent-elles tenir tout le match ainsi et rester concentrées en fin de match pour mettre leurs occasions ou leurs opportunités ?

C’est actuellement la plus grande différence entre les américaines et les autres nations. Voyez comme elles obligent les anglaises à subir leurs initiatives. C’est tout simplement incroyable.

Cette pression est certainement une des raisons pour que la seule vraie occasion des anglaises soit si mal utilisée par Dungan alors que sur sa gauche, elle avait une partenaire qui n’avait plus qu’à mettre un plat du pied vainqueur. La tête sur le ballon.

Les Etats-Unis, c’est vraiment impressionnant physiquement et mentalement.

Attention, elles ne jouent quasiment jamais en club et sont tout le temps en stage avec l’équipe nationale. Rien à voir avec les européennes comme les allemandes et les françaises.

Une simple différence ? direz-vous. La même que celle qui existe entre les footballeuses “professionnelles” (c’est à temps exclusif) et les amateurs françaises (c’est à dire en temps aménagés). Et voyez le résultat sur le championnat français. Lyon, Paris et Montpellier en tête.

Les américaines, c’est du lourd.

William Commegrain lesfeminines.fr