“C’est inhumain de jouer 5 matches en 10 jours” Bruno Bini

La troisième journée va commencer et seulement 5 jours se seront passés entre le premier match et celui-là. Déjà, dans le football masculin c’est un rythme d’enfer, eux qui normalement ont trois jours entre deux matches … mais dans le football féminin, c’est assez unique et inique.

Bruno Bini, le Frenchman, coach français de l’équipe de Chine, contacté ne dit pas autre chose : “c’est juste inhumain de faire 5 matches en 10 jours… Et quand je dis inhumain je suis gentil…”. D’autant plus que les groupes sont réduits avec une liste de 20 joueuses, loin de celles de 23 attribuées au dernier mondial.

Un tournoi aux couleurs de l’émotion du sport ? 

Il faut certainement s’attendre à des résultats inattendus lors des deux dernières journées qui pourraient bousculer le classement actuel mettant, l’Australie (6 pts) devant la République de Chine (4 pts), aux deux premières places.

Déjà, sur le plan émotionnel, les scénarii de la seconde journée ont semblé écrits dans l’esprit le plus abouti d’une compétition. La Corée du Sud qui égalise à la 85′ sur une erreur de la gardienne alors qu’auparavant, elle avait sauvé son équipe en arrêtant un pénalty. Erreur qui met néanmoins le Japon dans une situation très difficile, avec un pied dedans et un pied dehors.

La Chine contre Montpellier. Amical. Match de préparation. Crédit : lesfeminines.fr/Alexandre Dimou

La Chine contre Montpellier. Amical. Match de préparation. Crédit : lesfeminines.fr/Alexandre Dimou

Et la Chine, qui avait un pied dehors … puisque seules les deux premières équipes auront droit à un ticket olympique, la moindre défaite condamnant à moitié l’équipe concernée, quand à la 92′, elle bénéficie d’un pénalty, transformé courageusement et magistralement par la joueuse qui l’a suscité.

Egalisation qui aura été vue comme une victoire par l’équipe de Chine et Bruno Bini : “Une grosse explosion de joie après la transformation car l’arbitre a arrêté le match la dessus !!! C’est bon pour le moral…”.

Chine – Japon : crucial pour les japonaises, vice-championne du Monde. 

La Chine va jouer pour cette troisième journée le match de son année 2015. Pouvoir bouter hors du tournoi le Japon (1 pt), c’est à dire l’équipe classée 4ème FIFA, championne du monde 2011 ; vice-championne olympique 2012 et vice-championne du Monde en 2015 … Sans oublier son titre continental asiatique en 2014.

Une victoire chinoise et le Japon ne pourra plus concourir pour cette première et seconde place. Eliminée à domicile. Est-ce possible ?

Bruno Bini ne se pose pas cette question. Pour lui, la rencontre sera : “Encore un gros match en perspective… On va encore gagner en expérience…” ; n’oubliant pas de rajouter : “Si on a pu un peu récupérer !!!”.

Même après avoir vaincu l’Angleterre (5è Fifa) et les USA (1ère Fifa), l’objectif de la Chine, c’est 2019. Quoi qu’elles prendraient bien 2016 si l’aventure se présentait.

William Commegrain lesfeminines.fr

3ème journée : Vendredi 5 mars 2016

  • Vietnam – Corée du Nord
  • Corée du Sud – Australie
  • Japon – Chine

Classement à la 2ème journée :

EquipeJVNDBPBCDfPT5 derniers matchsFàF
12200121+116VV
2211031+24NV
3Classement précédent: 4202022+02NN
4Classement précédent: 5202022+02NN
5Classement précédent: 3201124-21ND
6Classement précédent: 12002011-110 DD