La sélection de l’équipe de France B a été communiquée pour le tournoi habituel de l’Istria Cup en Croatie. Dans ce tournoi amical, les Tricolores seront opposées aux U20 polonaises, à la Slovénie, aux U23 américaines et au club italien de l’UPC Tavagnacco. Pour cette épreuve, le sélectionneur français Jean-François Niemezcki a convoqué 22 éléments, issus de la D1 féminine, de la D2 et de la Belgique.

La défense de Montpellier (3ème du championnat)

La belle saison de Montpellier confirmant au fil de l’avancée de la saison sa performance permet à quatre joueuses de faire partie de la sélection B, notamment Laura Agard qui est la plus agée des montpelliéraines, revenue sur le tard au plus haut niveau féminin, “mais avec bonheur” répète à l’envi son coach Jean-Louis Saez.

  • Laura Agard (Défenseures, Montpellier HSC)
  • Sakina Karchaoui (Défenseures, Montpellier HSC)
  • Marion Torrent (Défenseures, Montpellier HSC, convoquée en A)
  • Viviane Asseyi (Attaquante, Montpellier HSC, sélectionnée en A)

Les joueuses offensives de Saint-Etienne (7ème du championnat)

Saint-Etienne est revenu dans la lumière. Normalement dirait tout observateur qui a vu jouer les Amazones depuis trois saisons, ne comprenant pas spécialement leur classement si bas et quelques fois aux portes de la relégation. Ce sont des stéphanoises offensives que le groupe France a sélectionné.

  • Rose Lavaud (Milieu, AS Saint-Etienne, sélection en A)
  • Julie Peruzzetto (Milieu, AS Saint-Etienne)
  • Sarah Palacin (Attaquante, AS Saint-Etienne)

L’expérience de Fcf Juvisy-Essonne (4ème du championnat)

Le club de l’Essonne apporte à l’équipe de France B des joueuses qui ont parcouru le football féminin  avec notamment Karima Benameur (ex PSG et Rodez) et Ines Jaurena (USA, ex-Issy FF). Pour Aissatou Tounkara, il s’agit de continuer sa progression en marquant des points en terme de concentration, d’application, au niveau des qualités qu’elle montre dans les confrontations

  • Karima Benameur (Gardienne, FCF Juvisy)
  • Aïssatou Tounkara (Défenseures, FCF Juvisy)
  • Inès Jaurena (Milieu, FCF Juvisy)

Une diversité de choix.

Le sélectionneur puise ensuite dans tous les autres clubs, en prenant certainement le profil qui convient à une sélection B. C’est à dire, l’anti-chambre de la sélection A. Charlotte Bilbault (ex-Soyaux, maintenant Juvisy Fcf) en est l’exemple concret.

  • Eve Périsset (Défenseures, Ol. Lyonnais, 1er classement)
  • Mylaine Tarrieu (Attaquante, Ol. Lyonnais, 1er classement)
  • Ghoutia Karchouni (Milieu, PSG, 2è classement)
  • Laura Bourgouin (Attaquante, ASJ Soyaux, 5è classement)
  • Fanny Hoarau (Défenseures, Rodez AF, 6è classement)
  • Charlotte Lorgeré (Défenseures, EA Guingamp, 9è classement)
  • Aminata Diallo (Milieu, EA Guingamp, 9è classement) qui avait marqué un superbe but dans le championnat du monde des U20 en 2014.
  • Océane Ollivier (Défenseures, ESOF La Roche, 10è classement)
  • Léa Rubio (Milieu, Nîmes MG FF, 12è classement, appelée en A)
  • Pauline Crammer (Attaquante, RSC Anderlecht, Belgique)
  • Léa Le Garrec (Milieu, US Saint-Malo, D2F)
  • Claire Jacob (Gardienne, Stade de Reims, D2F)

Une équipe certainement favorite de ce tournoi qui aura une belle confrontation face au U23 américaine. Dernière tranche  d’âge pour les américaines avant de disparaître ou d’exister dans l’univers américain du football féminin.

William Commegrain lesfeminines.fr