L’Olympique Lyonnais féminin reprend la 1ère place mondiale des clubs, place qu’elles avaient occupé pour la dernière fois en 2012, la laissant au club allemand de Wolfsburg (N°1 mondial en 2013 et 2014), classé 4ème mondial en 2015.

La performance des “fenottes” est vraiment de qualité quand on sait que les rhodaniennes ont pris la 1ère place bien qu’ayant été éliminé par le Paris Saint Germain au stade des 1/8ème de finale de la Women’s Champions League 2015 qui a toujours consacré la place de numéro 1 mondial depuis 2012 au vainqueur de la Coupe d’Europe.

Là, le FFc Frankfurt qui a gagné le titre face au PSG se retrouve à la deuxième place.

Elles le doivent à une performance incroyable en championnat de France et en Coupe, avec 33 rencontres et 32 victoires pour 1 seul match nul avec un score qui est un nouveau record à battre de 147 buts marqués en championnat (22 matches) pour 6 buts seulement d’encaissés en championnat.

Amandine Henry au pays du football féminin ?

On apprend, par une indiscrétion plutôt rare dans le football féminin, qu’Amandine Henry, 26 ans, Ballon d’argent à la Coupe du Monde 2015, milieu de terrain de l’équipe de France, multiples championne de France (8 titres) et d’Europe (2 titres et 4 finales) avec l’Olympique Lyonnais serait engagée par Portland Thorns (USA) et retrouverait les deux ex-joueuses du championnat français : Tobin Heath (PSG) et Lindsey Horan  (PSG).

Elle découvrirait l’excellente Caroline Sinclair (Can), sans compter des personnalités comme Nadine Angerer (meilleure joueuse FIFA et UEFA en 2013), entraineuse des gardiennes du club de l’Ouest américain (Oregon).

Si la française quitterait la 1ère équipe mondiale pour trouver un challenge que l’on peut comprendre à 26 ans ; on a du mal à voir l’intérêt de l’Olympique Lyonnais dans une telle opération quand l’objectif avéré est d’avoir les trois titres : Championnat, Coupe et Coupe d’Europe.

On voit mal comment, en se séparant d’Amandine Henry, l’Olympique Lyonnais puisse être certain de remplir ces objectifs, notamment celui européen. Il se peut cependant, que là, encore, la priorité soit donnée à la joueuse pour qu’elle puisse avoir un contrat rare et de qualité aux Etats-Unis.

L’Olympique Lyonnais avec ou sans Amandine Henry, ce n’est certainement pas la même équipe. Reste que cela ouvre des espoirs tant à Montpellier Hsc, second du championnat, qui a fait l’exploit d’un (0-0) à domicile face à l’OL et qui pourrait créer la surprise de la décennie en postulant au titre en fonction du match du 17 janvier prochain face au PSG .. tout comme pour le Paris Saint Germain qui pourrait rencontrer l’Ol en demi-finale européenne, en cas de victoire en quart de finale face au Barcelone féminin.

Sonia Souid, l’agent d’Amandine Henry, n’est pas spectatrice dans cette situation.

Si la rumeur est juste, que fera l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas ?

Décidément en 2016, les cartes ont l’air de bouger dans le football féminin français.

La partie a commencé et continue en dehors du terrain.

William Commegrain lesfeminines.fr

Classement IFFHS 2015 Clubs féminins.

1 – OLYMPIQUE LYON  (France) 142 points

2 – FFC FRANKFURT  (Germany) 100 points

3 – FC BAYERN MÜNCHEN  (Germany)   46 points

4 – VFL WOLFSBURG  (Germany)   25 points

5 – SAN JOSE EC  (Brasil)         20 points

6 – FC KANSAS CITY  (USA)   17 points

7 – PARIS SG  (France)   10 points

8 – FC ROSENGARD  (Sweden)     2 points