Si la France va jouer au football, elle va aussi jouer face à des pays qui ont une histoire économique très particulière.

L’Albanie a été pendant longtemps le seul pays en autarcie (contacts interdits avec l’extérieur) lorsqu’il était sous la direction de son Président (jusqu’en 1991) qui d’ailleurs avait fait ses études en France. Le pays s’est ouvert avec la chute du Mur de Berlin. C’était un pays très spécifique.

La Grèce est comme une longue ligne droite. Il y a deux bouts opposés. Le premier, c’est celui des paradis fiscaux pour les armateurs et ses zones franches. Le second, c’est l’antithèse des paradis fiscaux, c’est à dire l’Etat qui demande des impôts et des taxes. Là, sans aucun doute, vous connaissez l’actualité qui déferle depuis 5 ans. Un état endetté auxquels les prêteurs ont indûment prêtés, certains disent en le sachant, d’autres disent le contraire.

Avec ces deux pays, c’est 2 cours d’économie potentiels qui pourraient être très intéressants. Ce sera 2 matches de football. Pourquoi pas.

Le groupe 3 de la France va jouer trois rencontres : Albanie-France ; Grèce – France et Grèce – Roumanie. Les deux rencontres françaises seront retransmises par D17, ce soir à 21h00 sur D17 pour Albanie – France ; la suivante face à la Grèce, le 1er décembre sur D17, qui vient de perdre à domicile face à la Roumanie (1-3).

La France va jouer ces deux matches pour tester un certain nombre de jeunes et les voir évoluer tant dans la vie de groupe que sur le terrain. C’était l’idée de Philippe Bergerôo pour ensuite créer un groupe à 18 dans lequel il aura inséré -ou pas- les prétendantes qui se seraient manifestées dans les qualifications européennes.

Dans le cadre de cette semaine internationale, un certain nombre d’équipes nationales européennes vont se rencontrer pour avancer dans le tableau des qualifications à l’Euro 2017 qui prendra les premiers et seconds de chaque groupe (7 groupes).

La plupart des rencontres n’auront pas d’enjeu particulier, à l’exception de la Belgique qui joue sa carte face à la Serbie. Dans le groupe de l’Angleterre, elles peuvent faire une performance qui ne détonera pas si on devait la qualifier de “royale” pour ces deux pays où la Royauté a une présence plus que symbolique.

Les matches :

Groupe 1 : Ecosse – Macédoine

Groupe 2 :

Groupe 3 : Grèce – Roumanie / albanie – France / Grèce – France

Groupe 4 : Moldavie – Pologne

Groupe 5 : Hongrie – Russie / Hongrie – Russie / Croatie –  Turquie /

Groupe 6 : Irlande du Nord – Suisse

Groupe 7 : Angleterre – Bosnie Herzegovine / Belgique – Serbie.