Mieux connaître l’équipe des Pays-Bas féminine. L’Orange sera-t-elle amère ou sucrée ? Les Pays-Bas au féminin (Les Lionnes Oranges) n’ont pas l’Histoire de leurs homologues masculins mais elles pourraient connaître la même aventure que celles des françaises de 2011, quand elles se sont substituées dans les cœurs tricolores, à la contre-performance de 2010 des français en Afrique du Sud. En effet, les Oranges masculins sont éliminés de l’Euro malgré une 3ème place au Mondial 2014, quand les Lionnes Orange ont commencé à se faire connaître en gagnant l’Euro U19, pour en club, sortir le grand Bayern, il y a une semaine à peine, grâce à Twente, dans la droite ligne de la première qualification au mondial qu’elles avaient réussi en 2014 après un play-off gagné haut la main face à l’Ecosse et l’Italie.

Match télévisé sur D17, à 21h00. La France face à une équipe qui monte.
Les Lionnes Oranges préparent le tournoi de qualification aux JO qu’elles recevront (2016) pour, dans la foulée, recevoir l’Europe féminin en 2017 où elles sont déjà qualifiées.

Elles sont un peu contraintes à la performance, voire poussée par la performance. C’est le danger pour l’équipe de France qui représente un capital “points” et confiance qui doivent intéresser les visiteuses d’un soir, Vendredi soir, à Jean Bouin, 21h sur D17. France-Pays-Bas.

Les Pays-Bas (Les Lionnes Orange) sont dans une forme ascendante.

Les Pays-bas sont dans l’actualité du football avec leur élimination de l’Euro 2016 en France devant l’Albanie, malgré une très bonne coupe du monde 2014 (3ème) pour les hommes alors que du côté féminin, les filles de Twente ont éliminé le Bayern de Munich (1-1 à domicile, 2-2 à l’extérieur), vainqueur de la Bundesliga 2015, de la Women’s Champions League à leur premier tour de la compétition, quant elles, étaient déjà passées par les qualifications au mois d’Août 2015 (3 matches).

Twente (6 sélectionnées) a éliminé le Bayern de Munich en WCL. C’est une performance.
Classée 12ème mondial, les Pays-bas ont montré de vraies qualités pour leur première participation en Coupe du Monde, victoire face à la Nouvelle-Zélande (0-1), défaite face à la Chine (1-0), match nul face au Canada (1-1), défaite 2-1 face au Japon en huitième de finale, avec un jeu offensif qui trouve son origine dans la jeunesse de la sélection (Viviane Mediema, 20 ans, Bayern de Munich), et notamment le titre européen en 19 ans (Euro U19), acquit face à l’Espagne en 2014.

L’équipe nationale se prépare pour le Tournoi qualificatif aux JO qu’elle va organiser sur son territoire. Elle a l’habitude des “Plays-Off” puisqu’elle a obtenu sa qualification au Mondial 2015 ainsi, contre l’Ecosse et l’Italie.

Les Lionnes Orange se préparent pour leur “play-off” Olympique qu’elles auront l’avantage d’organiser à la maison.
C’est une équipe nouvelle aux ambitions affirmées qui se présente en France, en sachant qu’elle est automatiquement qualifiée pour l’Euro 2017 (la compétition européenne en cours) qu’elle organise mais qui doit se préparer pour un tournoi de qualification européen pour les JO de Rio (2 au 9 mars 2016), qui s’organisera sur sur son territoire (cinq rencontres sont prévues au Château de Rotterdam  et une au Kyocera de La Haye), entre la Norvège (10è FIFA), la Suède (8è), la Suisse (21è) et eux-mêmes, pour le troisième et dernier ticket européen qualificatif aux JO de Rio, après ceux pris par l’Allemagne (demi-finaliste, battue par les USA) et la France, quart de finaliste au Mondial 2015 canadien, battue par l’Allemagne (1-1, 5 tab à 4).

Un nouveau sélectionneur de 45 ans, Arjan Van Der Laan depuis le 1er Octobre.

Un nouveau sélectionneur, en scène depuis le 1er Octobre 2015. Ancien professionnel. Son premier match.
En construction plutôt qu’en reconstruction, la sélection vient de changer de coach depuis le 1er Octobre 2015 pour un nouveau sélectionneur de 45 ans, Arjan Van Der Laan, ancien joueur professionnel au Sparta de Rotterdam, Fc Twente avec 423 matches au compteur et 89 buts, avec un contrat le portant jusqu’à l’Euro 2017, en remplacement de Roger REIJNERS, sélectionneur des Lionnes depuis le 1er novembre 2010.

Une sélection qui va jouer son adversaire le plus difficile face à la France. 

L’objectif est de réussir cette qualification aux JO pour continuer la dynamique qui semble faire jour avec, comme point d’orgue, l’Euro féminin 2017 (ouverture 16 Juillet). Pour ce faire, après la France (3ème mondial), les neerlandaises vont faire une série de matches amicaux avec pour le match suivant, quand les pays européens joueront pour leur tableau qualificatif à l’Euro 2017, la Pologne (27 octobre), quand le site de la fédération néerlandaise vient d’annoncer une rencontre face au Japon (4ème mondial) pour le 29 Novembre aux Pays-Bas.

Un championnat original avec seulement 7 clubs qui font 4 matches (2 allers et 2 retours)

Les néerlandaises jouent dans un championnat bizarre, mais la moitié de la sélection évolue à l’étranger
Le club habituellement champion, Fc Twente, se trouve 3ème d’un championnat (derrière l’Ajax et le PSV Eindhoven) fait de 7 clubs, dénommé l’Eridivisie, qui a la particularité unique de proposer quatre rencontres par clubs s’opposant (2 allers et 2 retours), pour occuper des dates d’un calendrier traditionnel européen.

Nouveauté prévue pour 3 saisons à compter de 2015-2016, et qui se substitue à une précédente nouveauté qui avait été le mariage de deux championnats, entre celui belge et celui néerlandais, qui aura duré 3 ans (2012-2015).

La sélection a des objectifs de reconnaissance.

On le voit, le football neerlandais a besoin de mettre en valeur le football féminin pour préparer cet Euro et la performance de Twente sur le Bayern, qui a vu s’opposer Viviane Mediema (Bayern de Munich) à ses amies de la sélection nationale, est une première pierre.

Elles viendront  Jean Bouin pour faire un exploit. Elles en ont besoin. En auront-elles la capacité, c’est la question qui reste en suspens.

La Sélection face à la France. 

On peut retenir, bien entendu Viviane Mediema qui a eu, en phase de qualification européenne pour la CM 2015, “le titre” de meilleure buteuse avec 16 buts qu’elle a pris à Gaetane Thiney, mais avec quatre matches de plus en raison des play-offs et Kirsten van de Ven, meilleure joueuse neerlandaise lors de la Coupe du Monde.

  • Jouent aux Pays-Bas.
  • Angela Christ (PSV), (Pays-Bas 2è) (CM 2015 -GK)
  • Vanity Lewerissa (PSV) (PB, 2è) (CM 2015)
  • Anouk Dekker (FC Twente), (Pays-Bas 3è -1 match) (CM 2015)
  • Stefanie van der Gragt (FC Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) (CM 2015)
  • Danique Kerkdijk (FC Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) nouvelle sélectionnée/CM
  • Maayke Heuver (Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) nouvelle sélectionnée/CM
  • Marthe Munsterman (FC Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) nouvelle sélectionnée/CM
  • Shanice van de Sanden (FC Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) (CM 2015)
  • Marieke Ubachs (FC Twente) (Pays-Bas 3è -1 match) nouvelle sélectionnée/CM
  • Merel van Dongen (Ajax), (Pays-Bas 1er) (CM 2015)
  • Petra Hogewoning (Ajax) (Pays-Bas 1er)(CM 2015)
  • Desiree van Lunteren (Ajax) (Pays-Bas 1er) (CM 2015)
  • Tessel Middag (Ajax) (Pays-Bas 1er) (CM 2015)
  • Jouent à l’étranger
  • Mandy van den Berg (LSK Kvinner FK) (Norvège 1er) (capitaine) (CM 2015)
  • Sherida pointu (LSK Kvinner FK) (Norvège 1er) nouvelle sélectionnée/CM
  • Renée Slegers (FC Linköping) (Suède, 4è) nouvelle sélectionnée/CM
  • Danielle van de Donk (Kopparbergs / Göteborg FC), (Suède, 6è) (CM 2015)
  • Lieke Martens (Kopparbergs / Göteborg FC), (Suède, 6è) (CM 2015)
  • Manon Melis (Kopparbergs / Göteborg FC), (Suède, 6è) (CM 2015)
  • Kirsten van de Ven (FC Rosengård), (Suède 1er, champion 2015, championnat terminé) (CM 2015)
  • Vivianne Miedema (Bayern Munich), (Allemagne, champion 2015, 1er) (CM 2015)
  • Dominique Janssen (Arsenal), (3ème, championnat terminé) (CM 2015)
  • Sari van Veenendaal (Arsenal) , (3ème, championnat terminé) GB (CM 2015)

Un bilan proche France – Pays Bas

Il y a eu 25 rencontres entre les deux nations. Sur les quatre dernières, si on prend une période significative (2011), il y a eu 2 victoires françaises (1-3 Tournoi de Chypre en 2014, et 2-1 en 2012 à Nîmes), un match nul à Eindhoven après les Jo de Londres (1-1) et une défaite en 2011 au Tournoi de Chypre.