Une équipe qui sait gagner sur la plus petite des marges.

Euro 2015 des U19 en Israël. Qualification pour les demi-finales face à l’Espagne. Dernier match de poule avec une victoire face à la Suède (1-0) pour la première place du Groupe A.

Cette équipe de France des U19, coaché par Gilles Eyquem, a vraiment des qualités particulières. Dans des oppositions féminines qui finissent souvent sur des scores nets et marqués, l’EDF de France des U19 féminines sait remporter des matches importants sur la plus petite des marques.

Pour l’avoir vu jouer face à la Russie (1-0) dans le dernier match du tour Elite (mars 2015) qui se jouait à l’autre bout du département de la Seine et Marne, juste avant le France-Canada à Bondoufle ; elle avait montré une réelle ténacité face à une équipe russe très physique qui avait mis deux murs devant sa défense. Les occasions avaient été là, notamment sur des transversales mais le fait de ne pas les avoir concrétisées n’avaient en rien perturbé le jeu de cette génération qui avait inlassablement continué, tout en cherchant la solution au problème.

Si j’avais vu des qualités individuelles, c’était surtout cette volonté collective qui m’est restée en mémoire. Elle n’était pas surjouée, elle semblait faire partie des valeurs de cette génération. Aller au bout, naturellement, pour avoir l’avantage et le conserver.

La victoire était venue sur pénalty vers la 70′ et il avait été transformé sans coup férir par Marie-Charlotte Léger, soit en tant que capitaine de devoir soit pour son mental face à de telles situations.

La France, éliminée lors de la précédente session, remportée par les Pays-Bas, revenait dans la course et s’était qualifiée pour le tournoi israélien sur cette simple mais importante marque (1-0).

EURO 2015. Victoire face à la Suède (1-0)

Là encore, face à la Suède, elle a su bénéficier d’un but contre son camp d’Emelie Andersson (Suède) sur un coup franc de Noémie Carage dès la 6′, pour tenir son score et prendre le ticket des demi-finale face à l’Espagne quand la Suède rencontrera l’Allemagne.

Cela fait 84′ au minimum sous l’opposition adverse. Tenir un score dans un tel environnement, pour un enjeu, une seconde fois voire d’autres (victoire face au Danemark 1-0 pour le premier match du Tournoi). C’est une qualité à identifier.

Cette génération des U19 me semble jouer avec un mental particulier. C’est peut-être un excellent signe pour 2019.

Je pense que Montpellier a fait un excellent choix avec Marie-Charlotte Léger. Il y aura certainement des joueuses à suivre dans cette génération qui interrogeront Philippe Bergerôo dans un avenir à moyen terme.

William Commegrain lesfeminines.fr

Gilles Eyquem sur le site de la FFF :

“Notre objectif était de terminer en tête de notre groupe. C’est chose faite avec cette victoire. Même menées, les Suédoises sont restées derrière. Nos joueuses étaient donc un peu frustrées durant le match. Mais le plus important était de gagner, ce que nous avons malgré tout réussi. Personnellement, j’avais vraiment envie de battre ces Suédoises, car j’avais une petite revanche à prendre par rapport au Tour Elite de la saison dernière. Nous allons maintenant préparer à partir de demain notre demi-finale face à l’Espagne. ”

Gilles Eyquem, sélectionneur de la France sur le site de l’UEFA

Ce ne fut pas un match très agréable pour les spectateurs. C’était serré et pas de chance pour la Suède. Mais je pense que nous avons fait beaucoup d’efforts.