Si on aperçoit Wendie Renard dans ce onze type ce qui est assez normal en dehors du principe qu’elle soit française, quelle surprise de voir, dans la Dream Team de la compétition qui vient de se dérouler, qu’on ne retrouve …… aucune d’anglaise !??  Pourtant troisième mondial !

Ce football féminin est quelquefois vraiment plaisant. Certains le suivent car il amène des opportunités de médailles. D’autres y trouvent de la performance. Mais le pire, c’est le chauvinisme exacerbé qui nous renvoie aux anciennes lumières du passé, quand rien n’existait à part sa Nation. La performance des autres allaient aux oubliettes.

Si le football féminin pouvait s’éloigner des stéréotypes du football masculin, ce serait bien.

 dream-team

Ne pas mettre d’anglaises dans ce onze, troisième mondial, c’est une injure au sport et à l’équité.  On pense à Jill Scott, à Lucy Bronze, etc.. On parle souvent de sexisme quand on évoque le football féminin, comme la première rédaction d’un devoir d’école après “le retour de vacances” mais je crois qu’il y a des combats plus importants qui nous aiderait autant à construire une société plus juste : l’équité.

Certes, on pourrait répondre qu’il ne s’agit pas d’une sélection institutionnelle de la FIFA. C’est justement celle-ci qui révèle le plus le propos. Elle est faite par les Fans et je ne vois pas comment, une équipe qui a fait un très grand match contre l’Allemagne pour obtenir une médaille de bronze puisse ne pas avoir de joueuses dans cette sélection.

L’équipe des fans. 

Les USA, championne du monde, intègre six joueuses dans ce onze majeur avec la jeune Johnston et Ali Krieger en défense pour suppléer Hope Solo, gardienne de référence. Au milieu, on trouve la redoutable Carli Lloyd qui semble avoir eu une deuxième date de naissance le 5 juillet 2015, avec un triplé en finale du Mondial qui restera dans les annales de l’Histoire, auquelle on associe  Megan Rapinoe et Alex Morgan devant.

Cette équipe de choc, construite sous les ordres de Silvia Neid, sera complétée par Kadeisha Buchanan en défense centrale associée à Wendie Renard. Au milieu, on retrouvera la capitaine japonaise Aya Myama, redoutable animatrice du jeu, pour servir deux attaquantes allemandes, première et troisième meilleure buteuse du championnat : Anjà Mittag et Célia Sasic.

Voilà l’équipe type faite pas les Fans de football féminin sur le site de la FIFA. Un sorte de 3-5-2 si on veut respecter la logique des sélectionnées.

DREAM TEAM FIFA : Hope Solo – Johnston, Buchanan, Renard – Krieger, Lloyd, Myama, Mittag, Rapinoe – Sasic, Morgan. Coach : Neid.

William Commegrain – lesfeminines.fr

On ne peut aussi que relever l’absence d’Amandine Henry qui a fait un excellent mondial, sans concurrence à son poste même si la jeune Brian Morgan a l’air d’être très forte.