Juste après la Coupe du Monde 2015, le président de la fédération a reconduit jusqu’en 2017 le sélectionneur des bleues Philippe Bergerôo, qui avait déjà une première certitude pour 2016 et les JO de Rio.

Ce faisant, il va préparer l’équipe de France féminine pour l’Euro et dessiner l’équipe qui sera en 2019, l’hôte du monde avec l’organisation en France, de la Coupe du Monde féminine.

L’échéance de l’Euro qui se jouera aux Pays-Bas et dont les qualifications commenceront en septembre, est aussi une grande échéance pour marquer une place définitive dans le trio de tête européen avec pour l’instant l’Allemagne, leader incontesté ; la France (3ème mondial) et l’Angleterre qui se profile à l’horizon (au pire demi-finaliste de la Coupe du Monde).

Noël Le Graet : 

“Je suis satisfait du travail réalisé par Philippe Bergerôo depuis que je l’ai nommé en août 2013. L’équipe a progressé dans le jeu et au classement FIFA (3ème). Elle a réalisé une bonne Coupe du Monde au Canada, en se qualifiant pour Jeux Olympiques de Rio (2016). Cette qualification était l’un des principaux objectifs”, indique Noël Le Graët. (source FFF.fr)

Philippe Bergerôo

“Le projet sportif est très intéressant, avec deux échéances importantes. Je souhaite continuer à faire progresser l’équipe, et à préparer l’avenir. Je remercie le président de sa confiance”, note Philippe Bergerôo. (source FFF.fr)