Le 17 Mai, Trois excellentes joueuses de D1 seront sur le podium pour être nommées : “meilleure joueuse de D1”, saison 2014-2015. Il s’agit de Lotta Schelin (Ol), Eugénie Le Sommer (Ol) et Shirley Cruz (PSG). Elles succéderont à Gaetane Thiney, du Fcf Juvisy.

Le choix n’est pas si simple. Présentation rapide. Pour ma part, et sans déjuger les autres, je vote pour Shirley Cruz.

Lotta, l’expérience et la performance au service des autres.

Lotta Schelin, qui a gagné le trophée en 2013, est en tête du classement des buteuses avec 32 buts pour 20 matches de D1. Sa présence est fondamentale à la pointe de l’attaque lyonnaise et elle a apporté son expérience à Ada Hegerberg (Norvège), qui venait juste d’être recrutée, pour qu’elle puisse scorer, en lui faisant faire certainement une performance inédite pour une première arrivée en D1, soit 26 buts.

Lotta Schelin est certainement la meilleure joueuse européenne de ces dix dernières années.
En marquant 32 buts, elle réalise sa saison la plus prolifique depuis 14 ans au plus haut niveau, loin devant son record de 2013 (24 buts pour 16 matches) qui lui avait permis de gagner la reconnaissance UNFP en 2013. Habituée aux récompenses, avec la particularité d’avoir été élue meilleure joueuse de son pays, bien qu’évoluant en terre lyonnaise, depuis quatre saisons consécutives (2011, 2012, 2013 et 2014) ; la capitaine suédoise de la sélection avec Caroline Seger est fidèle à ses couleurs. Elle a passé autant d’années à l’Olympique Lyonnais (7 saisons 2009-2014) que dans son club suédois de Göteborg (2002-2008).

Elle est une icône en France et en Suède. C’est la meilleure joueuse européenne de ces 10 dernières années.

Lotta Schelin : 31 ans, attaquante, Olympique Lyonnais. Championne de France 2015 et vainqueur de la Coupe de France 2015. Meilleure joueuse de D1 en 2013 (UNFP).

Eugénie le Sommer, l’adéquation idéale entre son jeu et son efficacité 

Difficile de trouver une joueuse qui cette saison, ne soit pas autant l’exemple à suivre, dans l’exercice de la plénitude de ses moyens et de son expression pour une efficacité exceptionnelle à voir et à saluer.

Eugénie Le Sommer tire le meilleur parti de ballons qui ne le sont pas mais qui le deviennent quand ils sont dans ses pieds
Déja élue meilleure joueuse en 2010 quand elle était au Stade Briochin (maintenant Guingamp) ; elle est cette année sur des statistiques de buteuse exceptionnelle avec 28 buts en 21 matches, bien qu’elle ait toujours beaucoup marqué depuis son arrivée à l’Olympique Lyonnais. Cette année, ce qui est incroyable, c’est qu’elle marque des buts exceptionnels et essentiels. Elle est au top de ces qualités individuelles et tire le meilleur parti de ballons qui ne le sont peut-être pas mais qui le deviennent quand ils sont dans ses pieds.

De plus, elle a cette capacité énorme et rare d’associer à une vitesse exceptionnelle, décision et action, pour ne jamais se déstabiliser quand le résultat n’est pas là. Car elle sait qu’une autre opportunité se présentera.

Elle est l’expression du talent quand il est joué avec certitude.

C’est la “Calamity Jane” du football féminin

Eugénie Le Sommer : 25 ans, Attaquante, Olympique Lyonnais, Championne de France 2015 et vainqueur de la Coupe de France 2015. Meilleure joueuse de D1 en 2010 (UNFP)

Shirley Cruz, la joueuse qui rend son équipe meilleure

 Shirley Cruz est une joueuse costaricaine qui a acquit la nationalité française. Elle joue milieu de terrain et a une capacité unique à prendre un ballon dans une zone défensive pour le transformer en ballon offensif, soit par une série de dribbles, soit par une passe, soit par une accelération qui laisse son adversaire directe, pantoise devant une telle puissance chez une joueuse aussi petite.

Shirley Cruz est la joueuse qui avec son tempérament et son jeu, fait à elle seule, gagner son équipe. Elle est incroyable de mental et de qualité. L’exemple féminin du sport de haut niveau.
Son caractère détermine son jeu et jamais elle ne baisse les bras. Pour elle, le jeu doit être gagné et, avec une autonomie totale, elle prend l’initiative de renverser une situation pour aller chercher cette différence qui va permettre à l’équipe de gagner et de vaincre.

Subir n’est pas possible. C’est une fille qui a un caractère d’acier. A elle toute seule, elle donne envie à son équipe de gagner. Rien ne peut la renverser.

Elle a traversé l’atlantique pour jouer à Lyon alors qu’elle était inconnue. Elle a réussi. Elle a traversé la France pour jouer au PSG alors que le projet était seulement sur la table. Elle a réussi. Elle représente ce qu’est une fille qui fait du sport de haut niveau. La tenacité et la volonté de réussir. Toujours pour l’équipe.

Cette fille ne s’arrête pas. C’est la joueuse qui fera gagner, avec son tempérament et son jeu, à elle seule son équipe. Elle mérite, pour moi et sans déjuger les autres car elles sont vraiment de très grandes joueuses, le titre de meilleure joueuse de football féminin de l’année 2014-2015.

Shirley Cruz : 29 ans, milieu, Paris Saint Germain, vice championne de France 2015, va jouer la finale de la Ligue des Champions 2015. Meilleure joueuse de D1 (récompense FFF) en 2013.

William Commegrain lesfeminines.fr

. Eugénie Le Sommer de l’Olympique Lyonnais , après plus de 40.000 votes, a été élue “Meilleure joueuse de D1” pour les fans d’Eurosport et de l’émission “femmes2foot”. Elle était opposée à Fatmire Alushi (PSG) Sofia Jakobsson (Montpellier), Shirley Cruz (PSG) , Amandine Henry (Ol), et Ada Hegerberg (Ol)

. Les trois nominées se retrouveront lors de la Coupe du Monde Féminine de Football 2015 au Canada. Lotta Schelin avec la Suède, Eugénie Le Sommer avec la France, Shirley Cruz avec le Costa Rica pour la première fois.