La génération Next 

Equipe de France U19. Cette génération est celle de Clairefontaine qui s’est installée à l’INSEP en Octobre 2014. Pour avoir suivi cette journée de présentation, les premiers mots que ces jeunes restituaient (16 ans-18 ans) étaient l’espoir d’un contrat fédéral (une rémunération fixe). A l’inverse, les regards ne disaient qu’une chose : leur bonheur de savoir que la France postulait à la Coupe du monde 2019. Une forme de rêve éveillé qui depuis mi-mars est devenu réalité.

La génération Next, (qualificatif qui est une création personnelle libre de droits si vous rappelez la source) est celle qui a été “biberonnée” à la culture médiatique, télévisée comme “numérisée” du “MOI” et du “JE”. Elle est maintenant dans les entreprises, les organisations et cherche une place, tout d’abord en s’imposant de n’importe quelle manière puis ensuite en se créant un réseau pour ensuite, essayer de le défendre.

Elle veut “réussir et vivre”. Et non pas, “vivre et réussir”.

Il faut un mental particulier pour réussir car les amitiés n’existent pas et les intérêts s’étiolent rapidement. Seul le talent et la compétence permettent le maintien. Les choses vont si vite qu’il faut une forte qualité d’adaptation tout en conservant un caractère unique dans ce qui fait la différence.

D’autant plus que, présente à chaque génération, “la génération Next” est par essence même, appelée à répondre “oui” quand on crie “Au suivant”. A chaque génération.

Un mental de compétiteur. 

Marie Charlotte Léger a un regard et une attitude particulière. Elle a un objectif et veut l’atteindre. Dans le milieu du football féminin, avec un tel regard, elle est à part. Visiblement elle porte la compétition et la volonté de gagner en elle. Comme une ressource qui ne demande qu’à s’expulser pour aller vers un graal : vaincre.

La génération passée et actuelle est devenue la 3ème mondiale et sera peut-être plus forte encore au classement FIFA sur le talent du jeu  et de sa construction physique et tactique avec Philippe Bergerôo à la suite de la qualité psychologique avec Bruno Bini. Patrice Lair a longtemps détonné car lui, s’exprimait sur un autre terrain : la force mentale.

La génération qui arrive, quelque soit son domaine d’expression, fonctionne autrement. Le mental et l’objectif sont les bases pour aller vers une finalité individuelle “réussir et vivre” ; ils servent de moteurs pour améliorer ce qui est moins fort et qui  deviendra plus fort par le travail, pour être au final, … si l’objectif est atteint : un talent.

Il faut le talent car rien n’est plus “commun” que le travail. C’est la raison pour laquelle la réussite avec un grand “R” est rare. Le travail est le moyen, le talent reste la finalité.

Un mental rare qui trouve une motivation avec ce qui se crée dans le football féminin.

Cette jeune fille, qui est capitaine de l’équipe de France des U19, après une lignée de qualité avec Griedge MBock, semble être de la même trempe que cette Génération Next. L’annonce de l’obtention de la Coupe du Monde 2019 est peut-être le signe déclencheur d’une nouvelle mentalité d’expression dans le football féminin. Il y a un graal à aller chercher et la génération Next est prête à aller le chercher.

Du mental à l’action. Un triplé lors de France-Islande (5-0) U19

En faisant un triplé sous les couleurs de la France face à l’Islande (5-0) dans le premier match qui ouvre une place qualificative à une phase finale qui se jouera en Israël du 15 au 27 Juillet qualificative au prochain championnat du monde des U20 ; Marie Charlotte Léger, joueuse du FC Metz appelée à descendre en D2 en fin de saison, capitaine de l’équipe de France des U19 marque d’un signe fort, sa motivation comme elle est : joueuse physique au profil rare pour une attaquante.

Un triplé. Belle performance dans un match international quand on porte les couleurs de la France et qu’on fait suite à une génération qualifiée de dorée “U17, U19, U20” avec trois titres dans chaque génération (Championne du Monde en U17, Europe en U19, Bronze mondial en U20).

La génération Next est là, bien consciente de ce qu’elle doit faire, … et réussir !

William Commegrain lesfeminines.fr

Match à venir Tour Elite :

  • France – Roumanie à Pontaut Combault Lundi de Pâques à 15h00
  • France – Russie à Melun, Jeudi 9 avril à 18h00.

Sélections et buts Marie Charlotte Léger (13 mars 1996 à Abbeville FC Metz) :

  • U16 (6/4)
  • U17 (7/3)
  • U19 (9/4+3)
  • source fff.fr

Marie-Charlotte Léger, Fc Metz, saison 2014-2015 : 18 matches, 7 buts, 5 cartons jaunes (source stats.footofeminin).

Crédit : Gianni Pablo. Marie Charlotte lèger, concentrée avant son match en U19 face à l'Islande. Lesfeminines.fr

Crédit : Gianni Pablo. Marie Charlotte lèger, concentrée avant son match en U19 face à l’Islande. Lesfeminines.fr