France, Paris,
le 10 décembre 2010

Mon Cher Carlos,

C’est avec plaisir que j’ai reçu ce premier courrier de cette longue série que nous allons mettre en place pour faire connaître nos deux immenses îles que sont ton continent Américain et mon continent Européen. L’un ayant donné un sens à l’autre, que tu sois d’accord ou non et la grâce du Thanksgiving qui salue le Mayflower de tes cousins américains est là pour le confirmer, d’années en années.

Tu le sais, je te l’ai dit, nous nous connaissons peu. Encore plus dans ce qui est du football, ne parlons même pas du football féminin.

Pourtant je ne te cache pas que si tu avais à interviewer une fille de l’équipe de France, la feuille d’érable que ferait devenir le rouge de ta casquette américaine, lui remémorerait un des souvenirs les plus délicats certainement de la génération qui va venir conquérir cette médaille mondiale auquelle elle aspire, .. si et tu dois l’accepter, plus légitimement que le Canada !

Je veux parler de cette 3ème place que ton équipe favorite a ravi à la France aux JO de Londres 2012 alors que, et sois objectif, la France avait absolument et totalement dominée les débats pour finir par être crucifié à la 92′ et voir les féminines canadiennes remporter le match et cette médaille. Seul ton accent pourrait lui faire arracher un sourire .. Et encore.

Je sais, je sais. Vous êtes revenu en France faire cette revanche et sous une pluie diluvienne, vous avez arraché à Nice, un 0-0. D’accord, mais avoue encore que nous avions archi dominé cette rencontre ! Je sais, dominer n’est pas gagner. Mais dominer, c’est dominer.

Enfin, parlons de l’avenir. Laisse moi te donner des nouvelles de l’état d’esprit de la France du football féminin. Nous voulons une médaille. Il y en a trois. On en veut une. C’est très simple. Bien sûr, nous pensons que la France peut avoir aussi le titre, c’est français et sincérement c’est possible. Mais comme toute équipe qui se présentera dans les dix premières de la compétition sera en capacité de le faire, car malgré notre caractère latin, on sait très bien qu’il y a dix candidats au titre et aux médailles. Regarde à l’Euro 2013, la Norvège, 11ème mondial à cette époque a fini en finale, perdant le titre sur deux pénalties arrêtés par Nadine Angerer, face à l’Allemagne qui finira vainqueur (1-0). Quand tu rates deux pénalties dans un match ; tu peux dire que tu as perdu la finale plus que ton adversaire l’a gagné, surtout si le score final est de 1-0.

Tu l’as compris, la France viendra chez toi en Juin 2015 pour repartir avec une médaille. Une médaille serait une belle performance.

Le tirage n’est pas facile (on ne connait pas trop le Mexique et la Colombie) mais il aurait pû être pire disent les françaises. Aucun tirage n’est facile dans cette Coupe du monde car il va y avoir très peu d’équipes qui vont être éliminées dès le 1er tour (seulement 8) et celles qui resteront (16) n’auront pas épuisé leur capital physique avec seulement trois matches de compétition face à une préparation au mondial qui aura largement prévu cela.

Je pense donc que les huitièmes de finale vont être la scène de grandes surprises avec des scores serrés comme les quarts de finales de 2011 en Allemagne où il y a eu 3 quarts de finales sur quatre aux prolongations (Japon-Allemagne, Angleterre-France, Brésil-Usa) et deux aux pénalties (Brésil perd face aux Usa et France qui élimine l’Angleterre) . Cela se finira aux prolongations et aux pénalties. Et là, tout est possible. Les quarts donneront aussi leur part de surprise mais la fatigue commencera à se faire sentir pour les nations plus inattendues à ce seuil de la compétition et alors, des boulevards s’offriront à ceux qui auront la chance d’avoir vu se dégager la partie de leur tableau.

Tu me dis que la Nouvelle-zélande semble un adversaire facile. Je peux te dire que je le pensais avec le manque de concurrence dans la zone océanie où elle gagne un Titre si facilement depuis que l’Australie est allée en zone Asie et qu’elle est certaine d’aller dans toutes les compétitions mondiales, mais j’ai révisé mon jugement après la rencontre amicale face à la France du 22 novembre 2014 à Laval avec un but extraordinaire d’Eugénie Le Sommer que je te mets en PJ (pense déjà à voter pour elle pour le Puksas 2015 !). C’est une très bonne équipe, faite essentiellement de joueuses qui évoluent à l’étranger et qui ne s’émoussera que dans le temps. Vous aurez du fil à retordre avec elle dans les matches de poule. D’ailleurs, tu m’as appris que votre coach anglais de Newcastle John Herdmann a été celui de la Nouvelle-Zélande (2006-2011) pendant cinq ans.

Quant aux Pays-Bas dont tu me rappelles que c’est la première qualification. Nous la connaissons parfaitement, car figure-toi que, dans l’histoire de l’équipe de France féminine, c’est la nation qui a été la plus rencontrée ! Et de loin ! Un total de 28 rencontres. Si on prend les matches de ces dernières années (2009) et que l’on s’arrête à 2012 où la France est venue titiller le Top 5 mondial .. On a deux matches nuls (0-0) et (1-1), 1 victoire des pays-bas (2-1) et 1 victoire française (2-1). Tu le vois des scores serrés et seul la dernière rencontre lors du Tournoi de Chypre 2014 que nous avons gagné, a donné un score net pour la France (3-0, mars 2014).

Attends-toi à du lourd et du sévère, ce sont de vraies compétitrices pour avoir gagné leur droit au Mondial face à l’Ecosse et l’Italie. Il faut savoir gagner en compétition et elles ont prouvé qu’elles savaient le faire. En A, mais aussi en U19 puisqu’elles sont les championnes d’Europe en titre. De plus, elles viennent d’obtenir l’organisation de l’Euro 2017 .. Alors, les “bataves” vont être à redouter !

Voilà je ne t’annonce pas que de bonnes nouvelles, mais c’est la compétition ! Peux-tu me donner des nouvelles des japonaises qui sont venues vous rencontrer. C’est vrai le Japon, on les connait pas. Elles ont bousculé l’ordre établi (USA, Norvège, Allemagne). Vont-elles créer un nouvel ordre ? Une autre nation va-t-elle pouvoir s’insérer dans ce patrimoine : être qualifiée, pendant 4 ans, de championne du Monde ! Mieux qu’une Miss France ou Miss Univers qui ne durent qu’une année !

Allez Carlos, Amitiés, il faut que j’y ailles. J’attends avec impatience ton prochain courrier et je reconnais que le Canada est très légitime pour une médaille. Le Bronze Olympique en 2012, pourquoi pas plus en 2015 ? . Allez pour te chahuter, je vais te rappeler le bronze de l’équipe de France des U20 en 2014, chez toi. En trois ans, les niveaux changent. Mais je sais comme toi, que ce n’est pas pour autant un signe en A. L’expérience est essentielle. Vous n’en manquez pas avec Christine Sinclair. Nous n’en manquons pas de notre côté ! On est quand même 4ème mondial. C’est pas mal ..

Amitiés

William