Youri Djorkaeff l’avait clairement dit dans le fameux “Mag de TF1”. A la question de Denis Brogniart : “qu’est que cela fait d’avoir une étoile ?”. L’ancien milieu de terrain offensif de l’équipe de France 98 avait répondu dans la foulée : “c’est simple, tout le monde veut vous taper !”.

Alors si l’explication donnée par l’Equipe précisait que les féminines n’avaient pas d’étoiles car, en football féminin, elles n’avaient jamais gagné de titres, il n’empêche qu’au lendemain de la fiesta française qui n’a pas manqué de faire le tour du monde, les suissesses n’ont eu qu’une envie : se taper l’équipe de France !

Faute d’avoir des “mecs”, elles prendront les filles.

Jouer en contre et gagner, voilà une tactique difficile à remporter.

On aurait pu croire que la France jouait en contre avec une Kelly Gago (Saint-Etienne) qui en a fait voir de toutes les couleurs à la latérale droite. La joueuse de Saint-Etienne trouvant avec Mathilde Bourdieu (PFC), l’avant-centre d’appui qui avait fait le bonheur de l’Equipe de Didier Deschamps. Profitant de jeux à deux, la native de Bonneuil sur Marne protégeait bien son ballon, de telle manière qu’un pénalty lui était accordé à la 13′ que Lina Boussaha (PSG prêtée au Losc), transformait pour ouvrir le score (0-1) lors de premier tour de l’Euro.

Après la surprise de la défaite espagnole (championne d’Europe en 2017) face à la Norvège, les Bleuettes, finaliste malheureuses de 2017, voyaient le ciel en Bleu. Une autre victoire les assuraient d’une demi-finale.

Sauf que Tyara Buser, une petite joueuse avec des appuis très toniques, avait décidé qu’il en serait autrement. D’une tonicité incroyable, elle débordait sur son côté et créait le danger qui convenait pour mettre en branle le moteur helvète et les dix autres joueuses.

Pourtant, les Bleuettes appliquaient le plan de la maîtrise dans la domination des helvètes, avec un tir des trente mètres de la capitaine Elle Palis qui allait chercher les dix centimètres sous la transversale qui font que tout va bien (0-2).

Sauf que si on vante le caractère obstiné des bretonnes et de toutes les régions de France, on pourrait l’étendre aux cantons suisses. Voilà les joueuses de la Nati qui continuent de plus belle, dominant la rencontre, pour une première réduction du score à la 70′ par Chantal Wyser sur une faute de mains de la gardienne française et une égalisation dix minutes plus tard par l’excellente Alisha Lahmann (80′).

Au coup de sifflet final, la coach suisse ne cache pas sa joie. Se faire la France au lendemain de la Coupe du Monde est une performance.

En tête du groupe, on trouve la Norvège vainqueur 2-0 de l’Espagne-dernière–et la France comme la Suisse se partagent la 2e place ex-aequo.

Dans le groupe B, les Pays-bas ont pris le meilleur sur l’Italie (3-1), dans la droite ligne de la victoire des A en 2017. Les bataves sont bien en football féminin et l’Allemagne n’est plus si mal, après leur victoire (1-0) contre le Danemark.

La tête du groupe B se jouera entre l’Allemagne et les Pays-Bas lors de la prochaine journée alors que la France rencontrera la Norvège et que l’Espagne essayera de prendre leur premier point face à la Suisse.

Ce qui pourrait ne pas être facile à moins que les jeunes joueuses de la Nati aient tout donné contre le Coq champion du Monde.

William Commegrain lesfeminines.fr

Championnat d’Europe U19 de l’UEFA – Groupe A – Première journée
SUISSE – FRANCE : 2-2 (0-1)
Wohlen (Niedermatten)
Temps ensoleillé (28°C) – Terrain excellent
Spectateurs : 1 437
Arbitres : Ivana Martinčić (Croatie) assistée de Nikol Šafránková (République tchèque) et Elena Soklevska-Ilievski (Macédoine). 4e arbitre : Eleni Antoniou (Grèce)

Buts
0-1 Lina BOUSSAHA 15′ s.p. (Gago est accrochée par Marti côté gauche de la surface. Boussaha transforme le penalty du droit à ras de terre sur la droite de la gardienne partie du bon côté)
0-2 Ella PALIS 67′ (Frappe soudaine plein axe de 30 m du droit qui termine sous la barre que la gardienne ne peut qu’effleurer)
1-2 Chantal WYSER 70′ (Coup franc côté droit à 30 m frappé par Gut, relâché par Lerond devant son but et repris du droit par Wyser qui ouvre son pied)
2-2 Alisha LEHMANN 80′ (Buser se défait de Bourma et Rigaud côté droit avant de délivrer un centre au second poteau pour Lehmann qui contrôle et enchaîne par une frappe croisée du gauche à 7 m)

Avertissements : Marti 14′ pour la Suisse ; Boussaha 20′ pour la France

Suisse : 1-Elvira Herzog ; 4-Chantal Wyser, 6-Malin Gut (cap.), 5-Kattalin Stahl, 13-Lara Marti ; 14-Géraldine Reuteler, 7-Rahel Tschopp (2-Nadine Riesen 77′), 8-Fiona Hubler (17-Ilona Guede Redondo 64′), 11-Tyara Buser ; 10-Alisha Lehmann, 15-Sabina Jackson (16-Chiara Messerli 63′). Entr.: Nora Häuptle
Non utilisées : 12-Fiona Flühler, 3-Victoria Bischof, 9-Alicia Haller, 18-Sinia Hirschi, 19-Alissia Piperata, 20-Seraina Piubel
France : 1-Justine Lerond ; 2-Laurène Martin, 5-Célia Rigaud, 4-Léa Kergal, 3-Daïna Bourma ; 6-Ella Palis (cap.), 20-Eva Kouache, 10-Léa Khelifi ; 11-Lina Boussaha (8-Laura Rueda 84′), 9-Mathilde Bourdieu (2-Jessy Danièle Roux 59′), 7-Kelly Gago. Entr.: Gaëlle Dumas
Non utilisées : 16-Louise Thiery, 13-Mathilde Kack, 14-Romane Enguehard, 15-Océane Deslandes, 17-Lorena Azzaro, 18-Clémentine Canon, 19-Oumy Stéphanie Bayo