UN GROUPE QUI RÉSERVERA DES SURPRISES

Le Groupe A a tout du groupe de la Mort quand ont fait le simple décompte de la différence arithmétique des places FIFA. Neuf places séparent l’équipe la mieux classée de la moins bien classée .

Une misère, quand les équipes préparent depuis un mois cette compétition.

Pronostics :

  • 1er Les Pays-Bas : c’est une excellente équipe qui monte sans pression. Elles pourront être redoutables et élimineront un gros en huitième de finale. Ensuite, ne devrait pas dépasser les quarts, sur la fatigue et face à des oppositions de meilleure qualité.
  • 2ème : le Canada : à domicile, devrait vaincre le syndrome « Coupe du monde » qui les voit ne jamais sortir des poules. Peuvent rater le premier match mais ne raterons pas les suivants. Candidate aux demi-finales car c’est ce qu’elles ont prévu.
  • 3ème : la Chine, une jeune équipe qui sur les terrains synthétiques pourraient prendre l’avantage sur la Nouvelle-Zélande.
  • 4ème : la Nouvelle-Zélande, désavantagée dans une poule trop difficile et ne pouvant pas s’exprimer pour gommer ces difficultés sur un terrain synthétique qui ne convient pas à leur jeu. Physique et direct.

LE GROUPE A

 
GROUPE A
Fifa Drap. Equipes Points Joué Victoires Nuls Défaites Bp Bc +/- Qualifié face
can Canada 5 3 1 2 0 2 1 1 3ème Gpe C/gpe D/gpe E
12è RP Chine 4 3 1 1 1 3 3 0 2ème Gpe C
17è Pays-Bas 4 3 1 1 1 2 2 0 1er Gpe C ou gpe B
16è Nouvelle Zélande 1 3 0 2 1 2 3 -1 Eliminé

 LE TABLEAU

Date Drapeau Pays – Clt FIFA Score Pays Drapeau TV Stades
6 juin can Canada (8è) 1-0 Chine (16è) chn W9-Eurosp. (*) Edmonton
6 Juin N-Zélande (17è) 0-1 Pays-Bas(12è) W9-Eurosp.
11 Juin RP Chine (16è) 1-0 Pays-Bas (12è) Eurosp.
11 Juin Canada (8è) 0-0 N-Zélande (17è) W9-Eurosp.
15 Juin Pays-Bas (12è) 1-1 Canada (8è) W9-Eurosp. Montreal
 15 Juin RP Chine  (16è) 2-2 N-Zélande(17è) Eurosp. (*) Winnipeg

 

Classement FIFA
can CANADA | RP CHINE chn 16è | N-ZÉLANDE nzl 17è | 12è ned (1) PAYS BAS

Un groupe très serré

LE CANADA pour changer l’Histoire des canadiens avec le Mondial

canada

Le Canada qui reçoit la compétition, qualifié d’office va se remettre, pour la première fois, à la compétition depuis les JO de 2012. Certainement, un peu d’appréhension. D’autant plus que les canadiens, très attendus par tous, se trouve dans un groupe très homogène où les différences ne seront pas si importantes.

Le Canada n’est pas très chanceux avec le mondial (éliminé au 1er tour sauf en 2003, avec une 4ème place), elles espèrent beaucoup plus qu’en 2011, où elles n’avaient pas dépassé le premier tour alors qu’organisant le prochain mondial ce qui avait coûté la place à la sélectionneuse et mis sur le siège le jeune anglais John Herdmann, qui s’était occupé de la Nouvelle-Zélande pendant les quatre années précédentes (2007-2011).

Depuis le Canada a fait beaucoup de matches amicaux dont le bilan permet de dire que « les Rouges et Blanches maitrisent les équipes jusqu’au 6ème rang, butant sur les anglais en finale du Tournoi de Chypre », me rappellera amer, le coach canadien lors de son match amical en France (1-1) et « ayant des difficultés face aux équipes du Top 5 ». Après le match face à la France (1-1), il semblait tout de même plus confiant. Le récente victoire face à l’Angleterre lui donne toutes ses chances (1-0).

Le Canada fait donc cette Coupe du monde en voulant oublier ses éliminations en Coupe du Monde (5 fois au premier tour, 1 fois quatrième en 2003) et surtout en se souvenant de sa médaille de bronze aux JO 2012 de Londres, de sa superbe demi-finale olympique face aux USA avec un triplé de sa star, Caroline Sinclair, comme de sa finale au Tournoi de Chypre 2015.

Le coach John Herdmann leur porte chance avec une médaille de bronze inattendue aux JO de Londres de 2012 ; ils n’en attendent pas moins de la version 2015.

La CHINE pour briller à nouveau aux yeux du Monde

Chine

La RP de Chine est la seconde revancharde de ce groupe, puisque les finalistes de la Coupe du Monde 1999, n’ayant perdu qu’au « but en or » institué par la FIFA jusqu’en 2004 face aux USA, n’ont pas participé à la Coupe du monde 2011 et aux JO 2012.

Le sélectionneur, Hao Wei, en place depuis 2011, a une des équipes la plus jeune du Tournoi (23 ans de moyenne d’âge) qui pourtant travaille ensemble depuis trois ans.

 

3ème du dernier championnat d’Asie, les Roses d’Acier -8 fois vainqueurs de la Coupe d’Asie– bien qu’ayant perdu face au Japon (1:2) se sont néanmoins imposées face à la Corée du Sud. La Chine revient à  petits pas dans le sérail des équipes de football féminin. Hao Wei a institué un système de sélection afin de permettre à la Chine de présenter une équipe d’avenir pour le Mondial 2015 mais surtout pour  les JO 2016.

La RP de Chine comptabilise 5 participations à la Coupe du Monde, ne ratant que l’édition de la Coupe du Monde 2011. Elle est toujours passée au second tour.

Les Pays-Bas, peu connu mais mieux classés que la Chine et la Nouvelle-Zélande.

netherland
L’équipe européenne n’a pas de passé en football féminin puisqu’il s’agit de sa première qualification en Coupe du Monde et qu’elle n’a jamais encore participé aux JO. Pourtant, elle est classée bien avant la Nouvelle-Zélande (17è) et la République Populaire de Chine (16è) par la FIFA (12ème).

Le Présent des Bataves est de qualité avec un parcours qualificatif en Coupe du monde qui aurait pu éliminer la Norvège (vice-championne d’Europe 2013). Qualifiée après les play-off qu’elle a remporté face à l’Écosse et l’Italie.

pays-bas-png

C’est une équipe très compétitive qui a gagné les play-offs européens (Ecosse et Italie) avec une très jeune joueuse de 18 ans, Vivianne Miedema, jouant sous les couleurs du Bayern de Munich, championne d’Allemagne, qui a marqué le plus grand nombre de buts en Europe pour ses phases qualificatives (14).

Enfin, Championne d’Europe en U19 et recevant l’Euro en 2017 ; les Pays-Bas avec l’Espagne sont les nations qui montent.

La Nouvelle-Zélande, un jeu franc avec de nombreuses joueuses qui évoluent à l’étranger.

ologoNZ

La qualification de la Nouvelle-Zélande, dans la zone Océanie (Papouasie Nouvelle Guinée), n’ouvre pas de possibilités pour penser que les Football Ferns puissent passer au second tour, et si un candidat à l’élimination doit être recherché, les kiwis au féminin pourraient s’imposer.

C’est oublier que l’essentiels des joueuses évoluent à l’étranger, dans des clubs d’élite et la récente opposition entre la France et la Nouvelle-Zélande (2-1) nous a montré toute la qualité physique de ses joueuses.

Le sélectionneur, en place depuis 2011 à la place de John Herdmann, connait très bien sa filière puisqu’il a été le sélectionneur des U20 pendant sept ans. C’est donc une équipe qui se connait bien.

Rappel

  • Le dernier est certain de ne pas se qualifier pour le second tour.
  • Quand au troisième, ce seront seulement les quatre meilleurs troisièmes des six groupes qui passeront au second tour.
    • plus grand nombre de points, meilleure différence de buts, meilleure attaque, tirage au sort.