Un cadeau de Noël pour les jumelles Cascarino 

Corinne Diacre vient de publier sa liste face à l’Italie (), quatrième convocation. On retient la sélection des jumelles Cascarino, Estelle en défense et déjà appelée (Paris FC, 1 sélection) et Delphine (OL), nouvellement appelée mais pas nouvelle internationale (1 sélection) revenue de blessures.

Sur le plan défensif, on note l’arrivée de la montpelliéraine Marion Romanelli (21 ans, latérale) pour sa première convocation. Assez peu utilisée par Jean-Louis Saez (6 matches sur 12), elle entre certainement dans le cadre de la volonté de la sélectionneuse française de découvrir le niveau des jeunes, anciennes U20. Sont confirmées, Sakina Karchaoui (Montpellier, 17 sélections), Marion Torrent (6 sélections, Montpellier) qui pourrait recevoir le diminutif du « soldat de Corinne Diacre », et les habituées Wendie Renard (OL, 98 sélections), Amel Majri (24 ans, 34 sélections), Griedge M’Bock (OL, 22 ans, 37 sélections) et Laura Georges, (33 ans, 185 sélections) la nouvelle pensionnaire du Bayern de Munich.

Des nouveautés du côté de Montpellier, Fleury, et l’OL. 

On a pris l’habitude de compter les nouveautés dans la sélection française. A cet égard, on trouve Marion Romanelli (Montpellier, jamais convoquée), Pauline Peyraud Magnin (OL) et pourtant seconde gardienne dans le Rhône, Maeva Clemaron (Fleury, jamais convoquée) et Marie Charlotte Léger (Montpellier, 6 sélections) et Delphine Cascarino (OL, 1 sélection)

Le compteur s’ouvre pour l’ex-stéphanoise Maeva Clemaron (25 ans), maintenant au FC Fleury 91 au milieu de terrain. Elle accompagne les habituées Grace Geyoro (PSG, 12 séléctions), Amandine Henry (OL, 69 sélections), et confirme Aminata Diallo (PSG, 4 sélections, présente dans les deux derniers regroupements) pour le retour Sandie Toletti (Montpellier, 13 sélections, présente dans le 1er regroupement). Kadidiatou Diani fait un saut en milieu de terrain (PSG, 22 ans, 32 sélections) et confirme ses sélections, prises par les trois derniers sélectionneurs (Bergerôo, Echouafni, Diacre).

Des confirmations pour Asseyi et Sarr.

Avec autant de changements sur quatre regroupements, être confirmée ne peut que soulager. A cet égard, Viviane Asseyi et Ouleymata Sarr ne peuvent qu’être satisfaites d’être renouvelées alors que les prestations en club sont variables voire difficiles.

Sur le plan offensif, les attaquantes seront encadrées par Eugènie Le Sommer (OL, 147 sélections) et on note la confirmation de Viviane Asseyi (OM, 18 sélections) et d’Ouleymata Sarr (Lille, 6 sélections), autres « soldats de Corinne Diacre » qui semblent avoir réussi leurs examens de passage quand Faustine Robert, dans le même registre, rappelée a une belle carte à jouer (1 sélection, EA Guingamp).Marie Charlotte Lèger, auteure d’une belle première partie de saison (Montpellier, 21 ans, 6 matches, 4 buts) viendra chercher une place pour affirmer.

Au niveau des gardiennes, Pauline Peyraud Magnin est de l’aventure alors que Karima Benameur (PFC) prend le second rôle après sa bonne prestation face à la Suède. Ce jeu a trois places, sortant Méline Gérard, initialement dans les trois précédents regroupements.

Elise Bussaglia et Méline Gérard manquantes.

Ces nouveaux choix font sortir, Méline Gérard pour les gardiennes (Montpellier, 3 précedentes convocations). Hawa Cissoko (OM, toujours convoquée), l’expérimentée Elise Bussaglia (177 sélections, 31 ans) partie jouer sous les couleurs barcelonaises, Ines Jaurena (deux derniers regroupements) et Léa le Garrec (3 derniers regroupements). On note que Marie-Laure Delie, centenaire en selection et meilleure buteuse des Bleues en activité, reprise lors du dernier rassemblement, n est pas convoquée. Elle doit interroger Camille Catala (PFC), Valérie Gauvin (Montpellier), Charlotte Lorgéré (EA Guingamp) prises ou relancées par Corinne Diacre et là pas convoquées.

La sélection face à l’Italie pour le 20 janvier à l’Orange Vélodrome de Marseille face à l’Italie.

  • Gardiennes : Sarah Bouhaddi (OL), Karima Benameur (PFC), Pauline Peyraud Magnin (OL).
  • Défenseurs : Marion Romanelli (Montpellier), Laura Georges (Bayern), Sakina Karchaoui (Montpellier), Amel Majri (OL), Griedge MBock (OL), Wendie Renard (OL), Marion Torrent (Montpellier), Estelle Cascarino (Paris FC)
  • Milieux : Maeva Clemaron (Fleury), Sandie Tolleti (Montpellier), Amandine Henry (OL), Grace Geyoro (PSG), Aminata Diallo (PSG), Kadidiatou Diani (PSG).
  • Attaquantes : Eugènie Le Sommer (OL), Ouleymata Sarr (Lille), Viviane Asseyi (OM), Faustine Robert (EA Guingamp), Delphine Cascarino (OL), Marie Charlotte Léger (Montpellier).

Soit huit lyonnaises, Montpellier (5), PSG (3), PFC (2), Fleury (1), OM (1), Lille (1) EA Guingamp (1) Bayern de Munich (1)

Choix du sélectionneur : Kheira Hamraoui, Laure Boulleau, Annaig Butel, Philippe Laetitia, Thiney Gaetane, Aissatou Tounkara, Eve Perisset par rapport à l’euro 2017 et aux titularisations.

William Commegrain lesfeminines.fr

Coupe de France. Source fff.fr. lesfeminines.fr
Previous post

CDF 32e - l'OL pousse Besançon (0-20), Katoto libère le PSG (1-0), Fleury se sauve face à Nancy et le GF38 passe devant Dijon et le HAC fait l'exploit.

Coupe de France. Source fff.fr. lesfeminines.fr
Next post

CDFF - 1/16e - PARIS mis sous pression

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.