COUPE DE FRANCE

D1F – Des 32e de finale sans surprise à part pour le Losc, malheureux, en tirant le PSG !

Sous les caméras de la fff, en direct, avec une audience moyenne de 450 visionneurs pour 64 clubs concernés, l’habituel Monsieur Loyal du football féminin, Romain Balland a animé le tirage de ces 32e de finale de la Coupe de France féminine de football, répartis en quatre groupes géographiques avec le concours de Corinne Diacre, sélectionneuse de l’équipe de France des A accompagné par Gilles Eyquem, le sélectionneur des U20, en préparation du Mondial U20 d’Août à venir organisé en France.

Dans un mercredi où la France s’était organisée pour aller chercher des cadeaux accompagnés des enfants, les « footeuses » attendaient que le Père Noël ne soit pas trop Père Fouettard pour passer un cap supplémentaire quand on connait la difficulté pour une équipe inférieure à remporter son match face à une équipe d’une division supérieure. Avec douze clubs de D1F entrants, les protagonistes ont sauvé au moins un club en proposant la seule affiche de D1F : Le Paris Saint Germain – Losc.

Les lilloises (11e, un match en moins) ne sont pas vernies cette saison. Elles avaient perdu (5-1) leur match de championnat au Camp des Loges. Quitte à jouer une D1F, il aurait été pas plus mal d’en subir une autre.

En général, on retrouve dans le dernier carré, des clubs de D1F. A part le Fc Rouen dernièrement. Et depuis, six saisons, un vainqueur connu : l’Olympique Lyonnais. C’est tout de même une surprise de voir le tirage télévisé. On retiendra que le football féminin, au premier niveau de compétition, a donc des honneurs incroyables. Pour ma part, excessifs ou du moins qui ne se traduisent pas en terme de résultats (spectateurs ou performances). Quand on voit que l’équipe de France de Hand-Ball, demi-finaliste du Mondial 2017, se diffuse sur TMC avec Bein comme support quand même.

En attendant, c’est aussi un plaisir d’entendre s’égrener des noms de clubs « aux dimunitifs » incroyablement champêtres. J’étais resté longtemps à adorer le nom de ce club du Grand EST, le FC Woippy, de la ville de Woippy qui après être la plus grande gare de triage de France et celle qui plante le plus d’arbres depuis 2000. Un à chaque nouvelle naissance.

Corinne Diacre aura montré que le mot « tirage au sort » est particulier avec Elle ! Sa toute première boule sera pour .. le Clermont Foot 63 (le club dont elle a assuré les rênes en tant qu’entraineur de L2 masculine) ! Et, c’est elle aussi qui sortira sa boule de coeur « Soyaux ». Cela devrait lui donner des idées pour quelques tentatives aux jeux de hasard !

32e de finale

Division 1 entre eux 
Paris Saint-Germain (D1) – Lille OSC (D1)

R1 ou DH contre Division 1 
AS Portet Carrefour Recebedou (R1/DH) – Montpellier HSC (D1)
AS Muret (R1/DH) – ASPTT Albi (D1)
FCE Arlac Mérignac (R1/DH) – EA Guingamp (D1)
AS Mazères Uzos Rontignon (R1/DH) – ASJ Soyaux (D1)
US Sainte-Luce sur Loire (R1/DH) – Girondins Bordeaux (D1)
AG Caen (R1/DH) – O. de Marseille (D1)
RC Besançon (R1/DH) – Ol. Lyonnais (D1)

R2 contre Division 1 
CA Paris (R2) – Paris FC (D1)

Division 2 entre eux 
ESOF La Roche (D2) – US Saint-Malo (D2)
FC Vendenheim (D2) – FF Yzeure (D2)

R1 ou DH contre Division 2
Clermont Foot 63 (R1/DH) – AS Saint-Etienne (D2)
OGC Nice (R1/DH) – Toulouse FC (D2)
Orvault SF (R1/DH) – Le Mans FC (D2)
CS Changé (R1/DH) – Stade Brestois (D2)
Bourges 18 (R1/DH) – Stade de Reims (D2)
AS Saint-Nabord (R1/DH) – FC Metz (D2)

R2 contre Division 2 
FC Brest Bergot (R2) – Angers CBAF (D2)
Douai Foot Féminin (R2) – Issy FF (D2)

R1 ou DH entre eux
FC Saint-Cyprien Latour (R1/DH) – Ol. Valence (R1/DH)
ES Trois Cités Poitiers (R1/DH) – CPB Bréquigny Rennes (R1/DH)
RC Saint-Denis (R1/DH) – La Rochette Vaux le Pénil FC (R1/DH)
Paris UC (R1/DH) – AS La Sanne St Romain de Surieu (R1/DH)

R2 contre R1 ou DH 
ES Montrond les Bains (R2) – FCF Monteux (R1/DH)
Villeneuve d’Ascq FF (R2) – FC Lillers (R1/DH)

A déterminer
US Saessolsheim (Dist.) – FC Fleury (D1) ou FC Fleury (D1) – AS Nancy Lorraine (D2)
FC Nivolet (St Alban Leysse) (R1) ou Dijon FCOF (D2) – Grenoble Foot 38 (D2)
FC Canton d’Oradour (sur Vayres) (ID) ou FC Aurillac-Arpajon (D2) – Rodez AF (D1)
Merignies Ol. (R2) ou Arras FCF (D2) – ESAP Metz (D2)
Le Havre AC (R1/DH) – CS Diana Liévin (Dist.) ou FC Rouen 1899 (D2)
FC Pfastatt (DH) ou AS Pierrots Vauban Strasbourg (DH) – Ambilly Croix de Savoie (D2)
AS Bruyères (le Châtel) Foot (R3) – FC (Alby sur) Chéran (R1) ou US St-Vit (R1)

William Commegrain lesfeminines.fr

Calendrier à venir.

  • 32èmes de finale : dimanche 7 janvier 2018 (entrée en lice des clubs de D1).
  • 16èmes de finale :  dimanche 28 janvier 2018.
  • 8èmes de finale : dimanche 11 février 2018.
  • Quarts de finale : dimanche 15 avril 2018.
  • Demi-finales : dimanche 6 mai 2018.
  • Finale : date et lieu à déterminer (premier week-end de juin).
Previous post

D1F - OL (1-0) PSG - le choc de la D1F vu par un ancien pro nantais et ex-coach d'Albi

Ada hegerberg, buteuse face au PSG et Irène Parédes. Crédit Olweb. Lesfeminines.fr
Next post

D1F - 11e journée - Ada Hegerberg, une tête en Or pour l'OL (1-0) PSG.

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.