Il sera dit que la D2F va être passionnante, notamment le groupe B où la seule différence constituée entre les cinq premiers n’est que d’une défaite de plus ou de moins ! Dijon mène mais n’arrive pas encore à réaliser une série qui lui donnerait l’avantage (1 nul à la 3è et 1 défaite à la 6è). Grenoble s’est repris en prenant le meilleur chez le rival stéphanois (0-1) dans cette 9è journée ce qui l’amène à une seconde place (1 défaite lors de la 7è journée et 1 nul pour la huitième) salvatrice mais pas assez chaude pour garantir un « mano à mano » à deux.
En effet, à une défaite de plus seulement, Yzeure (19 pts, 3è), Saint-Etienne (19 pts, 4è), Nancy (19 pts, 5è) se tiennent à portée de fusil d’autant plus les lorraines, pourtant 5è, mènent carrément la danse du plus grand nombre de buts marqués (36 buts) ce qui lui donne de bonnes raisons d’espérer !
C’est un vrai jeu de chaises musicales qui s’instaure dans cette division !
  • Dijon leadeur, fait un nul contre Yzeure et perd contre Saint-Etienne mais gagne contre Nancy et Toulouse.
  • Grenoble, lancée quasiment pour la D1F en attendant de recevoir la Coupe du Monde 2019, bute contre Nancy à l’extérieur et se reprend sur le fil face à Toulouse pour faire l’exploit de gagner à Saint-Etienne.
  • Yzeure, arrive à gagner face à Saint-Etienne mais laisse des points face à Dijon et ne met pas en danger Grenoble pour là, réaliser la mauvaise opération de la journée contre Vendenheim (défaite à domicile).
  • Saint-Etienne, après une défaite, réussi une série performante avec notamment un nul face à Toulouse et surtout une victoire à l’extérieur contre Dijon, le leadeur bute aujourd’hui contre l’ambition de Grenoble.
  • Nancy, gagne contre Toulouse et Grenoble mais perd face à Saint-Etienne et Dijon ! Pour là, laisser deux points en concédant un nul contre le voisin Metz Esap.
Bien malin qui pourra dégager un leadeur dans un championnat où chacun peut laisser des points et voir les autres, prendre le vent de la D1F (1 seul club de qualifié).
Il reste pour Grenoble à savoir enfin où l’équipe va jouer ? La 7è journée aura fait jouer les filles de Nicolas Bach en terre inconnue à Moirans, puisqu’elles n’ont plus accès au stade Lesdiguières !
Raphael Gomez pour lesfeminines.fr
L'équipe de France 2010-2013. Après l'équipe de France d'Elisabeth Loisel qui se qualifie pour les compétitions internationales, la France de Bini touche le ciel des médailles. Crédit lesfeminines.fr
Previous post

Les sélectionneurs français (1997-2013) : Elisabeth Loisel et Bruno Bini. La France prend une belle place mondiale.

Philippe Bergerôo, protége le score face au Canada. Crédit FIFA. lesfeminines.fr
Next post

Les sélectionneurs des Bleues (2013-2017) : Philippe Bergerôo et Olivier Echouafni, une vision rigoriste et trop masculine du jeu

Raphael Gomez

Raphael Gomez