Au pied des Alpes italiennes, Montpellier a réussi sa seconde ascension européenne après ces huit dernières années de disette en allant chercher une victoire sur le terrain du champion d’Italie Brescia qui a montré des qualités certaines.

Quatre buts dans une première mi-temps intensive !

La victoire s’est dessinée au fil des minutes et les Héraultaises ont montré une volonté de gagner qui a renversé le cours du match, alors que par deux fois, elles se sont trouvées menées.

C’est le seul point délicat de ce match où la capitaine Cristiana Girelli, internationale italienne a vaincu la défense montpelliéraine. Fautive … tant les buts italiens sur coups de pied arrêtés auraient pu être anticipés par les filles de Jean-Louis Saez, mal réparties dans la « box » Héraultaise.

A la 8è, sur un corner mal négocié, la joueuse de 27 ans anticipe au second poteau et ouvre le score (1-0, 8′). Montpellier ne tard pas à réagir et c’est la suédoise Stina Blackstenius qui récupère un ballon que Chiara Marchitelli relâche sur une tête montpelliéraine pour la pousser et égaliser (1-1, 30′).

Un jeu déterminé et déterminant des deux côtés dont Montpellier est sorti vainqueur
— William Commegrain lesfeminines.fr
Vingt deux minutes à être menées et pourtant les filles de Jean-Louis Saez ont poussé sans douter, jouant d’une volonté d’aller de l’avant sur toute la durée de la rencontre qui a été certainement une des clés de la rencontre.  Avec une Sakina Karchaoui qui a montré des jambes et une détermination à aller de l’avant au même niveau de celle la saison dernière où elle avait été élue par ses pairs, meilleur espoir de la D1F.

Pourtant, Brescia, tête de série, renouvellera son exploit et la même Cristiana Girelli récupérera sans opposition une passe offerte sur un coup franc au niveau de la ligne de but, pour placer un plat du pied imparable et doubler la mise pour ses couleurs (2-1, 37′).

Il sera dit, pour le moins, que Montpellier ne veut pas douter et, attelé à voir Sofia Jakobsson sur le côté gauche, l’équipe montpelliéraine profitera de plusieurs centres dangereux venus de l’internationale suédoise dont l’un finira au fond des filets. Naviguant dans la surface italienne, mais qui n’échappera pas à la volonté et à la détermination de l’internationale belge et quasi française, Janice Cayman, qui s’imposera sur un tacle glissé pour l’égalisation de Montpellier (2-2, 42′).

Quatre buts en une mi-temps et notamment la première … Cela devrait être un résultat plutôt attribué à une seconde mi-temps enlevée. On mesure mieux l’intensité du début de rencontre où les deux équipes se sont rendues « coup pour coup ».

Une victoire que Montpellier est allé chercher !

Le jeu de cet après-midi était tellement déterminé et déterminant qu’il ne pouvait que demander un vainqueur.

Montpellier prendra le ticket sur un nouveau centre de Sofia Jakobsson naviguant dans la surface pour finir par une tête toute maitrisée de la capitaine montpelliéraine, Linda Sembrant, pour un (2-3, 58′) qui sera le score final.

Les deux équipes se sont livrées un vrai duel et chaque joueuse a joué en allant sur ses limites. Tout aurait pu se retourner. Méline Gérard sort un très beau tir de Katarzyna Daleszczyk (59′) alors que Stina Blackstenius aurait pu marquer le but de ces 1/8e sur un dégagement de la gardienne aux cinq mètres, même gardienne qui a sorti en toute fin de rencontre une reprise demi-volée de Sofia Jakobsson.

Il est à noter l’entrée de Marie Christine Lèger

Montpellier sort avec un bel avantage mérité (2-3) pris à l’extérieur mais le niveau de jeu et la rapidité des contres de Brescia oblige à rester sur la réserve. Il faudra le même Montpellier pour prendre son billet pour les quarts de finale en mars, à moins que Brescia est joué en « sur-régime » cet rencontre aller de la Women’s Champions League.

Retour à la Mosson, le 15 Novembre, 20h45 sur l’EquipeTV.

William Commegrain lesfeminines.fr

Fiche technique

    • BRESCIA
    • Chiara Marchitelli (GA)
    • Aleksandra SikoraASP.Lineups+EventTypeGroup 63′
    • Brooke Hendrix
    • Laura Fusetti
    • Federica Di Criscio
    • Valentina BergamaschiASP.Lineups+EventTypeGroup 86′
    • Manuela Giugliano
    • Cristiana Girelli (C)ASP.Lineups+EventTypeGroup 8′ ASP.Lineups+EventTypeGroup 37′
    • Katarzyna Daleszczyk
    • Valentina GiacintiASP.Lineups+EventTypeGroup 83′
    • Daniela Sabatino
      • Martina TomaselliASP.Lineups+EventTypeGroup 63′
      • Nora HeroumASP.Lineups+EventTypeGroup 83′

    • MONTPELLIER Hsc
    • Méline Gérard (GA) 
    • Marion Torrent 
    • Laura Agard
    • Linda Sembrant (C)ASP.Lineups+EventTypeGroup 58′
    • Sakina Karchaoui
    • Janice CaymanASP.Lineups+EventTypeGroup 42′ ASP.Lineups+EventTypeGroup 81′
    • Virginia TorrecillaASP.Lineups+EventTypeGroup 76′
    • Anouk Dekker
    • Clarisse Le BihanASP.Lineups+EventTypeGroup 46′
    • Sofia Jakobsson
    • Stina BlacksteniusASP.Lineups+EventTypeGroup 30′
      • Katrine VejeASP.Lineups+EventTypeGroup 46′
      • Sandie TolettiASP.Lineups+EventTypeGroup 76′
      • Marie-Charlotte LégerASP.Lineups+EventTypeGroup 81′

  • Janice Cayman, internationale belge joueuse de Montpellier. Crédit Mhsc. Lesfeminines.fr
    Previous post

    WCL - 1/8e - Montpellier pour se relancer à Brescia en Lombardie

    L'Olympique Lyonnais communique sur la carte CONFORT après avoir communiqué sur celle de la performance et du salaire. Crédit OL. Lesfeminines.fr
    Next post

    WCL - 1/8e - L'Olympique Lyonnais envoie les joueuses au 7è ciel (7-0 contre BIIK-Kazygurt) lyonnais

    william commegrain

    william commegrain

    Spécialisé dans le football féminin de l'élite.