Le PFC se fait surprendre dans le premier quart d’heure.

Dans une partie où les deux équipes n’ont aucune raison de craquer en début de rencontre avec l’Olympique de Marseille qui a fini 4è de la dernière édition du championnat pour sa première à ce niveau de l’élite et le Paris FC (ex Juvisy) qui faisait partie d’un Top four avec peu de défaites pour terminer sa saison à sa plus mauvais place historique sans qu’elle ne dépasse la 5è place ; les deux équipes se sont installées dans le jeu pour jouer cette mi-temps sans but des deux côtés.

Pourtant les défenses craqueront deux fois.

La première, à l’opposé de la maitrise du ballon, sur une balle mal interceptée d’Ines Jaurena qui donne un boulevard à Alidou d’Anjou pour venir battre Céline Deville à la 14′ (0-1). Puis la seconde sur une égalisation de Gaetane Thiney (27′), pour son quatrième but de la saison, qui s’infiltre dans la surface marseillaise, sans opposition, lui permettant de recevoir un ballon qu’elle glissera avec maitrise au fond des filets marseillais (1-1, 27′).

A la 38′, l’Olympique de Marseille n’a encore jamais inquiété la défense parisienne, à part deux corners consécutifs (37′ et 38′) quand de son côté, le Paris FC a certes pris le jeu à son compte, sans pour autant avoir des occasions cadrées significatives mais plutôt des intentions. Coup franc à la 17′ de Gaetane Thiney qui est suivi d’une frappe dans les nuages. Centre de Mathilde Bourdieu (25′) repris sans force d’Ines Jaurena et coup franc à la 40′ de GT qui s’échappe dans la surface. Tout cela sent le match de début de saison et chacun rentre aux vestiaires en faisant ses comptes.

Le PFC a eu une grosse possession mais le nombre d’occasion est limité devant une défense regroupée.

Le PFC prend l’avantage très rapidement au retour des vestiaires (49′).

Sur une perte de balle au milieu de terrain, l’OM subit une action rapide et très bien menée. Gaetane Thiney est servie en profondeur dans la surface, pas marquée. Elle fait un crochet extérieur pour éliminer la gardienne de l’OM et emmène avec elle trois défenseurs. Son crochet la déporte coté droit et au lieu de frapper au but dans un angle qui commence à se fermer, elle joue de son inspiration lui permettant, avec un petit centre en retrait , de trouver INES JAURENA qui a suivie l’action, pour la pousser esseulée, dans le but vide et marquer son second but de la saison.

Les premiers mouvements se passent à la 50′, avec la sortie de Léa Declercq et l’entrée de Marina Makenza du côté parisien alors que pour l’OM, c’est l’expérimentée et ex-parisienne Nora Coton Pelagie qui remplace la mexicaine Cristina Ferral (54′). Les deux équipes s’échangent la possession et aucune ne se crée d’occasions significatives.

C’est dans les 20 dernières minutes que le jeu, enfin, s’emballera. Une première incursion marseillaise à la 70′ suivi d’un tir qui n’inquiète pas Céline Deville pour, à l’opposé, devoir faire une belle parade à la 72′, sur une frappe cadrée de vingt mètres. A la 75′ ce sera l’ex-joueuse de Potsdam et de Montpellier qui réussira un centre dangereux, sans trouver preneur. Le PFC essaie de mettre du sang neuf avec la sortie de Théa Greboval, substituée par Estelle Cascarino (73′) suivie de l’entrée de la parisienne Anissa Lahmari, prêtée à la place de la jeune Bourdieu qui s’était illustrée lors de l’Euro U19 2017 (vice championne d’Europe).

Pour autant le match ronronne en terme d’opportunités mais les deux équipes auront l’occasion de faire le break. Sur une action de Gaetane Thiney (85′), à la sortie de la surface, son contrôle, sa protection de balle, elle essaie une passe subtile entre deux joueuses de l’OM qui pousse la gardienne Geneviève Richard à sortir pour se saisir du ballon alors que la buteuse marseillaise, Alidou d’Anjou, n’est pas loin d’un doublé et d’une égalisation avec un très bon placement. Son tir subit la fatigue du match. Il n’inquiète pas Céline Deville (89′).

Les marseillaises auront craqué sous l’impulsion de l’internationale française Gaetane Thiney qui traduit en but ou occasions la possession parisienne. L’OM a montré un manque d’expérience sur les deux buts encaissés qui donne à la performance parisienne (deux victoires en deux matches) le sens du conditionnel au regard des matches fournis par ses concurrents au haut de tableau : Montpellier et l’Olympique Lyonnais. En attendant, l’internationale française a mis le club parisien au niveau de l’Ol et de Montpellier, même si on est seulement à la deuxième journée.

De leur côté, les parisiennes auront fourni un match continu, fait de temps forts mais aussi de temps faibles qui n’auront pas pu être exploitées par l’OM grâce à la qualité de l’activité de Charlotte Bilbault au milieu comme l’excellente relance d’Annaig Butel au centre de la défense parisienne.

Jean-Claude pour Lesféminines.fr

Dimanche 10 septembre 2017 à 15h00

Bondoufle (Stade Robert Bobin)

Paris FC – Marseille : 2-1 (1-1)

Spectateurs : 250

Arbitre : Elodie Coppola assisté de Bastien Lalbie et Ahmed Guettoufi.

Buts pour Paris FC : Gaëtane Thiney 27′, Inès Jaurena 49′

But pour Marseille : Marie Yasmine Alidou D Anjou 13′

Avertissements : Jamila Hamidou 79′, Hawa Cissoko 85′ pour Marseille

Paris FC : 1-Céline Deville, 27-Julie Soyer, 4-Aïssatou Tounkara, 10-Annaig Butel, 19-Théa Greboval (22-Estelle Cascarino 74′), 8-Inès Jaurena, 18-Charlotte Bilbault, 17-Gaëtane Thiney ©, 28-Camille Catala, 26-Léa Declercq (7-Marina Makanza 50′), 21-Mathilde Bourdieu (14-Anissa Lahmari 79′), Entr.: Pascal Gouzenes

Non utilisées : 16-Karima Benameur, 5-Elisa De Almeida

Marseille : 16-Geneviève Richard, 5-Amandine Blanc, 23-Hawa Cissoko, 14-Kelly Gadea, 27-Maëlle Lakrar, 20-Caroline Pizzala ©, 9-Jamila Hamidou (12-Mickaëlla Cardia 87′), 8-Cristina Del Carmen Ferral Montalvan (7-Nora Coton-Pelagie 59′), 6-Viviane Asseyi, 21-Fanndís Friðriksdóttir, 2-Marie Yasmine Alidou D Anjou, Entr.: Christophe Parra

Non utilisées : 1-Maureen Saint-Léger, 13-Tess Laplacette, 17-Lalia Dali-Storti

le groupe de Montpellier. Crédit MHSC. lesfeminines.fr
Previous post

D1F - Montpellier (8-0) carbure à un régime présidentiel et prend la tête du championnat de D1F

réactions. lesfeminines.fr
Next post

D1F - J2 - Les 26 buts de la seconde journée de championnat.

william Commegrain

william Commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.