Dans un stade qui se plait à vibrer au football après la descente en CFA du club historique résident de Sedan, la France a entamé superbement cette première mi-temps (1-0, 4′) pour de manière incompréhensible, commettre des erreurs techniques sans raison particulière, redonnant de l’allant aux norvégiennes qui n’en demandaient pas tant. A croire que les bleues ne veulent pas tuer le match.

La France impériale pendant 15 minutes

Le calvaire d’Elise Thorsnes, la latérale droite de la Norvége m’a fait penser à ce qu’avait subi la suédoise Thunebro en 2013 quand la France avait défait la Suède sur un score et un contenu sans appel (3-0). De la même manière, la latérale norvégienne a souvent vu le numéro 12 du TGV français parfaitement lancée par Camille Abily.

C’est d’ailleurs sur une superbe transversale de Wendie Renard qu’Elodie Thomis prend la profondeur pour adresser un centre parfait que Camille Abily, pour sa 179è sélection, transforme en but (1-0). Nous sommes à la 4è et tout laisse penser que les choses vont s’aggraver d’autant plus que la lyonnaise avait déjà déposé un super centre sur Claire lavogez que la portière norvégienne avait pu, en se couchant, attraper (1′). Le calvaire continuait sur ce côté droit avec une défense à la limite de Berge qui donnait son premier corner à la France (12′).

Des erreurs techniques françaises qui relancent la Norvège

Puis, sans raison, les françaises commencent à commettre des erreurs techniques avec Sarah Bouhaddi sur des dégagements mal assurés, Aissatou Tounkara avec trop de balles en retrait, Elise Bussaglia sur des transversales, et d’autres qui remettent tranquillement les norvégiennes dans le sens de la marche. C’est Minde qui bénéficie d’une balle de Caroline Hensen, sifflée hors jeu, mais qui testera l’aptitude Sarah Bouhaddi à jouer les duels (9′) … A la 14′, Jessica Houara d’Hommeaux sort toute sa détermination pour défendre en corner et Sarah Bouhaddi assure avec une superbe prise de mains qui fait souffler le public ardennais.

Le sentiment laissé par la France : en 1ère MTPS, elle ne veut pas tuer le match.

Il faudra revenir à la 25′ pour voir la France reprendre le contrôle des initiatives avec un déboulé de Jessica Houara d’Hommeaux qui trouve Marie-Laure Delie pour une tête qui sortira du cadre. A la 31′ ce sera Amandine Henry qui sortira sa tête sur un corner de Claire Lavogez (31′).

Au bilan, à l’exception de la passe en retrait d’Aissatou TounkaraLa première occasion dans le jeu norvégienne viendra de sa capitaine Maren Mjelde qui placera un très beau coup franc placé que Sarah Bouhaddi sortira en corner et Ada Hegerberg, très bien servie par sa soeur Andine Hegerberg, bénéficiera d’une balle en contre qui sortira du cadre (38′).

La seconde mi-temps sera l’oeuvre de changements des deux côtés.

Eugènie Le Sommer entrée dès le début montre sa détermination en suivant une récupération défensive qui aurait pu faire but (51′). Les deux équipes manquent de liens et fonctionnent par à coup sans arriver à garder la maitrise du ballon. A la 62′ la Norvège va s’illustrer sur un coup franc que personne ne reprend quand la France voit un déboulé d’Aissatou Tounkara qui conserve sa distance par rapport à son adversaire sans trouver preneuse dans la surface (72′).

Sur un contre rondement mené par Grace Geyoro, Kadidiatou Diani livre un tir qui aurait pu finir lucarne opposée (76′). Le public après avoir chaudement accompagné la sortie d’Elise Bussaglia (74′) commence à donner de la voix et du coeur pour que le score évolue en la faveur des Bleues. Sur une seconde percée de la parisienne, elle oublie Gaetane Thiney et sa passe sera reprise quand du côté norvégien, Caroline Graham Hansen fait un superbe tir que Sarah Bouhaddi captera pleine mains.

Le match aurait pu finir ainsi sauf que la capitaine Maren Mjelde trouvera le cadre sur un contre (85′) pour égaliser (1-1, Mjelde). Les norvégiennes et les françaises se battront pour essayer de renverser la partie sans y arriver.

le sentiment qui prédomine est que la France avait le match en mains et qu’elle l’a progressivement abandonné faute de tuer le match pour se trouver dans la difficulté avec une égalisation en fin de match. Sans gravité en match amical, qui peut s’avérer dangereux en compétition.

William Commegrain lesfeminines.fr

Fiche technique : France-Norvege. 11 juillet 2017. 2è match préparatoire à l’Euro 2017. Stade Louis Dugauguez Sedan. Spectateurs : 11.663 spectateurs. Arbitres : Olga Zadinova. Assistantes : Nikola Safrankova, Jana Zaplativola. 4ème arbitre Florence Guillemin. Carton jaune : Andrine Hegerberg (28′).

  • .4′ sur une superbe transversale de Wendie Renard qui trouve Elodie Thomis si rapide qu’elle a le temps de délivrer un centre parfait pour Camille Abily (1-0) qui marque son 36ème but pour sa 179 ème sélection.
  • . 84′ sur un contre, la capitaine Maren Mjelde égalise en glissant la balle dans les buts (1-1)

France : Bouhaddi – Jessica Houara d’Hommeaux, Laura Georges, Wendie Renard (cap), Aissatou Tounkara (74′ Griedge MBock Bathy) – Amandine Henry, Elise Bussaglia (74’Grace Geyoro), Camille Abily (59′ Gaëtane Thiney), Claire Lavogez (46′ Eugénie le Sommer) – Elodie Thomis (59′ Kadidiatou Diani), Marie-Laure Delie (59’Clarisse Le Bihan). Coach : Olivier Echouafni.

Banc : Laetitia Philippe, Meline Gérard, Eve Perisset, Sandie Toletti, Camille Catala, Aminata Diallo, Marion Torrent.

Norvège : Hjelmseth (46′, Fiskerstrand) – Ingrid Moe Wold, Maren Mjelde (cap), Nora Holstad Berge, Elise Thorsnes (80’Anja Sonstevold) –  Ingrid Marie Spord (64’Maria Thorisdottir), Andrine Hegerberg (46′ Ingrid Schjelderup), Frida Maanum (80′ Guro Reiten), Kristine Minde (46’Emilie Haavi)- Ada Hegerberg, Caroline Graham Hansen coach : Martin Sjogren.

Banc : Cecilie , Oda Maria Bogstad, , Kristine Leine, Tuva Hansen, Ingvild Isaksen, Lisa Marie Utland, Stine Reinas, .

Olivier Echouafni. Coach de l'équipe de France féminine. lesfeminines.fr
Previous post

EDF - Echouafni DESSINERA SES TITULAIRES et le match décidera de leurs titularisations

Olivier Echouafni. Coach de l'équipe de France féminine. lesfeminines.fr
Next post

Zone Mixte : France-Norvège Olivier Echouafni : "Avoir la possession et aussi savoir subir !"

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.