Les pailladines ont montré une envie incroyable de tenir cette seconde place qualificative en établissant un record incroyable de 29 buts marqués sur les quatre dernières journées ! Même l’Olympique Lyonnais n’a pas fait ce score. Elles avaient envie de retrouver le goût de la récompense, trop longtemps oublié après la Coupe de France de 2009, et 5 finales infructueuses depuis.

Pour bien montrer qu’elles le voulaient, elles ont établi la meilleure série offensive de la saison 2016-2017 !

La motivation donne des ailes.

Depuis que Montpellier a eu la confirmation que le CNOSF suivait l’avis de la commission d’appel du PSG et donc, confirmait le retrait des quatre points au Paris Saint Germain, lui confirmant sa seconde place européenne, Montpellier a réalisé un score exceptionnel de 24 buts en trois journées.

Et, si on ajoute la rencontre de la 18è journée face à Marseille, on arrive à un total incroyable de 29 buts pour les quatre dernières journées, soit une moyenne incroyable de … 7 buts par matches !

Meilleur série que l »Olympique Lyonnais sur la saison.

Malgré ses 100 buts de l’Olympique Lyonnais sur la saison quand Montpellier a marqué 69 buts de la 1ère à la 21è journée, les championnes de France 2016-2017 n’ont jamais réalisé cette performance en 2017 ; que ce soit sur une série de trois matches (23 buts de la 4è journée à la 7è avec Bordeaux (8), Marseille (6) et Guingamp (9) comme de quatre matches (en rajoutant Rodez (5) à la 5è journée).

29 buts en Quatre journées !

Ces 29 buts ont été réalisé face à l’Olympique de Marseille lors de la 18è journée (5), face  Saint-Etienne à l’extérieur (0-8), en recevant le FC Metz (6-0) à domicile et en terminant avec Soyaux (10-0)

Pratiquement autant que ce que les pailladines avaient réalisé de la 4ème journée à la 17è, pour un total de 30 buts sur ces 14 journées de pratiquées marquant des buts importants mais sur des scores moins consistants.  La saison avait pourtant bien commencé avec 13 buts en trois matches ; elle se terminera encore mieux avec ces scores « boulets de canon ».

Il est clair que les pailladines voulaient être européennes pour avoir laissé cette seconde place en fin de saison l’an dernier face au PSG, malgré la présence de Patrice Lair comme conseiller dans leur rang.

Un exploit qui aurait été encore plus important avec Sofia Jakobsson.

Lorsque Sofia Jakobsson a eu cette blessure des ligaments croisés, Montpellier ne pouvait que penser à la fin de ce rêve qui s’annonçait de la qualification en Women Champion’s League avec cette superbe attaquante qui, même blessée, reste encore dans le Top 4 des meilleures buteuses de la D1F (14 buts) n’ayant plus marqué depuis la 12è journée.

Meilleure buteuse à la fin des matches aller, j’avais écris que Montpellier pouvait même être champion. Dans l’histoire récente de la D1F, la meilleure buteuse de la D1F féminine au début des matches retours donnait le titre à son équipe. On peut d’ailleurs penser que Montpellier aurait pu jouer sa chance avec sa numéro 10 suédoise.

La meilleure buteuse, la jeune Valérie Gauvin qui a déjà goûté 2 fois à la sélection des A. 

C’est bien l’esprit de groupe et la qualité de la concurrence qui a donné cet exploit pour Montpellier. Les jeunes Valérie Gauvin (7 buts) retrouvant du temps de jeu et Lindsey Thomas (6 buts) ont explosé en quatre matches. La première, réunionaise, 20 ans, explosant son compteur, passant d’1 but à 8 buts alors que la seconde (5 buts) poussant son compteur à onze.

  • 7 buts : Valérie Gauvin (56′, OM), Valérie Gauvin (10′, 37′, Saint-Etienne), Valérie Gauvin (12′, 67′, Fc Metz), Valérie Gauvin (1′, 60′, Soyaux)
  • 6 buts : Lindsey Thomas (89′, OM), Lindsey Thomas (81′, Saint-Etienne), Lindsey Thomas (84′, FC Metz), Lindsey Thomas (73′, 75′, 92′, Soyaux)
  • 4 buts : Stina Blackstenius (28′, 45′, 46′, 57′, Soyaux)
  • 3 buts : Marie-Charlotte Léger (78′, 84′, Saint-Etienne), Marie-Charlotte Léger (81′, FC Metz)
  • 3 buts : Anouk Dekker (44′, OM), Anouk Dekker (43′, 90′,  Fc Metz)
  • 1 but : Janice Cayman (64′, OM),
  • 1 but : Laura Agard (67′, Montpellier),
  • 1 but : Sandie Toletti (93′, Saint-Etienne)
  • 1 but : Clarisse Le Bihan (15′, Soyaux)
  • 1 but : Linda Sembrant (12′, OM)

Montpellier, second du championnat de France et qualifié pour la Women Champion’s League avec un superbe état d’esprit de groupe.

C’est peut-être un regard sudiste qu’il faut porter sur le football féminin dans ces prochaines années avec un Juvisy éloigné, ayant consommé tous ses amortisseurs quand le PSG est certainement en phase de digestion de sa performance 2016-2017.

William Commegrain lesfeminines.fr

Source des stats par match : statsfootofeminin.fr

Eugènie Le Sommer, seule pour marquer son 3ème but. Seule, car elle a surpris son adversaire. Crédit OLWEB. Lesfeminines.fr
Previous post

D1F - L'Olympique Lyonnais, Champion, Grand Maître du Jeu, s'impose 3-0 face au PSG.

Football féminin. Trophée. Women's Champions League. Lesfeminines.fr source UEFA
Next post

D1F - Résultats 21èJ - Et si le football féminin prenait la direction du Sud de la France ?

william Commegrain

william Commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.