Egalité parfaite en cette avant-dernière journée de championnat de la D1F. Les deux prétendants à l’Europe se mettent face à leurs adversaires, à la même heure et le même jour. A l’anglaise. Le coeur sur le terrain et pour le reste, on verra à la fin de la rencontre.

Montpellier est prêt d’un eldorado qui a échappé au Fcf juvisy-Essonne pendant au moins trois saisons et qui était pour le PSG naissant, le « graal » de Farid Benstiti, le coach parisien. Renouveler la qualification parisienne en Coupe d’Europe.

C’est réellement un exploit que fait Montpellier de prendre cette seconde place européenne au PSG quand bien même acquise moitié sur le terrain, moitié sur le tapis vert de l’internet et des NTIC (nouvelle technique de l’informatique et de la communication) française. Incroyable cette histoire quand même d’avoir une tablette qui se déconnecte quand il est impossible de voir une population urbaine marcher autrement que tête baissée, vers un écran allumé !

Montpellier, avec une équipe soudée à la chaleur humaine du Sud de la France reçoit une équipe de Soyaux qui a pris, sous les applaudissements, une salve de neuf buts de l’Olympique Lyonnais au Groupama, confirmant le titre 2017 aux fenottes.

Les matches face à Soyaux ne sont jamais simples, surtout après avoir pris de tels scores et la victoire à l’extérieur des pailladines s’étaient faites en début de match (9è et 18è) par l’intermédiaire de Sofia Jakobsson (blessée) et Lindey Thomas. Le score n’avait pas évolué après et il faut s’attendre à un match âpre pour les protégées de Jean-Louis Saez.

Elles sont tout à fait capables de le réaliser et de sortir avec une victoire d’autant plus, qu’en dehors de l’objectif collectif de cette seconde place, chacune peut y voir son destin personnel se dessiner à quelques jours des listes définitifs pour l’Euro 2017.

Soyaux qui conjugue les bons et moins bons résultats, est une équipe fluctuante comme ce temps de mai. Des défaites inattendues, notamment celle en Coupe de France face à Henin-Beaumont et des résultats corrects contre Juvisy (1-1) et une victoire face à Saint-Etienne (2-1). Bien calées en milieu de championnat, les sojaldiciennes proches d’Angoulême pourraient constester Juvisy à la cinquième plac en cas de victoires de leurs couleurs cette après-midi et de défaite essonnienne en terre girondine demain.

A 17h45, ce seront peut-être les montpelliéraines qui se mettront à danser.

Pour cela, il leur faut une victoire à domicile face à Soyaux et une défaite parisienne à l’Olympique Lyonnais.

Fin de saison, un « danse avec les stars » de la D1F féminine se prépare, avec Soyaux, en « Monsieur Loyal ». La 20è journée, accompagnant le titre lyonnais ; la 21è journée, accompagnant la seconde place européenne de Montpellier ??

William Commegrain lesfeminines.fr

Vero Boquete face à Caroline Pizzale. Une nouvelle PSG face à une ex-PSG. Photo France Bleue.
Previous post

D1F - OL-PSG - Et si le Paris Saint Germain se mettait à danser ?

Eugènie Le Sommer, seule pour marquer son 3ème but. Seule, car elle a surpris son adversaire. Crédit OLWEB. Lesfeminines.fr
Next post

D1F - L'Olympique Lyonnais, Champion, Grand Maître du Jeu, s'impose 3-0 face au PSG.

william Commegrain

william Commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.