Dans un Parc Ol qui sonne un peu vide, les lyonnaises prennent graduellement l’ascendant sur le PSG en s’attachant à gagner chacun de ses duels que le jeu lui propose. Wendie Renard et Griedge MBock cherche à s’imposer à Marie-laure Delie dans le domaine aérien pour l’empêcher d’être une solution d’appui solide.

De son côté, Laura Georges dans une défense à trois qui laissera trop d’espace aux attaquantes lyonnaises, plus rapides que la défense parisienne, s’occupe individuellement d’Alex Morgan sur le côté droit quand Dzsenifer Marozsan est dévolu aux velleités de Shirley Cruz, dominatrice au milieu de terrain.

les lyonnaises sont sur tous les ballons.

Les choses pourraient croire qu’elles sont bien engagées pour le PSG avec un premier coup franc et le corner concedé par Wendie Renard qui suit (6′) mais la défense lyonnaise ne veut rien laisser, à l’image de Jessica Houara d’Hommeaux, qui réalise une très belle défense sur une tentative de percée d’Ashley Lawrence (8′).

Shirley Cruz, la capitaine parisienne et ex-lyonnaise s’escrime pour donner des ballons dans la profondeur mais les parisiennes sont moins rapides que leurs adversaires et les intentions ne donnent rien de significatif, d’autant plus que l’Olympique Lyonnais assure bien mieux toutes ses transmissions avec une maitrise que les parisiennes n’arrivent pas à avoir.

Les lyonnaises finissent ce premier quart d’heure en étant sur tous les ballons.

Eugènie Le Sommer met le feu avec 1 but et deux passes décisives.

C’est Eugénie Le Sommer qui débloquera la situation en faveur de l’OL avec une superbe initiative face à Irène Parèdes, en arrivant à se retourner dans la surface après avoir été appui et finir par mettre une balle imparable dans la petit filet de Kiedrzynek (1-0, 13′). Mais le plus beau arrivera à la 27′ avec une intuition d’Alex Morgan qui réalise une passe à l’aveugle de sa moitié de terrain sur Ada Hegerberg, qui pénétre dans le terrain parisien sans opposition pour chercher un « une-deux avec Eugènie Le Sommer que la bretonne remet à la perfection (2-0, 27′).

La bretonne ne reste pas sur une demi-mesure et c’est elle qui servira Alex Morgan dans la surface pour que l’américaine place un 3-0 du gauche, avant de sortir sur une blessure musculaire (41′) remplacée par Elodie Thomis.

Au crédit parisien, on ne comptera qu’un tir de Formiga, bien au-dessus de la transversale.

Une seconde mi-temps où les parisiennes ne trouvent pas de solutions face à l’Ol

L’Olympique Lyonnais imprègne sa différence en seconde mi-temps, malgré les belles défenses de Sabrina Delannoy, à l’esprit très anglais (tacles sur Eugénie Le Sommer, tacle sur Ada Hegerberg et tacle sur Elodie Thomis malgré son carton jaune de la 1ère mi-temps. Le Paris Saint Germain a du mal à faire surface, notamment au niveau offensif où la seule possibilité sera un tir contré de Cristiane.

Elodie Thomis fait du mal au côté gauche de la défense parisienne avec sa vitesse mais aussi ses protections de balle et l’envie manifeste de chercher le duel et de le réussir, même dans un « trou de souris ». La canadienne Ashley Lawrence et Perle Morroni ont l’occasion de le ressentir, Ada Hegerberg ratant d’un cheveu, un centre déposé pour sa tête.

Paris Saint Germain aura une belle occasion sur un coup franc déposé par Eve Perisset et coupé par Cristiane que Sarah Bouhaddi sortira en corner mais l’arbitre reviendra sur l’action pour une faute parisienne (71′) quand Ada Hegerberg s’imposera sur Laura Georges pour tenter un duel avec Kiedrzynek qu’elle sortira du cadre.

Sabrina Delannoy sauvera une balle de 4-0 sur un mauvais alignement d’Ashley Lawrence dont profitera Amel Majri pour servir Camille Abily, reprise du bout du pied par la parisienne (82′).

La partie se terminera sur ce score acquit en première mi-temps et tenu par l’Olympique Lyonnais, plus dominateur dans la conservation de ballon et proposant plus de solutions dans les déplacements quand elles sont prises par un adversaire. La vitesse de ses attaquantes aura mis la défense parisienne en difficulté et la défense à trois de la première mi-temps leur aura donné trop d’espaces qu’elles ne manqueront pas.

C’est un Olympique Lyonnais qui a précisé aux parisiennes qu’elles leur étaient supérieurs.

William Commegrain

OLYMPIQUE LYONNAIS (3-0) PARIS SAINT GERMAIN.

Samedi 13 mai 2017. D1F. 21è journée.41′) Olympique Lyonnais (1er) – Paris Saint Germain (3è). Stade Parc OL. Arbitre : GUILLEMIN FLORENCE. Arbitre assistant 1 : BARTNIK SOLENNE. Arbitre assistant 2 : EFE AURELIE. 18′ carton jaune pour Sabrina Delannoy. (faute sur Wendie Renard). 59′ carton jaune pour Shirley Cruz. 87′ carton pour Geyoro.

  • 1-0 Eugénie le Sommer recoit le ballon en appui dans la surface, se retourne, s’impose en vitesse et marque en coin.
  • 2-0 Alex Morgan fait une passe à l’aveugle pour Ada Hegerberg, sur la profondeur qui joue un une-deux avec Eugènie le Sommer pour marquer.
  • 3-0 Alex Morgan recoit dans la surface une passe d’Eugènie Le Sommer qu’elle marquera de son pied gauche.

Olympique Lyonnais : Bouhaddi – Houara (57′ Buchanan), Mbock, Renard, Majri – Abily, Kumagai -Marozsan (70′ Seger), Le Sommer, Hegerberg, Morgan (41′ Thomis). Coach Gérard Prêcheur. banc : Buchanan, Tarrieu, Gérard.

Paris Saint Germain : Kiedrzynek -Delannoy, Georges, Paredes (57′ Morroni), Lawrence – Geyoro, Formiga, Cruz – Boquete (37′, Perisset) – Delie, Cristiane, Coach : Patrice Lair. Banc Geurts, Andonova, Diallo, Perisset, Morroni.

Le groupe de Montpellier prêt à bondir sur l'Europe ? Crédit Mhsc. Lesfeminines.fr
Previous post

D1F - Montpellier Soyaux - Et si Montpellier se mettait à danser et chanter à 17h45 ?

Montpellier ouvre le score face aux Girondins de Bordeaux. (1-0) dans les vingt dernières minutes. Crédit Montpellier. Lesfeminines.fr
Next post

D1F - Montpellier, européen, a établi le record offensif de 29 buts sur les quatre dernières journées !

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.