Women's Champion League

1/2 finale Retour. PSG et les Ultras chantent : « Nous sommes en FINALE ! »

Paris a construit sa victoire

Il y a des victoires acquises à l’émotion, d’autres qui sont réfléchies. Elles vous amènent toutes les deux, au même endroit, en l’occurence en finale à Cardiff. Pour le PSG, la seconde en deux ans ; pour Patrice Lair, le coach parisien, la quatrième en six ans.

Une première mi-temps d’observation.

Chacune des deux équipes pensent d’abord à ne pas prendre le but qui lancerait l’adversaire vers le chemin de l’espoir. C’est à cinq derrière que les défenses s’organisent et à ce jeu de la construction, le PSG montre que la professionnalisation a d’autres avantages que celui de la feuille de paie.

Ashley Lawrence en plein débordement. Crédit Giovanni Pablo. Lesfeminines.fr

Cristiane en plein débordement. Crédit Giovanni Pablo. Lesfeminines.fr

Il vous permet de conserver le ballon et de la garder bien plus longtemps.

« Entrainement dur, match plus facile ». C’est certainement la phrase qui a eu le plus de vérités tant les barcelonaises ont des difficultés à se transmettre la balle, harcelée par toute la ligne de défense et les deux milieux récupérateurs que sont Grace Geyoro et Formiga.

Au compteur Barcelonais, on ne comptera que trois corners obtenus sur des contres où Jennifer Hormoso ou Alexia Putellas semblaient bien seules à vouloir réceptionner un ballon qui n’arrivait pas.

De son côté, le PSG, de manière plus construite, passait par les côtés et Eve Perisset comme Ashley Lawrence montraient leurs qualités de perforation en finissant l’action par des centres qui s’ils avaient l’inconvénient de tomber dans les mains de la portière Sandra Panos, avaient l’avantage de construire une toile dans laquelle le FC Barcelone tomba sans prendre garde.

Le PSG accélère et prend son envol pour Cardiff

La sortie de Laura Georges manifeste la volonté du PSG de passer à 3 défenseurs pour donner le jeu à Véro Boquete qui se montre rapidement par un tir du gauche qui inquiétera sa compatriote Panos, obligée d’une belle horizontale (60′).

Vero Boquete à la baguette du jeu en seconde mi-temps. Crédit Giovanni Pablo. Lesfeminines.fr

Vero Boquete à la baguette du jeu en seconde mi-temps. Crédit Giovanni Pablo. Lesfeminines.fr

Delannoy demande à ses partenaires d’attacher leurs ceintures

Auparavant le duo brésilien du PSG aura lancé l’avion parisien avec Formiga qui d’une louche, trouve Cristiane, très présente en première mi-temps, seule dans la surface. Le pied gauche prêt au lob quand l’arbitre siffle le pénalty logique suite à la charge de Panos sur l’attaquante brésilienne et meilleure buteuse des couleurs parisiennes en WCL.

Sabrina Delannoy se présente pour réaliser l’office. Le calme est impérial. Toute l’expérience de la joueuse parisienne est là et d’un plat du pied maitrisé, elle demande à son équipe de se préparer au décollage (1-0, 54′).

L’avion parisien décolle en direction de Cardiff

C’est Irène Parèdes qui enverra les parisiennes à Cardiff sur un coup franc mal négocié de la gardienne Panos qui laisse passer la balle pour trouver Irène Parèdes au second poteau, pour le second but parisien qui soulève enfin le coeur du public parisien (2-0, 61′)

Barcelone s’essaie à la pression 

Dans cette troisième partie du match, on verra enfin les couleurs barcelonaises s’essayer à créer des émotions au public parisien pour une action de Losada qui ne trouve pas preneur et un corner de Putellas.

Le Paris Saint Germain finira le match sans se poser de questions et avec une seule idée en tête : « Nous sommes en finale ! » pour une seconde fois après celle de 2015. Cette fois pour la réussir.

William Commegrain lesfeminines.fr

1/2 Finale de la Women Champion’s League 2017. Samedi 29 avril 2017. 17h00. Parc des Princes. Arbitres :

  • . cartons jaunes (yellow cards) : Georges ; Panos
  • . Cartons rouges (red cards)
  • . Buts (goals) :
    • . (1-0) 54′ Penalty de Delannoy sur faute à Cristiane.
    • . (2-0) 61′ Parèdes sur coup franc

Paris Saint Germain : Kiedrzynek – Delannoy, Georges (46′ Boquete), Parèdes , Perisset – Geyoro, Formiga (72,Diallo), Cruz, Lawrence – Cristiane, Delie (80’Sarr). Coach : Patrice Lair. Banc : Geurts, , Cissoko, Boussaha, Douadi.

Barcelone : Panos – Torrejon, Dieguez, Roddik, Ouahabi – Unzue (cap) (62′,Guijarro), Garcia, Gili (62, Latorre)– Putellas, Hermoso, Losada (84′,Bonmati) Coach : Xavi Lorens. Banc : Rafols, Serrano, Caldentey, Garcia.

Sabrina Delannoy et le groupe PSG. Crédit Giovanni Pablo. lesfeminines.fr

Sabrina Delannoy et le groupe PSG. Crédit Giovanni Pablo. lesfeminines.fr

Football féminin. Trophée. Women's Champions League. Lesfeminines.fr source UEFA
Previous post

WCL - Football féminin. Un Samedi historique : "la France peut dominer l'Europe ! Qui l'aurait cru en 2010 ?"

La photo de la qualification en finale de la WCL pour le PSG. Crédit Giavanni Pablo. Lesfeminines.fr
Next post

Sabrina Delannoy, son pénalty. La photo de Giovanni Pablo qui vaut à elle seule un article !

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.