COUPE DE FRANCE

1/2 finale de la CDF – Le PSG s’impose (4-1) et retrouve la finale de la Coupe de France

Le Paris Saint Germain, en ce week-end de Pâques, commence un Eldorado qui pourrait l’emmener vers les deux Coupes tant attendues, voire récupérer cette deuxième place européenne.

Il suffit de bien passer les quinze jours qui viennent avec Saint-Etienne et Barcelone.

En effet, si ces trois conditions se réunissaient, on pourrait parler d’une saison réussie quand bien même elle  se terminerait sans titre car qui aurait pu le garantir en début de saison, quand le milieu féminin se demandait quelles joueuses se trouveraient sur le banc parisien, après plus de huit départs !

A l’inverse, ces trois « secondes places » pouvant tout autant « leur passer sous le nez » avec un Saint-Etienne accrocheur qui a en mémoire ses qualifications en finale (2011) et plus particulièrement en 2013 face au PSG (2-0) ; puis la semaine prochaine face à un Barcelone qui avait été très present l’an dernier à Charlety, au stade des quarts de finale (0-0 ; 1-0) justifié par un football espagnol en pleine progression ; et enfin avec Montpellier qui, si elles ne commettent pas d’impairs lors des quatre prochaines rencontres (Saint-Etienne, Metz, Soyaux, Rodez), seraient assurées de la seconde place européenne aux dépens du PSG qui a l’Ol sur sa route dans cette fin de championnat.

Paris, en ce jour de Dimanche de Pâques a su s’imposer en prenant l’AS Saint-Etienne à la gorge, avec une détermination et une force supérieure à son adversaire qui se sont vues en première mi-temps (3-0) face à une équipe stéphanoise qui s’est battue mais n’a pu que constater la différence.

PARIS PREND LA ROUTE DE VANNES en 1ère mi-temps.

Le PSG craint Saint-Etienne et part pied au plancher pour s’imposer dans ses dix premières minutes face à des stéphanoises qui ont décidé d’être présente physiquement, chacune s’occupant de son adversaire pour empêcher les débordements.

On commence à entendre Patrice Lair qui veut que le PSG soit à son maximum quand Hervé Didier a laissé sa place à Jérôme Bonnet pour cette rencontre.

Ashley Lawrence (10′) arrive à déborder sur la gauche et Eve Perisset (14′) fait de même à droite sans que pour autant cela soit assez souvent, pour créer une vraie différence dans la tête des vingt deux actrices. Sur le premier corner parisien (17′), on voit même Laura Georges à terre.

L’ouverture du score se fera sur une nouvelle intrusion parisienne par Eve Perisset qui glissera une balle en retrait à Andonova, arrivée à l’intersaison et rarement titulaire, pour placer un gauche qui transpercera la défense stéphanoise (19′, 1-0). Les parisiennes doubleront la marque deux minutes plus tard, sur un second corner d’Eve Perisset qui dépose la balle au premier poteau, détournée par Mylène Chavas dans un amas de joueuses pour voir Marie-Laure Delie s’imposer de la tête sur Sissoko (21′, 2-0).

Patrice Lair commence à souffler sans pour autant voir les stéphanoises baisser de pied.

Le pire arrivera pour les amazones quand elles obtiendront leur premier corner (36′) tiré par Cirri qui trouvera la tête de Clameron pour une balle touchée de la main par Diallo, non sifflée par Florence Guillemin.

Sur le contre, la relance vient sur Formiga qui glisse un super ballon devant. Bloqué, mais Andonova est là. Elle récupère le ballon et fait un gauche-droite sans être inquiétée pour la mettre au fond des filets (36′, 3-0).

Les Amazones se battent mais ce troisième but semble les avoir assommé et on peut voir Cristiane tenter une aile de pigeon sur une balle récupérée du bout du pied par Ashley Lawrence.

PARIS ENFONCE LE CLOU.

Une seconde mi-temps qui démarre sur les chapeaux de roues pour Saint-Etienne avec l’occasion d’un duel pour Lucie Pingeon qui s’embrouille. Paris reprend la main avec un tir de Lawrence et Perisset, sauvés par Mylène Chavas qui fait son second arrêt de la partie quand Cristiane, partie à la limite du hors jeu, dribble sur la droite, place un extérieur du gauche que la jeune Méry, rentrée à la mi-temps sort sur la ligne. Laura Georges terminera cette série d’offensives avec une tête à la 56′ que Mylène Chavas sauvera.

Les coups de pied arrêtés sont toujours dangereux d’autant plus quand une équipe professionnelle s’oppose à des amateurs. Il en sera ainsi sur cette faute de Clameron sur Cristiane. La capitaine Delannoy confirmera le score avec le coup franc d’Eve Perisset qui suivra, traversant la défense pour être repris au second poteau par Sabrina Delannoy (4-0, 57′).

Perle Morroni, entrante, a du feu dans les jambes et plus d’une fois, elle oblige la défense stéphanoise à descendre. Sur une de ses nombreuses actions, elle dépose la balle sur la tête de Marie-Laure Delie qui la met extérieur.

Patrice Lair fera entrer l’ex-stéphanoise Sarah Palacin pour que la partie se termine en faisant un clin d’oeil à la parisienne qui n’a pas pu souvent jouer dans l’équipe.

Audrey Chaumette, dejà buteuse en 2013, réussira d’une superbe reprise de volée, à réduire le score (4-1, 89)

Le match se terminera sur ce résultat, avec un PSG qui retrouve une finale de Coupe de France, laissée à l’Olympique Lyonnais en 2014 (2-0) et dont le breton Patrice Lair aimerait bien prendre pour terminer la série de son ancien club, commencée depuis 2012.

William Commegrain lesfeminines.fr

1/2 finale de la Coupe de France. Camp des Loges. PARIS SAINT GERMAIN (4 – 1) AS SAINT-ETIENNE. Arbitre : Florence Guillemin. Cartons jaunes : 30′, Delie, 35′ Georges ; 33′ Clameron.

  • But : Andonova, servie par Eve Perisset en retrait fusille du gauche Mylène Chavas (1-0, 19′)
  • But : Sur un corner, balle détournée pour la tête de Delie (21′, 2-0).
  • But : Sur un contre, Andonova fait un doublé (36′, 3-0)
  • But : sur un coup franc donné par Clameron, Perisset centre et Delannoy finit l’action au second poteau (57′)
  • But : Audrey Chaumette réduit le score sur une reprise de volée (89′, 4-1)

PSG : Katarzyna Kiedrzynek, Eve Perisset (60′, Morroni), Sabrina Delannoy ©, Laura Georges, Ashley Lawrence, Miraildes ‘Formiga’ Maciel Mota, Aminata Diallo, Onema Grace Geyoro, Cristiane (70′ Boussaha), Marie-Laure Delie (77′, Palacin) , Nataša Andonova Entr.: Patrice Lair

Non utilisées : Loes Geurts, Ouleymata Sarr. 

Saint-Etienne : Mylène Chavas, (3) Meryl Cirri, (5) Boishardy Marion (46′, Mery) , (6) Aude Moreau, (10) Lucie pingeon (78′ Chaumette)  (23) Teninsoun Sissoko, (23) Morgane Martins, (21) Maéva Clemaron © (63′, Gherbi), (19) Eloïse Vallet,  (24) Digonnet Coralie., (22) Julie Peruzzetto  Entr.: Jérome Bonnet

Non utilisées : (26) Gauvin Charlotte, (30) Laura Suchère, 

Hervé Didier - Coach de Saint-Etienne. Crédit lesfeminines.fr
Previous post

1/2F CDF : Hervé Didier, ca fait quoi au coeur et à la raison 9 ans comme coach de football féminin ?

Laura Georges, Paris Saint Germain. Archives. Photo Giovani Pablo. PSG-Barcelone. Lesfeminines.fr
Next post

PSG - Laura Georges "Nous sommes dans un ascenseur émotionnel !"

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.