Souvent on imagine la force de nos clubs en s’alignant sur la performance de l’équipe de France qui est arrivée 1ère de la SheBelievesCup en gagnant les Etats-Unis, chez elles, sur un score sans appel qui flatte notre orgueil : « Et un, et deux, et trois zéros ». Un authentique exploit. Les premières mondiales au rang FIFA depuis bientôt vingt ans n’avaient pas perdu sur ce score depuis la nuit des temps.

C’est en quelque sorte le rôle attendu des supporters du football féminin, souvent extérieur à la connaissance individuelle des joueuses et des aléas précis du match, comme on pourrait l’être – souvent de trop – dans le football masculin.

Pourquoi la Bundesliga nous intéresse ?

Un championnat ouvert

Elle est l’exemple d’un championnat de très haut niveau où les équipes de tête (Bayern, Wolfsburg, Potsdam) peuvent être menées, voire perdre sans que cela ne soit plus qu’une surprise ponctuelle. On peut voir le champion d’Europe 2015, club exclusivement féminin de Frankfurt, détenteur du record de titres européens (4) devant l’Olympique Lyonnais, avoir gagné la finale 2015 sur un but venu d’ailleurs à la 92′, face au Paris Saint Germain de Farid Benstiti et se retrouver, en 2017, à la 5è place sans aucun espoir de qualification européenne. Comme on a pu voir le Vfl Wolfsburg, pendant un moment, classé à cette 5è place pour être maintenant second du Turbine Potsdam qui n’avait plus connu cette chance depuis 2010 !

Extrait du classement de tête de la Bundesliga avant la 14è journée du 19 mars 2017. Source dfb. Lesfeminines.fr

Extrait du classement de tête de la Bundesliga avant la 14è journée du 19 mars 2017. Source dfb. Lesfeminines.fr

Wolfsburg – Bayern de Munich. Aujourd’hui à 17h en direct live sur la dfb.tv

Difficile de faire meilleur scénario pour avoir une idée de la compétitivité des deux formations allemandes. Jeudi, Les deux équipes sont les deux adversaires des clubs français en Coupe d’Europe.

En dehors du combat national qui les oppose et qui devrait éliminer l’une des trois équipes de la prochaine Coupe Européenne, les places n’étant acquise qu’aux deux premières équipes à moins que le Bayern de Munich ou le Vfl Wolfburg ne gagne la Women’s Champions League 2017, ce qui donnerait une place au troisième comme en 2015 avec FFC Frankfurt, Champion d’Europe et le Bayern, Champion d’Allemagne pour la première fois avec le Vfl Wolfburg, vice-champion ;

les deux équipes rencontrent, à domicile, le Paris Saint Germain pour le Bayern (Jeudi 23 mars, 19h) et l’Olympique Lyonnais pour Wolfsburg, le même jour à 20h15.

La 14è journée de championnat de la Bundesliga. Crédit Dfb. Lesfeminines.fr

La 14è journée de championnat de la Bundesliga. Crédit Dfb. Lesfeminines.fr

Le Bayern de Munich a visiblement plus de mal que le Vfl Wolfsburg a se garantir d’une victoire puisque sa saison 2016-2017 montre que les munichoises de Melanie Behringer, meilleure buteuse des derniers JO avec ses trois pénalties réussis pour la Mannschaft et qui vient d’annoncer sa retraite internationale, ont subi deux défaites face à leurs opposants directs, et ce à domicile (Potsdam, 1-2 et Wolfsburg 1-2 ; les deux en septembre).

C’est moins le cas de la part du Vfl Wolfsburg d’Elise Bussaglia et de Lara Dickenmann, les deux ex-lyonnaises, qui n’ont perdu que face à Potsdam (0-1, le 2 novembre) pour faire deux matches nuls face au Sc Sand (0-0) et le FFC Frankfurt (0-0).

2016 est loin et 2017 correspond plus à l’actualité. 

Si l’année 2016 pouvait laisser des espoirs aux deux équipes françaises dès lors que tel en aurait été le besoin ; l’année 2017 en offre nettement moins quand pour les deux seuls matches de l’année (reprise de le Bundesliga le 18 février 2017 et interruption par les deux semaines FIFA), le Bayern de Munich est sorti vainqueur de l’opposition face au 4è Freiburg, en se faisant égaliser à chaque fois mais en finissant par l’emporter (2-3) et pour la 13è jorunée, face au 10è de la Bundesliga, les munichoises bien que menées ont fini par vaincre, grâce à Viviane Miedena, entrée à la 60′, et auteure d’un doublé (65′, 70′) pour un total de 3 buts en 2017 sur deux matches.

Le Vfl Wolfsburg a frappé bien plus fort et on comprend mieux les propos de Jean-Michel Aulas après la victoire le l’Ol à Montpellier. C’est sur un 4-1 face au Sc Sand que les Louves se sont relancées pour finir par un 1-8 face au Bayern Leverkusen où tout le monde a marqué, y comprise Elise Bussaglia et Lara Dickenmann.

Le plus grand danger est dans l’approche du match

Ce match, placé à quatre jours de la Coupe d’Europe, aurait généré les propos les plus durs à l’égard du calendrier si on avait vu une opposition PSG – Olympique Lyonnais. On voit d’ailleurs que les deux clubs français ont bénéficié d’une journée supplémentaire de repos.

En Allemagne, rien n’est dit et rien n’est fait. Dimanche, un match « européen ». Jeudi, une compétition « européenne ».

Il sera intéressant d’en tirer un bilan après les quarts de finale.

Dimanche à 17h00 ; prenons connaissance avec le championnat allemand. Quel est niveau actuel ?

William Commegrain lesfeminines.fr

Previous post

D1F - La victoire vue du côté marseillais : "Phénoménal. Le travail paye !".

Pernille Harder. Buteuse et passeuse décisive pour Wolfsburg face au Bayern (2-0). Lesfeminines.fr
Next post

Bundesliga. Wolfsburg et Pernille Harder s'impose devant le Bayern de Melanie Behringer.

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.