Quand le 11è du championnat, dominateur selon om.net gagne face au 4è, habituel membre du top four depuis plus de vingt saisons c’est une performance du club gagnant et un mauvais indicateur pour le club perdant.

L’Olympique de Marseille a réussi à obtenir sa première victoire, à domicile face au Fcf Juvisy-Essonne après avoir été mené 0-1 à la 29′ par l’américaine Tatiana Coleman pour finir par vaincre 2-1 sur deux buts d’une part, de l’ex-parisienne et habituée des terrains de D1, Nora Coton Pelagie (PSG-Issy-Saint-Etienne) au sortir des vestiaires (50′, tête sur corner) pour finir par être crucifiée par Sandrine Bretigny, ex-juvisienne pendant les saisons 2014 et 2015, partie en D2 pour n’avoir pas assez jouée en équipe première (62′ 2-1).

Il est plutôt rare de se faire remonter en football féminin mais visiblement l’envie des marseillaises étaient plus fortes que celles des juvisiennes qui n’ont pas réussi, pendant les 28 minutes restantes, à retourner la situation.

Ce résultat fait le bonheur de l’Olympique de Marseille qui prend les trois points lui permettant de sortir de la zone de turbulence, notamment face à un adversaire qui ne devrait pas se faire prendre par surprise une nouvelle fois contre les équipes appelées à lutter pour le maintien.

Le gap est bien marqué pour Juvisy face à Montpellier (+6 points) qui a largement pris le dessus sur Rodez (4-1) et Guingamp n’est pas loin des franciliennes (-1 pts) malgré leur match nul à domicile face à Saint-Etienne mais avec deux matches en plus. L’Olympique Lyonnais continue sa marche en avant en prenant le meilleur, sans surprise, sur le FC Metz (3-0) qui au score a bien tenu quand le Paris Saint Germain n’a pas fait de détails face aux Girondins de Bordeaux (0-6) avec des buts venus de partout et terminés par Sarah Palacin qui entre tranquillement dans l’effectif.

L’Olympique de Marseille a un calendrier qui va lui donner des ailes avec le déplaçement à Albi et la réception du FC Metz pour sortir définitivement de cette zone de relégation et avoir la confiance nécessaire au maintien quand pour le Fcf Juvisy-Essonne, la tâche va être moins facile avec la réception de Lyon et le déplacement au Paris Saint Germain.

Albi et Soyaux ont reporté leur match.

William Commegrain lesfeminines.fr

Christophe Parra, coach de l'Olympique de Marseille féminin. ITW après la victoire face à Grenoble Claix pour la tête du groupe C de D2. Crédit Meryll Viam - OM.net/lesfeminines.fr
Previous post

D1F - 8è J - Attention, L'Olympique de Marseille, il suffirait d'une étincelle pour décoller

Gilles Eyquem. Coach de l'equipe de France des U20. Crédit Gianni Pablo. lesfeminines.fr
Next post

Mondial U20 - France Nouvelle Zélande - Une qualification à la portée des françaises.

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.