Les Etats-Unis restent à une inamovible 1ère place malgré leur quart de finale aux JO. Elles avaient assez de points d’avance pour supporter le gain du titre olympique de la NationalMannschaft (2è Fifa) qui devait lui-même compenser les défaites allemandes de cette période de jeu, leur octroyant un -3 pts entre les deux classements.

Le Canada a fait un pas de géant.

Toujours bloqué par les USA dans les compétitions continentales, les « canuks » ne pouvaient que rarement gagner des places face aux autres adversaires qui se trouvent au-delà de la 20è place. Elles devaient se contenter d’assurer un niveau leur permettant de se maintenir dans le Top 10 mondial.

Quels Jeux Olympiques pour le football féminin canadien ! Elles ont gagné 93 points et les voilà 4ème FIFA, qui s’arrêtent à un souffle de l’équipe de France, maintenue à la 3ème place, avec une petite perte de 16 points. Quel bond ! Parties de la 10è place avant les JO. On imagine ce qu’il en aurait été si elles n’avaient pas rendues l’âme devant l’Allemagne, en demi-finale Olympique.

Quoi que .. mieux vaut se maintenir à son niveau que d’avancer pour reculer. France et Suède ne bougent pas. 

Maintenir à son niveau, c’est le cas de la France qui malgré deux quarts de finale dans les dernières compétitions : Coupe du Monde et Jeux Olympiques se maintient à la 3è place. Tout simplement en ne faisant que rarement des contre-performances, voire jamais et ne perdant que face aux deux premiers mondiaux (USA et Allemagne). Ce n’est pas pour rien que la France était favorite dans ces deux compétitions.

La Suède compense ses matches de préparation difficile ainsi que son début de tournoi par sa victoire sur les USA (quart) et le Brésil (demi). Elle se maintient à la 6è place.

Avancer pour reculer ? Australie, Brésil, Chine, Nouvelle-Zélande et Zimbabwe.

C’est ce qui est arrivé à l’Australie (7è), partie 5è avec un excellent mondial qui les avaient fait avancer pour maintenant reculer et se retrouver à une portée de tir du Japon (8è et 2 points de différence). Cette troisième place dans le groupe de qualification au mondial leur a couté cher. (Canada, Allemagne, Australie, Zimbabwe).

Le Brésil, revenu 8è avant les JO, se retrouve 10è après en ayant fait un premier tour de folie pour ensuite comptabiliser les défaites face aux suédoises (demi) et canadiennes (médaille de bronze). Le match nul des quarts face à l’Australie coûte cher aux deux équipes.

La Chine (13è) recule d’un cran justifiée par les défaites en matches de préparation, pas assez compensées par le match nul face aux suédoises. Elle se trouve à une place logique qu’elle devrait maintenir, n’ayant pas de performances spécifiques à renouveler pour se maintenir à cette nouvelle place.

Les buts du Zimbabwe ne leur auront pas fait avancer d’un cran avec même un recul d’une place (94è) quand pour la Colombie, c’est le maintien à la 24è. La Nouvelle-Zélande, quant à elle, laisse sa place à l’Italie (17è).

Un trimestre sans Jeux, et on recule d’une place, sauf la Corée du Nord.

Pour ceux qui n’ont pas joué les Jeux, l’Angleterre et le Japon descendent d’un cran. (6è) et (8è) quand la Corée du Nord se maintient à la 9è place.

Classement FIFA - lesfeminines.fr La France reste en gare de 3. Le Canada s'arrête à la 4è place.

Classement FIFA – lesfeminines.fr La France reste en gare de 3. Le Canada s’arrête à la 4è place.

Une jeune lionne rugit ADA Hegerberg #lesfeminines.fr
Previous post

UEFA - 21 ans et meilleure joueuse d'Europe. Ada Hegerberg. Il y a quelque chose de Romy Schneider !

Linda Bresonik sous les couleurs du PSG. Crédit Gianni Pablo. Lesfeminines.fr
Next post

ITW- Linda Bresonik, star allemande, décortique les raisons de son choix du PSG en 2012.

william Commegrain

william Commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.