environnement

JO Rio 2016 – Meilleure joueuse UEFA 2016. Après l’élimination de la France, un choix cornélien ! Hegerberg se replace ..

Elles sont trois en lice : Ada Hegerberg (Norvège), Dzsenifer Marozsan (Allemagne), Amandine Henry (France).

Il y avait un boulevard qui se présentait pour Amandine Henry, la française qui vient de s’expatrier pour la meilleure équipe américaine, les Portland Thorns, après la victoire de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions 2016 face à l’équipe allemande de Wolfsburg, dominée de la tête et des jambes.

Ballon d’Argent lors du Mondial 2015. Auteure d’une très bonne saison en 2016. Certainement essoufflée après avoir continué à jouer avec les Portland quand les lyonnaises se reposaient mais ayant assez de marges pour prendre le titre de meilleure joueuse UEFA si la France arrivait en 1/2, avec deux matches à jouer (la 1/2 et la place de 3è) voire en Finale, avec une médaille d’argent ou d’Or au cou.

Il en été autrement avec l’élimination des « bleues » en quart de finale, comme au Mondial 2015, mais avec une prestation de la française moins en vue que lors de son séjour au Canada.

Cela replace Ada Hegerberg.

La jeune lyonnaise (21 ans) a tenu son équipe lors du tournoi qualificatif aux JO en assommant les Pays-Bas (4-1) à elle toute seule avec un doublé tout en puissance. Avec son titre de meilleure buteuse du championnat de France (33 buts) très loin devant sa dauphine, la brésilienne Cristiane (15 buts) pourtant meilleure buteuse des JO en 2004 et 2008, la Norvégienne a des armes à faire valoir bien que son pays n’ait pas été qualifié pour les JO.

D’autant plus si on rajoute le titre de Champion d’Europe avec Lyon où elle a marqué le but de l’OL dès la 13′ (1-1, 5 tab à 4) qui a permis aux fenottes de Jean Michel Aulas de réaliser un second triplé (2012, 2016) : Championnat de France, Coupe de France, Coupe d’Europe.

Mais Dzsenifer Marozsan n’a pas dit son dernier mot.

Bien qu’éliminée en demi-finale européenne. Bien que 3ème en Bundesliga et non qualifiée cette fois pour l’Europe puisque seuls les deux premiers clubs allemands jouent l’Europe, à part l’exception qui n’est pas arrivé cette année, de voir l’un des deux premiers gagner la Coupe européenne ouvrant la voir au 3ème de Bundesliga.

Dzsenifer Marozsan a encore ses chances.

Titulaire dans les quatre matches, Silvia Neid l’a remplacée trois fois (70′, 68′ et 88′). Aucun but à son compteur ni de passes décisives. Cela devrait la condamner pour un milieu offensif. Il suffit pourtant d’un rien.

Deux matches à jouer. Deux victoires. Deux influences dans le jeu. L’Or ou l’Argent au cou. Avec sa jeunesse (24 ans), son antériorité dans le milieu du football féminin et elle redevient candidate.

Un but et elle a certainement la récompense européenne. Ou du moins être les raisons d’un dilemme. Les JO sont les JO. Et une institution plus que centenaire ne peut pas .. ne pas avoir d’influence sur des récompenses humaines. D’autant plus si c’est l’Allemagne qui gagne l’Or Olympique.

A défaut le titre irait certainement à Ada Hegerberg qui, si l’année n’avait pas été olympique, l’aurait eu sans trop de discussions.

On le voit, tout dépend des dernières marches et même là, discussion il y aura.

William Commegrain lesfeminines.fr

Le canada avance pas-à-pas mais groupé. Crédit FIFA. lesfeminines.fr
Previous post

JO RIO 2016 - Classement FIFA - Des changements à prévoir. Le Canada prêt à faire un bond !

Bruno Bini et l'équipe de Chine vont vendre chèrement leur peau face à l'Allemagne pour une place en 1/2 Finale Olympique. Crédit FIFA. lesfeminines.fr
Next post

JO RIO 2016 - Bruno Bini est confirmé pour quatre ans avec la Chine ! Coupe du Monde et JO de Tokyo (2020).

william commegrain

william commegrain

Spécialisé dans le football féminin de l'élite.