Bordeaux (1-1) Fleury FC 91, un match 100% d’investissement.

Il n’y avait rien à gagner potentiellement. Il n’y aura rien à gagner de particulier après la défaite de Montpellier qui met l’Ol et le PSG sur les deux places européennes. Pour autant, les deux équipes se sont données pour ne rien lâcher à l’adversaire et ont montré plus que du caractère.

Kelly Gadéa, permet à Fleury d’ouvrir le score à l’extérieur (9′) et porter son compteur à trois buts pour seulement quatre journées de championnat. Il faudra attendre la 41′ pour voir Rose Lavaud s’infiltrer dans la défense floriacumoise et battre en coin Gignoux, pour son premier but sous ses couleurs bordelaises depuis 2017.

Claire Lavogez (ex-Fleury) se fait chatoullier plus d’une fois les chevilles. Erin Nailer, la portière de la sélection néo-zélandaise sauve un possible doublé de Kelly Gadéa quand Viviane Asseyi, buteuse la journée précédente, fait soulever les supporters bordelais sur un contre extérieur (46′).

Un score qui en restera là mais avec une pluie de cartons jaunes (7*) qui montrent l’intensité de la rencontre.  (* Lavogez 9′, Garbino 45′, Gilles 47′, Istillart 69′ ; Léger 34′, Fernandes 55′, Rabanne 72′).

Bordeaux avec un match en moins, reste 3e du championnat et ira jouer à Dijon, suivie de Fleury avec le même nombre de points mais pour un match en plus qui jouera le Paris FC à domicile dans un derby explosif.

Dijon confirme sa présence en D1F en gagnant à Losc (1-3).

Pourtant le Losc ouvre la marque assez tôt dans la rencontre (17′) par Marine Dafeur qui revenait d’un carton rouge mais se faisait surprendre par une balle longue de Kenza Dali qui trouvait la rapidité de Thomas (29′) lobant Elisa Launay.

La rencontre se poursuit et Dijon voit un pénalty accordé dans un premier temps lui être refusé (38′) entraînant une réserve technique posée à la mi-temps.

Un match qui a eu du mal à rendre son verdict, laissant les deux équipes devant un bon résultat nul (1-1) quand Ophélie Cuynet (26 ans) pour son premier match titulaire de la saison, aggrave le score à la 75′ (1-2) mettant le promu dijonnais devant. Résultat qui s’aggravera sur un csc d’Heloise Mansuy (20 ans), titulaire sur les quatre journées de championnat, qui marquait contre son camp (1-3, 85′) en toute fin de rencontre.

Un très bon début de championnat pour Dijon qui se place à la 5è place alors que le Losc se cale dans le ventre mou de la D1F. Le Losc ira au Camp des Loges la semaine prochaine. De son côté, Dijon recevra les redoutables Bordelaises.

Le FC Metz plie à domicile (0-1) face à Soyaux.

Le football ne veut pas encore que le FC Metz ait le goût de la réussite. Un but encaissé à la 8′ sur une balle qui court le long de la ligne après avoir heurté le poteau et qu’Anaïs Dumont (28 ans), à Soyaux depuis .. 2003 pousse sereinement au fond des filets pour sa première réalisation de sa saison.

1m47 sous la toise mais une volonté et détermination sans faille. C’est avec les mêmes caractéristiques que Soyaux conservera le score à l’extérieur malgré un poteau de Marie-Laure Delie (38′).

Metz avec un match en moins contre des bordelaises qui s’avèrent être la surprise du championnat devront avoir du caractère pour revenir dans cette D1F avec trois défaites sans but marqué. Sur le plan positif, elles peuvent constater une amélioration défensive avec un seul but encaissé cette dernière journée, au lieu et place des trois (Dijon) et deux (Fleury) unités précédentes. Le déplacement à Guingamp s’annonce décisif pour avoir une chance de quitter cette douzième place.

Soyaux va jouer un Montpellier dans le doute. Tout est possible des deux côtés.

Guingamp prend sa 1er victoire mettant Rodez dans la difficulté. 

Beaucoup de confiance de la part des guingampaises qui viennent prendre leur première victoire, de plus à l’extérieur face à un habitué de la D1F, présent depuis neuf saisons dans l’élite féminine.
Après une incursion de qualité des bretonnes qui sollicitent Laetitia Philippe (11′), la jeune Ella Palis, tout juste sortie de l’Euro U19, envoie un missile qui trouve la lucarne de Rodez (0-1, 22′). Tout allait pour le mieux pour Guingamp car même lorsque la buteuse devait sortir (35′), Daoudi Sana, tout juste recrutée, montrait l’utilité de son apport (35′).
Rodez rentrait aux vestiaires avec ce constat pesant d’une défaite à domicile potentielle. Trop pesant ? L’expérimentée Flavie Lemaître (30 ans) voyait Solène Durand sortir son penalty (50′) et Banuta terminait sa frappe sur le poteau (57e).
Les deux gardiennes de l’Equipe de France sortaient le grand jeu. Philippe devant Fleury (73e). Durand du bout des doigts devant Noiran (80e).
La fin de match était tendue puisque la milieu de terrain offensive Laurie Cance (23 ans), déjà avertie lors de la 1er journée contre Soyaux, recevait un rouge direct à la 86′.
Un résultat qui met Rodez dans le rouge avant de recevoir Lyon quand Guingamp recevra les lorraines du FC Metz.

Sans surprise, l’OL s’impose (5-0) face au Paris FC.

Le match s’est conclu dans les airs avec des buts de la tête d’Ada Hegerberg (11′), Wendie Renard (20′) et Amandine Henry (34′). Trois à zéro en trente cinq minutes, le score et la domination étaient flagrantes, d’autant que les centres de qualité sur les côtés (Bacha, Christiansen, Majri) faisaient la différence.

Il ne faudra que deux minutes de plus pour que la norvégienne Ada Hegerberg fasse son doublé (36′) scellant définitivement la rencontre dès la première mi-temps. Un cinquième but dans le premier quart d’heure de la seconde mi-temps (58′) permettra à Ada Hegerberg de réaliser son triplé, la propulsant en tête du classement des buteuses (6 buts).

Un après-midi lyonnais qui ne retiendra, du côté Paris FC, que les deux scores lourds subis face au PSG (5-1) et maintenant l’Olympique Lyonnais. Des résultats qui les maintiennent dans le coeur de la D1F, en sécurité si le Fc Metz et Rodez ne redressent pas la barre, mais bien loin de l’ancien Top Four duquel elles s’éloignent depuis trois saisons.

Montpellier dans le trou, le PSG flamboyant (0-3) à l’extérieur avec une Marie-Antoinette Katoto puissante. 

Montpellier ne marque pas et sur la durée d’un match, sombre face à son adversaire.

Le Paris Saint Germain, sans surprise, a su faire le gros dos lors du premier quart d’heure des pailladines quand de son côté, le PSG a utilisé ses opportunités en pleine confiance. La jeune « Rose d’Aciers » Wang Shuang, au club de puis quinze jours, dépose la balle sur la tête de la danoise Bruun pour un but parisien qui clôt en faveur du PSG le premier quart d’heure de la rencontre (0-1, 16′). La jeune danoise de 20 ans, arrivée fin Août en est déjà à sa quatrième réalisation dans ce début de saison, toute compétition confondue.

Montpellier atteint, mesurant la situation, cherchait la solution et Clarisse Le Bihan, pour sa première titularisation après trois matches sur le banc, reprenait du gauche mais la barre était sur la trajectoire (24e). Valérie Gauvin, conservée après le match contre Fleury quand Jakobsson et Blackstenius se mettaient sur le banc, reprenait  un corner de Torrent extérieur (28e).

Les choses se présentaient pourtant mieux pour les locales en voyant Signe Bruun sortie sur blessure (32′). Olivier Echouafni demandait à Marie-Antoinette Katoto de prendre le centre et la jeune attaquante parisienne, en mal d’un mondial U20 raté, utilisait toute sa fougue pour placer une mine en coin qui trouvait la lucarne opposée de Murphy (0-2, 33′).

A deux zéros, les cartes de Montpellier étaient bien entamées. L’internationale espagnole Virginia Torricella, déjà pénalisée de deux cartons jaunes depuis le début de l’année, entrait à la 52′ à la place de Puntigam mais les efforts de Jean Louis Saez butaient contre la confiance et la détermination des parisiennes.

Marie-Antoinette Katoto mettait la pression sur Linda Sembrant, lui chipant une balle qu’elle voulait défendre d’un retourné, pour gagner son face à face avec Murphy et mettre Montpellier au fond du trou (58′, 0-3).

Le Paris Saint Germain pouvait dérouler et Kadidiatou Diani avait deux occasions pour aggraver le score (66′ et 72′).

Le Paris Saint Germain repart de Montpellier avec des certitudes. Bien placé à la seconde place et ayant montré la qualité « de savoir subir « pour ensuite marquer face à un adversaire renommée qui avait besoin de points.

Un enseignement qui leur permet de regarder du côté de l‘OL en ne sachant pas si Bordeaux sera le nouvel adversaire de cette saison pour la place européenne auquel Montpellier ne pourra plus prétendre.

Le PSG, après avoir gagné 1-4 à l’extérieur, reçoit Mercredi le champion d’Autriche pour son 1/16e retour à Jean Bouin avant de joueur le Losc au Camp des Loges. Montpellier de son côté ira à Soyaux avant de recevoir l’OL.

Un Montpellier qui va devoir chercher l’impossible pour ne pas connaître une saison cauchemardesque.

William Commegrain lesfeminines.fr

LE CLASSEMENT DE LA D1F

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Points Forme actuelle
1 Olympique Lyonnais 13 12 0 1 55 - 3 37 WDWWW
2 Paris Saint Germain 13 11 0 2 32 - 6 35 WDWWW
3 Montpellier Hsc 13 6 4 3 32 - 13 21 WWWWD
4 Paris FC 13 5 5 3 24 - 20 18 LDWLL
5 Bordeaux 13 5 5 3 14 - 17 18 LWLWD
6 FC Fleury 91 13 4 4 5 14 - 18 17 LWLLW
7 Guingamp 13 4 5 4 14 - 22 16 WDLLD
8 Dijon FCO féminin 13 4 6 3 19 - 23 15 LLLWD
9 ASJ Soyaux Charente 13 3 6 4 9 - 28 13 DDWLL
10 Losc Lille 13 2 6 5 9 - 25 11 DLLWL
11 FC Metz 13 3 9 1 11 - 37 10 WDWLL
12 Rodez 13 1 10 2 9 - 30 5 LLLLW